La Luz – Weirdo Shrine

Aperçues en première partie de la maléfique Angel Olsen il y a quelques mois, les filles de La Luz remettent le couvert avec un nouveau album produit par le très et trop prolifique Ty Segall. Résultat des courses : rien de nouveau sous le soleil si ce n'est que ce disque nous servira d'apéritif frelaté pour attendre le nouveau disque de Richard Hawley.

La Luz

Après quelques écoutes de Weirdo Shrine, nous résumerons cette chronique et surtout notre état d’esprit: La Luz la loose.
Les choses avaient pourtant bien commencé avec ces filles de Seattle. Le premier disque It’s Alive était un clin d’œil futé aux Ramones et la guitariste Shana Cleveland partageait la même coup de cheveux que Tonton Joey.
Nous étions donc en droit de nous attendre à quelque chose de correct avec le toujours très difficile deuxième album. Pour être difficile, il est difficile… à écouter. Pensant bien faire, le label Sub Pop a sûrement sorti son chéquier et a récupéré Ty Segall en guise de producteur. Il avait un peu de temps libre ces dernières semaines car il n’a écrit que 3433 chansons au mois de mars et n’a publié que 123 disques au mois d’avril.
Et ce qui devait arriver arriva: Ty Segall a phagocyté l’esprit plus que sympathique de ce groupe et les fait jouer du Ty Segall. Alors écouter du Ty Segall avec des couettes est une chose, s’ennuyer avec du Ty Segall avec des couettes en est une autre. Car Weirdo Shrine ne décolle pas du tout et pourrait s’arrêter dès la première chanson qui porte un nom de circonstance : Sleep Till They Die.
Les riffs sauvent un peu l’affaire (You Disappear, I Can’t Speak) et il faut attendre le dernier morceau pour voir un tant soit peu de lumière.

Au suivant…

La Luz – Don’t Wanna Be Anywhere

Tracklist : La Luz - Weirdo Shrine
  1. Sleep Till They Die
  2. You Disappear
  3. With Davey
  4. Don't Wanna Be Anywhere
  5. I Can't Speak
  6. Hey Papi
  7. I Wanna Be Alone (With You)
  8. I'll Be True
  9. Black Hole
  10. Weirdo Shrine
  11. Oranges
  12. True Love Knows

Weirdo Shrine de La Luz sortira le 07 août 2015 via Hardy Art / Sub Pop.

La Luz – Weirdo Shrine
4/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Jimballon6

[EXCLU] Sensationnel Jim Ballon

Attention, Jim Ballon n’est pas seul. C’est un groupe psychédélique tourangeau dont tous les morceaux excèdent huit minutes, le temps de nous propulser dans un univers sonore barré, agréablement répétitif, propice aux sensations hallucinogènes et extatiques.

Plus dans Chroniques d'albums

Mattlow-uneviecool

Matt Low – Une vie cool

Il y a des voix qui vous séduisent, vous enveloppent, vous rassurent. Matt Low sort son deuxième album après le formidable La ruée vers l’or, et Une vie cool est drôlement bath.
Lesmarquises-soleilsnoirs

Les Marquises : Fiat Lux

Avec Soleils Noirs, Les Marquises nous entraîne dans un archipel du bout du monde, un voyage au long cours en deux plages mystérieuses et fascinantes aux titres puissamment évocateurs, L’étreinte de l’aurore et Le sommeil du berger.
Karkwa Dans-la-seconde

Karkwa – Dans la seconde

Qui l’eût cru ? Karkwa revient dans la seconde, treize ans après Les Chemins de verre. Peu connue en France, la formation québécoise est la valeur sûre de la Belle Province avec des arrangements amples et une voix, celle amicale de Louis-Jean Cormier.
Imagecouv-abelk1-sk

AbEL K1 – AbEL K1

AbEL K1 dessine des trajectoires. Il en a dessiné beaucoup, à l’écart, pour celles qui les chantent, ou les tracent avec lui. De Pomme à Blondino. Et elles sont à chaque fois ciselées, tendues, presque émaciées. Sans déséquilibre. Des chevauchées sensibles, vers des endroits non bornés, qui pourraient tout aussi bien en être d’autres. Mais […]