Trois jours que l’on nous parle de TGV héroïque alors envolons-nous sereinement dans le Boeing de Feu! Chatterton.

« Aucun Boeing sur mon transit, Aucun bateau sur mon transat » anamourait Gainsbourg. Après le Côte Concorde voilà l’envol du Boeing de Feu! Chatterton, première escale du très attendu Ici le Jour (a tout enseveli) à paraître le 16 octobre.

Comme Apollinaire et son Avion qui « trace dans l’éther un éternel sillon, mais gardons-lui le nom suave d’avion, car du magique mot les cinq lettres habiles, eurent cette vertu d’ouvrir les ciels mobiles », Arthur suit les turbulences de Guillaume en faisant voler sous la langue ce mot, Boeing, machine « monstre d’électricité », transport vers l’ailleurs.

Feu! Chatterton – Boeing