Vidéo : Baptiste W. Hamon – Terpsichore

Baptiste W. Hamon - Terpsichore
François Boucher lui dévoilait un sein, Baptiste W. Hamon dévoile son cœur pour sa Terpsichore.

Quelle belle ode à sa muse Alma ‘Isadora’ Forrer que cette valse balnéaire mélancolique, concentré de bonheur simple et indéfectible. On pense à Hugo qui écrivait à Juliette Drouet en 1834, « le ciel a fait mes mains pour réparer ta vie à demi écroulée, mon âme pour comprendre ton cœur, mes lèvres pour baiser tes pieds » ou encore à Moustaki car Chaque instant est toute une vie.

« Demain j’irais chercher ma douce vérité au cœur d’un nouvel été pas encore condamné, j’irais baiser les fleurs comme on baise son passé pour se relever, j’ai pris la bouche de Diane, serré la peau rose de Flore, mais ce qui ranime ma flamme ce sont les pieds de Terpsichore » – Baptiste W. Hamon

Discographie

Baptiste W. Hamon et Alma Forrer seront en concert pour présenter leurs nouveaux disques respectifs le 1er octobre au Petit Bain à Paris.

Baptiste W. Hamon – Terpsichore

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Rosemarie @ Salle Barbara – MJC Montchat, Lyon | 18.03.2022

Rosemarie de saison

Rosemarie a sorti son EP en français intitulé Printemps au printemps. Cela se tient. Les jours s’allongent, la lumière se fait de plus en plus intense avant la Nuit d’été. Et pourtant le sommeil est un refuge, pour elle, pour nous.

Plus dans Son du jour

Kacimi-leballonsonge

Vidéo : Kacimi – Le Ballon Songe

Deuxième extrait de Couronne d’Ephémères, le nouvel album de Kacimi à paraître le 20 janvier 2023 chez Le Pop Club Records, It’s a Gas Records et Echo Orange.
Blacklilys-newera

Vidéo : Black Lilys – New Era

Se relever. Se régénérer. Et finalement renaître. Black Lilys titre son deuxième disque New Era et point d’errance ici, que de bonnes ondes, celles que l’on recueille tels des chamanes dans la forêt matricielle.