Catégories
Chroniques d'albums

Willl Samson – Ground Luminosity

Il y a quelques années, le label Talitres a fait très fort en important les chansons des Russes de Motorama sur notre territoire et en imposant une cold wave de qualité sur notre oreiller.
En 2015, cet établissement gascon n’a pas franchi la Bérézina pour nous rapporter un nouvel artiste mais a « juste » traversé la Manche pour attraper les rêves de Will Samson.

Résidant à Brighton, ce garçon a déjà séduit une kyrielle de gens très respectables (Kurt Vile, Marissa Nadler, Shearwater, Pinback et Timber Timbre) et publie sous l’égide de la maison bordelaise son troisième album, Ground Luminosity.

En 2012, Will Samson a publié son deuxième disque intitulé Balance (via le label Karaoke Kalk). A l’écoute de certains de ses morceaux comme Music For Autumn ou de Storms Above The Submarinence, la balance penche plutôt vers une dream pop qui ne dit pas son nom et qui peut s’avérer difficile à écouter. Rien ne laissait donc entrevoir l’arrivée d’un disque du calibre de Ground Luminosity. Les fondations de ces deux disques sont les mêmes. On ne va pas refaire l’éducation de ce garçon… Par contre les murs et les embellissements de ce nouvel album sont d’une autre catégorie. En 2012 Will Samson écrivait une chanson intitulée Cathedrals, en 2015 il vient d’en bâtir une sans s’en rendre compte.

Will Samson – Tumble

Mixé par Martyn Herne (Nils Frahm) et masterisé par Harry Newman, Ground Luminosity est un disque enregistré à l’ancienne. Visiblement équipé d’une ribambelle de magnétophones, Will Samson ressuscite une qualité sonore que l’on croyait perdue. Flow, the moon ou les six minutes de When I Was A Mountain sont tout simplement ahurissantes. Le peintre Samson a de surcroît enrichi sa palette, en témoigne le violon présent sur le dernier mouvement de When I Was A Mountain. Et on ne parle pas de la guitare lap-steel !

La presse anglaise commence à s’affoler et à parler d’Eno concernant ce garçon. Sûrement!
Mais il est surtout question de liberté et d’éblouissement sur ce disque. Ground Luminosity nous fait décoller avec Suspended In et Night Canyon. Affranchi de toutes les contraintes du genre, Saint Samson nous accueille dans sa cathédrale et nous fait atteindre le paradis avec les deux derniers titres de sa Bible.

Ground Luminosity de Will Samson sera publié le 30 octobre 2015 via le label Talitres.

Tracklist : Will Samson - Ground Luminosity
  1. Tumble
  2. Sunbeamer PT1
  3. Flow
  4. the moon
  5. Ground Luminosity
  6. Pyrton Bells
  7. When I Was A Mountain
  8. Suspended In
  9. Night Canyon
Willl Samson – Ground Luminosity4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Hop Hop Hop 2017

Hop Pop Hop 2017

Encore un très chouette festival de rentrée avec la deuxième édition du Hop Pop Hop à Orléans !
Will Samson

Will Samson prend une bouffée d’oxygène

C’est qu’on ne chôme pas chez Talitres. A peine remis de la sortie du disque de Flotation Toy Warning, voilà que le label girondin annonce l’arrivée du nouvel album de Will Samson. Mais où vont-ils s’arrêter ?
Motorama @ La Maroquinerie 10/11/2016

[15/15 – Talitres is 15] L’archipel du décibel

Talitres avait revêtu ses plus beaux habits hier soir pour fêter ses 15 ans. Il y avait Will Samson et Motorama. Mais il y avait surtout la présence de l’enfant prodige : Flotation Toy Warning. On aimerait bien que Talitres ait tous les jours quinze ans.
Talitres

Cuvée Anniversaire chez Château Talitres

Nous vous avions parlé il y a quelques semaines de la soirée d’anniversaire du label Talitres à Paris (La Maroquinerie). Le label bordelais double la mise et offre deux soirées au public girondin.
photos concert : Motorama @ le Café de la Danse, Paris, 26/10/2015

Bon anniversaire Talitres !

Le label Talitres va bientôt avoir quinze ans. Pour fêter dignement ce bel âge, la maison bordelaise a réservé La Maroquinerie deux soirs de suite pour y faire jouer le fleuron de son label.

Will Samson

On commence à connaître le flair de Sean Bouchard pour découvrir des gens en devenir. Qui a dit Motorama ? Comme ces camarades de Saint Emilion ou de Pomerol, le chef du label bordelais repère des artistes et les accompagne pour devenir des grands crus.

Plus dans Chroniques d'albums

Mogwai - As The Love Continues

Mogwai – As The Love Continues

Sorte de bizarrerie électrique à ses débuts, Mogwai s’impose aujourd’hui comme un grand fournisseur de chansons et endosse le statut de meilleur groupe écossais.
Brisa Roché & Fred Fortuny - Freeze Where U R

Brisa Roché & Fred Fortuny – Freeze Where U R

A ma gauche, Brisa Roché, chanteuse américaine installée à Paris depuis quelques années. A ma droite, Fred Fortuny, musicien ayant travaillé avec une kyrielle d’artistes dont Da Silva. Au milieu, ce disque, Freeze Where U R, qui réchauffe les cœurs et qui a le parfum des notes de Carole King.
Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……
Chevalrex - Providence

Chevalrex – Providence

Écrit en partie l’hiver dernier sur l’île de la Désirade (Guadeloupe), Providence prend élégamment la suite d’Anti Slogan et nous fait espérer des jours meilleurs avec des chansons puissantes et tenaces.
Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…