Catégories
Chroniques d'albums

Willl Samson – Ground Luminosity

Il y a quelques années, le label Talitres a fait très fort en important les chansons des Russes de Motorama sur notre territoire et en imposant une cold wave de qualité sur notre oreiller.
En 2015, cet établissement gascon n’a pas franchi la Bérézina pour nous rapporter un nouvel artiste mais a « juste » traversé la Manche pour attraper les rêves de Will Samson.

Résidant à Brighton, ce garçon a déjà séduit une kyrielle de gens très respectables (Kurt Vile, Marissa Nadler, Shearwater, Pinback et Timber Timbre) et publie sous l’égide de la maison bordelaise son troisième album, Ground Luminosity.

En 2012, Will Samson a publié son deuxième disque intitulé Balance (via le label Karaoke Kalk). A l’écoute de certains de ses morceaux comme Music For Autumn ou de Storms Above The Submarinence, la balance penche plutôt vers une dream pop qui ne dit pas son nom et qui peut s’avérer difficile à écouter. Rien ne laissait donc entrevoir l’arrivée d’un disque du calibre de Ground Luminosity. Les fondations de ces deux disques sont les mêmes. On ne va pas refaire l’éducation de ce garçon… Par contre les murs et les embellissements de ce nouvel album sont d’une autre catégorie. En 2012 Will Samson écrivait une chanson intitulée Cathedrals, en 2015 il vient d’en bâtir une sans s’en rendre compte.

Will Samson – Tumble

Mixé par Martyn Herne (Nils Frahm) et masterisé par Harry Newman, Ground Luminosity est un disque enregistré à l’ancienne. Visiblement équipé d’une ribambelle de magnétophones, Will Samson ressuscite une qualité sonore que l’on croyait perdue. Flow, the moon ou les six minutes de When I Was A Mountain sont tout simplement ahurissantes. Le peintre Samson a de surcroît enrichi sa palette, en témoigne le violon présent sur le dernier mouvement de When I Was A Mountain. Et on ne parle pas de la guitare lap-steel !

La presse anglaise commence à s’affoler et à parler d’Eno concernant ce garçon. Sûrement!
Mais il est surtout question de liberté et d’éblouissement sur ce disque. Ground Luminosity nous fait décoller avec Suspended In et Night Canyon. Affranchi de toutes les contraintes du genre, Saint Samson nous accueille dans sa cathédrale et nous fait atteindre le paradis avec les deux derniers titres de sa Bible.

Ground Luminosity de Will Samson sera publié le 30 octobre 2015 via le label Talitres.

Tracklist : Will Samson - Ground Luminosity
  1. Tumble
  2. Sunbeamer PT1
  3. Flow
  4. the moon
  5. Ground Luminosity
  6. Pyrton Bells
  7. When I Was A Mountain
  8. Suspended In
  9. Night Canyon
Willl Samson – Ground Luminosity4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Hop Hop Hop 2017

Hop Pop Hop 2017

Encore un très chouette festival de rentrée avec la deuxième édition du Hop Pop Hop à Orléans !
Will Samson

Will Samson prend une bouffée d’oxygène

C’est qu’on ne chôme pas chez Talitres. A peine remis de la sortie du disque de Flotation Toy Warning, voilà que le label girondin annonce l’arrivée du nouvel album de Will Samson. Mais où vont-ils s’arrêter ?
Motorama @ La Maroquinerie 10/11/2016

[15/15 – Talitres is 15] L’archipel du décibel

Talitres avait revêtu ses plus beaux habits hier soir pour fêter ses 15 ans. Il y avait Will Samson et Motorama. Mais il y avait surtout la présence de l’enfant prodige : Flotation Toy Warning. On aimerait bien que Talitres ait tous les jours quinze ans.
Talitres

Cuvée Anniversaire chez Château Talitres

Nous vous avions parlé il y a quelques semaines de la soirée d’anniversaire du label Talitres à Paris (La Maroquinerie). Le label bordelais double la mise et offre deux soirées au public girondin.
photos concert : Motorama @ le Café de la Danse, Paris, 26/10/2015

Bon anniversaire Talitres !

Le label Talitres va bientôt avoir quinze ans. Pour fêter dignement ce bel âge, la maison bordelaise a réservé La Maroquinerie deux soirs de suite pour y faire jouer le fleuron de son label.

Will Samson

On commence à connaître le flair de Sean Bouchard pour découvrir des gens en devenir. Qui a dit Motorama ? Comme ces camarades de Saint Emilion ou de Pomerol, le chef du label bordelais repère des artistes et les accompagne pour devenir des grands crus.

Plus dans Chroniques d'albums

The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.