Catégories
Son du jour

Vidéo : Eddy Crampes – Automne

Eddy Crampes - Automne

Eddy Crampes est en forme, il sort son album, Automne en hiver.

Après un modeste premier album titré Le Meilleur, Eddy Crampes revient avec 12 instantanés instinctifs et part à l’aventure. Avec Automne, Eddy cherche sa route et nous déroute avec une ritournelle addictive à fredonner en rentrant nuitamment du réveillon.

Discographies

Sing Sing (Arlt) évoque son poteau en ces termes : « la variété fantôme, hypnagogique, ou ce que vous voudrez, que ce satané fils de coyote fait grésiller directement dans vos têtes vous laissera transis, hilares et sidérés, heureux d’être toujours le même tombeau sur pieds, héros orgueilleux de vos vies dérisoires et magnifiques. On se contre-banle qu’Eddy Crampes existe ou n’existe pas. Eddy Crampes est LE grand chanteur français et puis c’est tout. »

Eddy Crampes sera en concert dans la capitale des Gaules pour vous la filer le 16 janvier au Sonic dans le cadre du festival la Souterraine avec Gontard ! et Thomas Pradier et le 18 janvier aux Les Trois Baudets à Paris.

Eddy Crampes – Automne

Eddy Crampes

Tracklist : Eddy Crampes - Eddy Crampes
  1. Automne
  2. Happy on sunday
  3. Anoucka
  4. Du travail
  5. Évidence
  6. Quelque chose à dire
  7. Viens me voir cette nuit
  8. Tu en as trop dit
  9. Mme Steingogler
  10. Les plus beaux jours
  11. Portbail
  12. La musique

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Gontard La Seduction clip - photo Ray Borneo 1

Vidéo : Gontard – La Séduction

Toujours en vadrouille du côté de Romans, Gontard, seul contre tous, sismologue des sentiments nous balade en ville, où l’on n’a pas l’air virils et où on fait peur à voir dans ce manège désenchanté.
Gontard- Un monstre d'érotisme

Vidéo : Gontard – Un monstre d’érotisme

Le Ténia était immense. En 2 minutes d’haikus musicaux ultra réalistes, il mettait les poils comme sur La douleur ou le déchirant Pas comme ça où l’on pleure dans ses bras.

Gontard! – La saison des grands froids

Ils gobent. Ils sentent le paniqué, le caché, le confiné. Ils gobent, ils gobent ce qu’on leur donne à gober. A genoux, toujours, comme ils attendent leur giclée.
Gontard - Il Fiasco

Vidéo : Gontard – Il Fiasco

Nous vivons tous un fiasco depuis un mois. L’illusion démocratique qui fait croire au vulgum pecus qu’il délègue la gestion d’un pays et du bien commun à des gens qui en auront la charge et n’en feront pas un métier. Quel fiasco. Il nous reste la colère et la rage ou les constats cliniques et […]
GONTARD - Hôpital Tue

Vidéo : Gontard – Hôpital Tue

Il faut encore et toujours écouter le dystopique Gontard avec son 2029 qui est le 1984 de la chanson lagomorphe. Orwell avait prédit le totalitarisme des écrans, Gontard évoque l’effondrement de sa bonne ville de Gontard-sur-misère.
Arlt - Soleil enculé

Arlt arrive à temps !

Et si on tenait le titre de l’année ? Alors évidemment, cela ne passera ni sur rance-inter ou ne satisfera les esgourdes de Valérie. Mais pourtant que cela lâcher prise est jouissif comme l’ensemble de Soleil enculé le nouvel album dingo d’Arlt.

Plus dans Son du jour

Léonie Pernet - Hard Billy

Vidéo : Léonie Pernet – Hard Billy

Voyager. Vers l’infini et au delà. Il y a des musiques, des sons, des images qui vous transportent instantanément vers l’ailleurs. Un ailleurs qui serait l’acceptation de la différence, de l’autre. C’est pour nous cela, le hard billy de Léonie Pernet mis incroyablement en images par Jean-Gabriel Périot (200 000 fantômes, The Devil, De la […]
cyrilmokaieshdominiquea-passimple

Vidéo : Cyril Mokaiesh & Dominique A – Pas simple

Une dyade, en sciences sociales, est un groupe de deux personnes, le plus petit groupe social possible. Cyril Mokaiesh réunit sur son nouvel album des duos avec un casting en or, Clara Ysé, Pierre Guénard, Alma Forrer ou encore ici Dominique A.