Originaires de Limerick (Irlande), les Slow Riot ont impressionné leurs compatriotes avec leur EP Cathedral.
Travailleurs, ces Irlandais reviennent avec un nouveau single, Trophy Wife.


Enregistré à Brighton avec Kevin Vanbergen (The Pixies, The Maccabees, Dinosaur Pile-Up), le nouveau single des Trophy Wife est aussi efficace que classique.
La voix de Niall Clancy nous rappelle évidemment celle de Paul Banks (Interpol) et la musique de Slow Riot celle des The Horrors.

Slow Riot – Trophy Wife

Discographies

Et divine nouvelle… La face B est encore meilleure.

https://soundcloud.com/slowriot-theband/awakefordays

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Interpol @ Nuits de Fourvière 2019, 01.07.2019

photos : Interpol et Idles @ Nuits de Fourvière 2019, 01.07.2019

L’orage sur Fourvière a galvanisé les déjà très remuants Idles jusqu’à improviser Thunderstruck d’AC/DC. Mais une fois les grondements du tonnerre et les vociférations brutalisantes de Joe Talbot passés, ce sont les classieux Interpol en maraude qui ont interpellé le public des nuits de Fourvière enfin apaisées.
Photos : Interpol @ l'Olympia, Paris | 02.07.2019

Photos : Interpol @ l’Olympia, Paris | 02.07.2019

Originaires de Limerick (Irlande), les Slow Riot ont impressionné leurs compatriotes avec leur EP Cathedral. Travailleurs, ces Irlandais reviennent avec un nouveau single, Trophy Wife. Enregistré à Brighton avec Kevin Vanbergen (The Pixies, The Maccabees, Dinosaur Pile-Up), le nouveau single des Trophy Wife est aussi efficace que classique. La voix de Niall Clancy nous rappelle évidemment celle de Paul Banks…
Interpol

Bon week-end avec Interpol

Les choses se précisent pour Interpol. Avant de venir jouer quelques concerts en France, les New-Yorkais publient un deuxième extrait d’A Fine Mess, un EP qui sera dans les bacs (ou en ligne) le 17 mai 2019.
Interpol

Interpol dit la messe

Interpol était en forme olympique en 2018… Paul Banks et ses acolytes continuent leur parcours de santé avec un nouveau titre et annoncent une tournée mondiale.

Photos : Interpol @ Forest National, Bruxelles | 28.11.2018

Originaires de Limerick (Irlande), les Slow Riot ont impressionné leurs compatriotes avec leur EP Cathedral. Travailleurs, ces Irlandais reviennent avec un nouveau single, Trophy Wife. Enregistré à Brighton avec Kevin Vanbergen (The Pixies, The Maccabees, Dinosaur Pile-Up), le nouveau single des Trophy Wife est aussi efficace que classique. La voix de Niall Clancy nous rappelle évidemment celle de Paul Banks…
Interpol – Marauder

Interpol – Marauder

Interpol qui en était venu à marauder avec des albums décevants revient en très grande forme avec Marauder, son sixième album.

Plus dans Découvertes

Grand Ressac

Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c’est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c’est une évocation, ou peut être un souvenir d’école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, « je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le […]
FUR

Au FUR et à mesure

Produit par Theo Verney et mixé par Caesar Edmunds (Queens of the Stone Age, Foals, St. Vincent), le premier disque des Fur redonne confiance et promet un hiver radieux.
SUN GAZOL

En quête de Sun Gazol

A Tours il n’y a pas que la vie de château. Sun Gazol propose de suivre les aventures en dix titres de Nick Alvani, un flic dépité en quête de renommée.
Ponta Preta

Surfin’ Ponta Preta !

C’est la bande son de Thomas Pesquet en transit dans l’espace, ce sera la votre en transat sur la plage. Ponta Preta surfe sur le Rhône en cru et nous procure de bonnes vibrations.
Diana Hutch & Val Nacho - Jennifer

Diana Hutch & Val Nacho, et notre cœur fait boum !

Vous cherchiez un EP à écouter en boucle cet été en sirotant votre Spritz sur votre Vespa, direction l’Italie pour courir la gueuse avant le râteau final, suivez les aventures de Jennifer sans Jonathan du duo lyonnais Diana Hutch & Val Nacho.
Teeth

Dans les dents !

Mordant Teeth ? Assurément avec ce premier disque au titre tranchant, J’ai Raté Ma Vie. Selon ces bordelais, ce projet est « à la fois sarcastique, léger et colérique, tout en étant très honnête, profond et sensible. »