Quand Alma rencontre Kramies

Kramies & Alma Forrer - Into The Sparks
Il y a des rencontres qui font des étincelles. Et quand en plus ce sont deux artistes que l'on adore sur SK*, c'est l'embrasement des sens, le nirvana musical.

Alma&Kramies

Alma Forrer est à Paris, Kramies du côté de Denver.

Discographies

L’une rêve éveillée d’Amérique, l’autre est un ardent francophile. Ensemble, ils nous offrent un moment suspendu de délicatesse et de douceur, une étreinte musicale aérienne. Kramies évoque les troubadours dans un conte de fée, pardon, un texte de présentation ci-dessous et l’on est troublé par cet amour courtois, à la fois chaste et sensuel qui irradie de ce texte si simple et pourtant troublant.

« Il y a fort longtemps, il y avait une magnifique chanteuse nommée Alma qui habitait un somptueux endroit nommé Paris. Loin, très loin dans les hautes montagnes, vivait un troubadour silencieux du nom de Kramies. Un jour, alors qu’il se promenait dans les bois, il commença à entonner une mystérieuse chanson. Et, tandis qu’elle s’était accroupie dans son jardin, à plusieurs milliers de kilomètres de là, Alma commença aussi à chantonner une mystérieuse mélodie. Ce jour de fortune, leurs voix traversèrent les océans, franchirent les petites villes, les sombres et profondes forêts pour se rejoindre… et quand elles entrèrent finalement en collision, elles donnèrent naissance à une chanson magnifique et céleste, Into The Sparks. »

Kramies & Alma Forrer – Into The Sparks

Kramies & Alma Forrer - Into The Sparks

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Kramies – Hotel in LA

Vidéo : Kramies – Hotel in LA

Chanson du bout du monde. Chanson du bout de soi. Se perdre. Puis se retrouver. L’hotel in LA de Kramies et sa dream pop nous offrent un moment suspendu de mélancolie radieuse.
Kramies - Ohio I’ll be Fine

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.
Kramies - Days of

[EXCLU] Kramies rafle la mise !

Kramies crée de somptueuses chansons lors de ses jours de congés avec de prestigieux musiciens, Jason Lytle de Grandaddy avec qui il a déjà travaillé et Patrick Carney des Black Keys qui produit son prochain EP dont est extrait cet ample et majestueux Days of.

Plus dans News

Nits2

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Come

Come again !

Attention, mythe underground. Come, « l’un des joyaux les plus insaisissables du catalogue Matador » selon Pitchfork avec son 11:11 en 1992, revient avec la parution en février dernier de Peel Sessions enregistrées en 1992 et 1993.
Arno

Arno à jamais

Des racines. Opex, c’est un quartier de l’est d’Ostende où les grands parents d’Arno tenaient un café, Chez Lulu, le prénom de sa mère.
Bruce Springsteen

Merci patron !

La pêche du jour vient d’un monsieur de 73 ans qui annonce un album de reprises de standards de la soul avec Do I Love You (Indeed I Do) et effectivement on l’aime. Merci Boss !