Rendre hommage. Simplement. A un personnage, une gueule, une voix. Slow Joe nous a quitté comme il est arrivé dans nos vies, par accident.

« I’m free to live
I’m free to live and love
I’m free to give
I’m free to say goodbye
 »

Discographies

groove Slow Joe & The Ginger Accident sur You don’t have to tell me. Slow Joe, intouchable qui nous a tant touché a disparu sans coup férir à 73 ans. Et cela ne fait pas rire même s’il doit bien se marrer en sifflant une kro tiède tout en boulottant des bonbons. Les Ginger Accident et tous ses amis s’étaient donnés rendez-vous au jeu de boules des Rigolards (!) pour une célébration simple d’un homme simple que Cédric de La Chapelle a rencontré par hasard dans les bas-fonds de Goa en Inde. C’est une révélation. Slow Joe s’installe en France, deux albums suivront, Sunny Side Up en 2011 et Lost for Love en 2014. Le troisième était au mixage et on espère une sortie malgré sa disparition. Ce concert fut un chouette moment de partage, sans pathos pour dire au revoir à Joe rentré à la maison taper le boeuf avec Elvis.

2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe
2016_05_08_Slow_Joe

Buridane – Hommage à Slow Joe @ Jardin des Rigolards

Slow Joe & The Ginger Accident – Lost for love

Slow Joe & The Ginger Accident – You don’t have to tell me

Slow Joe & The Ginger Accident – Cover Me Over (feat. Yael Naim)

Quenelle Session # 1 – Slow Joe & the Ginger Accident

Photo de Une © Baghir.

Date : 8 mai 2016

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

bye bye

Dans les arcanes de Buridane

Buridane ne fait rien comme tout le monde et c’est tant mieux. Elle revient avec un EP digital, Bye Bye avec trois anciens titres revisités et deux inédits. Welcome back.

Plus dans News

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.
caramia-entreparenthses

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).
Spitzer

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.
kramies-ohioillbefine2

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.