The Parrots en live : Le Point FMR a faillit y rester

Le moins que l'on puisse dire à propos du trio de perroquets madrilènes, c'est qu'ils n'ont pas pour habitude de cancaner docilement. Et pour cause, hier soir au Point Éphémère, ils y sont allés à grands coups de braillements et de riffs bruyants, jusqu'à se rouler par terre, ça aurait pu être vraiment cool comme show, s'ils n'avaient pas autant joué faux.

Ces nouveaux arrivants de la scène garage rock nous viennent, une fois n’est pas coutume, d’Espagne, et plus précisément de Madrid. Ils ont sorti leur premier album, Los Ninos sin Miedo le 26 aout dernier, qui est vraiment réussi dans son genre.
SK* les a rencontré pour une interview, ils sont très sympas et savent faire de la bonne musique, brute de décoffrage, mais pour le coup, ce live l’était peut-être un peu trop !

The Parrots
Sur scène, toutes griffes dehors, ils ont cassé la baraque, et parfois nos oreilles aussi ! Il faut le dire, le concert était un peu emprunt d’amateurisme, malgré le talent incontestable des jeunots.
Qui-plus-est, le live n’a duré qu’une trentaine de minutes, pendant lesquelles ils ont tout envoyé, nous laissant béats et sur notre faim, mais sans étonnamment en vouloir vraiment plus.

Ils ont un grand potentiel, et n’avaient clairement pas bu que de l’eau, c’est pourquoi je pense qu’il faudra leur laisser une seconde chance, voir même plusieurs, le temps qu’ils apprennent à jouer avec cette énergie à l’état pur qu’on aime tant chez eux, mais sans en faire trop, sans tout massacrer !

Dego Garcia des Parrots @ Point FMR
Dego Garcia des Parrots @Point FMR

Pogos et chaleur oppressante au Point FMR, le concert valait tout de même le détour, et l’album le vaut encore plus !

J’en suis persuadée, les Parrots n’ont pas fini de nous étonner, affaire à suivre donc, et les drôles d’oiseaux sont en tournée !

The Parrots – No me gustas, te quiero

Photos : Alain BIBAL / Instagram @bibbib64
Facebook

Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Cela pourrait vous intéresser

Bombay @ le Café de la Danse, Paris | 15.09.2016

Le récap de la semaine du 11 au 18 septembre 2016

Le moins que l’on puisse dire à propos du trio de perroquets madrilènes, c’est qu’ils n’ont pas pour habitude de cancaner docilement. Et pour cause, hier soir au Point Éphémère, ils y sont allés à grands coups de braillements et de riffs bruyants, jusqu’à se rouler par terre, ça aurait pu être vraiment cool comme show, s’ils n’avaient pas autant…

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.