Mais c’est qu’ils vont finir par enterrer tout le monde ceux-là. Depuis 27 ans, à l’abri de la mode et des médias, trois compositeurs (Norman Blake, Gerard Love et surtout Raymond Mc Ginley) écrivent les plus belles chansons du monde.

Ils auront tout connu.
En 1991, avec leur deuxième album Bandwagonesque, ils obtinrent plus qu’un succès d’estime et se retrouvèrent à tourner avec Nirvana.
A la fin des années 90, ils se furent coincer entre Oasis et Primal Scream chez Creation Records et publièrent leur plus beau disque, Songs From Northern Britain. Ce dernier décrocha la troisième place des charts et ouvrit des portes à ces quatre fantastiques de la pop. Et ? Ils prirent soin de les refermer avec Howdy!.

Suivre les Teenage Fanclub se résument donc à une partie de cache-cache discographique.
Et ce Here ?
Comme pour chaque sortie, ces filous publient un premier single infernal.
Pour l’album Man-Made, en 2005, ils balancèrent It’s All In My Mind et firent pleurer la concurrence. Alex Kapranos rentra tout penaud chez Maman et Pete Doherty reprit une bière pour tenter de retrouver le moral.
Il en va de même avec I’m In Love. Comment peut-on publier un titre aussi frais alors qu’on a déjà 10 albums dans les pattes ? En s’appelant le Teenage Fanclub pardi !

Teenage Fanclub – I’m In Love

Ce qui est sûr, c’est que Here fait mieux que Shadows (2010) et peut-être aussi bien que Man-Made (2005). Peut-être car un disque du Teenage Fanclub se découvre en prenant du temps et… en prenant son temps. La première écoute de ce disque désarçonne. Here est calme. Trop calme ?
Au bout de la dixième écoute, les doutes s’estompent et on s’accroche à quelques chansons. With You et son refrain malicieux peut faire disparaître l’addiction déclenchée par les écoutes à répétition d’Im In Love. Et puis c’est au tour de Hold On se révéler tous ses parfums…

Enregistré en France et en Écosse, mixé en Allemagne par Blake, Here se joue de tout. Même des chroniqueurs. Car il faut noter ce disque. A la première rencontre, on a envie de lui mettre un carton rouge. Où sont les envolées de Mc Ginley ? Et puis au bout de quelques écoutes, on sort un carton vert. Bref, en dehors du temps et à l’écart du monde, le Teenage Fanclub vient encore de publier un sacré beau disque.

Here du Teenage Fanclub sera publié le 9 septembre 2016 via leur label PeMa Records. Les Teenage Fanclub seront présents à l’édition 2016 du Heart of Glass, Heart of Gold (Saint-Amans-des-Côts) qui se déroulera du 9 au 11 septembre 2016.

Tracklist : Teenage Fanclub - Here
  1. I’m In Love
  2. Thin Air
  3. Hold On
  4. The Darkest Part Of The Night
  5. I Have Nothing More To Say
  6. I Was Beautiful When I Was Alive
  7. The First Sight
  8. Live In The Moment
  9. Steady State
  10. It’s A Sign
  11. With You
  12. Connected To Life
Teenage Fanclub – Here4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Franck Carter © Fabrice Buffart

Triomphal TINALS #3 !

Le TINALS 2018 est en approche du 1er au 3 juin avec comme toujours une programmation impressionnante sous le soleil gardois dans l’antre accueillante Paloma ! L’occasion de revenir sur l’énormissime édition 2017 avec les photos de Fabrice Buffart de la troisième journée !
Aviemore © Donald Mine

[1997 – 2017] Pictures From Northern Britain

En 1993, le T.F.C. réussit l’exploit de se disqualifier lui-même en publiant Thirteen. On se dit alors que les choses sont bien mal embarquées pour le groupe de Bellshill. Comment revenir dans la course après un deuxième album « loupé » ? Par on ne sait quel miracle, le Teenage Fanclub évita la sortie de piste définitive…
TINALS 2016 © Fabrice Buffart

The TINALS countdown !

Une grande partie de la programmation du meilleur festival de la ‘non chanson d’amour’ est connue. Le festival TINALS aura lieu du 9 au 11 juin et les derniers noms seront dévoilés ce mercredi à la conférence de presse à Paloma à Nîmes.
Abschaum @ Heart of Glass, Heart of Gold 2016

Hog Hog Hourra !

Il y a quelques semaines, à la fin de l’été se déroulait la troisième édition d’un festival bien à part, le Hog Hog (Heart of Glass, Heart of Gold) en Aveyron, un concept original mêlant festivaliers et artistes au sein d’un même lieu et d’un camping dédié pour l’occasion.
Teenage Fanclub

L’éternelle jeunesse du Teenage Fanclub

Norman Blake, Gerard Love et Raymond McGinley signent leur grand retour en 2016. Avant de partir pour une tournée aux Etats-Unis et au Canada, les Écossais s’arrêteront dans l’Aveyron pour jouer leur nouvel album, Here.

Plus dans Chroniques d'albums

The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…