Flavien Berger n’est pas un mouton

Sa musique planante et très imagée revêt des formes tout à fait diverses, et mène sur des voies inattendues. Les sonorités sont évolutives et protéiformes, mêlant bruitages, samples, nappes et beats à la croisée de tous les chemins. Une chose est sure, Flavien Berger sort des sentiers battus avec son électro d'ambiance envoutante. SK* a voulu en savoir plus.

Rencontre avec Flavien Berger

On entend beaucoup parler de toi en ce moment, y a-t-il eu un déclic particulier dans ta musique qui aurait pu donner lieu à cet élan d’émergence ?

La sortie de mon album en 2015 a donné une nouvelle visibilité à ma musique, c’est sur, mais sinon je ne sais pas trop pourquoi les choses se sont amplifiées d’un coup, je suis assez mauvais pour prendre du recul sur les évènements, je fais du son et c’est tout. Je ne saurais pas te dire un élément déclencheur, j’ai l’impression que c’était à chaque fois plus fort, plus intense, comme une évolution exponentielle de la relation que j’ai avec les gens qui m’écoutent.

Discographie

Tu fais des formats de titres longs, qui font parfois plus de 10 ou 15 minutes, c’est particulier. Comment définirais-tu ton univers, ce genre de choix en fait partie ?

J’ai envie de faire passer des histoires avec ma musique. Comme un bouquin ou un film. Sauf que moi c’est avec les notes.

C’est pour ça que c’est aussi long du coup ?

C’est quoi long pour toi ?

Des titres de 3 minutes ?

J’en ai un de 3 minutes. Il s’appelle Gravité. T’as entendu quoi de long toi ?

Flavien Berger – Gravité

Léviathan, ou Océan Rouge par exemple, qui font chacun 15 minutes.. C’est pour ça, je me demandais un peu ce qu’il y avait derrière..

Ah ben c’est simple, derrière il y a une grosse équipe… j’écris pas, je ne compose pas je suis juste un visage. On est une quinzaine, un pool de compositeurs, comme les scénaristes derrière les blockbusters ou les séries américaines.

La musique est un voyage

(…)

Mais non j’déconne en vrai je sais pas vraiment, je suis tout seul à faire des sons bizarres, et pour moi la musique c’est un voyage.

J’ai envie de faire de mes sons une sorte d’épopée fantastique, une exploration, aussi bien sous la mer que dans les airs.

Incitation au voyage alors ?

Oui, voyage, déplacement, transports, exploration, toutes les sortes de mouvances. Voyage en train, en bateau, en avion, en RER. Tous les types de voyage. Dès que tu te transportes d’un endroit à un autre tu voyages, parfois tu peux voyager sans même bouger de ta chaise, c’est ce que j’essaie de faire. La musique c’est aussi ça, t’as une heure de voyage en CD, donc faut voir où ça peut t’amener. Et ça, ça me plaît.

Et tu sais vers où tu veux aller avec ça ? C’est quoi l’actu, et même l’avenir pour Flavien Berger ? Voyager toujours plus loin ?

Ah l’actu… bon là on est sur une question plus terre-à-terre. Ben en ce moment j’ai un collectif qui s’appelle Sin et on a créé un soundsystem, tu sais, pour faire la teuf, on l’a bricolé dans un camion, et on l’a fait sonner pour la première fois à Paris en septembre, dans une église. C’était fou.

Flavien Berger – Léviathan

Top 10

1) Le meilleur endroit pour faire un concert ?

Mars.

2) Pour voir un concert ?

Mars.

3) Un album qui t’a marqué récemment ?

Julia Holter – Have you in my wilderness

4) Une sortie que tu attends particulièrement ?

Rien

5) Une collaboration artistique ?

Miet Warlop, une performeuse flamande dont j’adore le travail.

6) Un artiste que tout le monde a écouté sauf toi ?

Kanye West, ça ne m’intéresse pas du tout. Enfin j’ai déjà un peu écouté, y a même un album que j’aime bien. Mais j’sais pas il m’énerve.

Flavien Berger – La Fête Noire

7) Paris ou Londres ?

Paris. J’ai grandi là, c’est ma ville.

8) Jaune ou Bleu ?

Bleu. Ça va mieux avec ma musique.

9) Un truc que tu veux absolument faire avant la fin de l’année ?

De la musique.

10) Un truc à ajouter ?

(…)

Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Cela pourrait vous intéresser

Flavien Berger

En voyage à Contre-Temps avec Flavien Berger

Flavien Berger vient de sortir Contre-Temps, un disque pop 4.0 qui « plie la réalité » en faisant voir des détails sur une bouteille de Pamplemousse, sans doute la plus belle chanson matinale de l’année. Avant d’aller l’écouter par exemple à l’Épicerie Moderne de Feyzin le jeudi 8 novembre, à la Belle Electrique de Grenoble le 26 […]

Plus dans Interviews

Nicolas Tarik

5 questions à … Nicolas Tarik

Nicolas Tarik est un conteur musicien voyageur. On lui a posé quelques questions autour de son nouveau titre, libre, ode aux personnes que l’on a dans la peau passionnément et fougueusement, que l’on retrouvera sur son nouvel album, Gibraltar qu’il présentera à la Salle Barbara de la MJC Montchat le jeudi 24 novembre prochain.
Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Jeromedidelotsonparapluiemarch2022thomasguerigen

5 questions à … Son Parapluie

A l’heure où Jacqueline Taieb revient sur le devant de la scène, il faut absolument écouter Son Parapluie avec son EP plantureux, Paris n’existe pas disponible chez 80 Proof records et Hot Puma Records.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.