Vagues dans l’Espace (B)

The Wave Pictures @ l'Espace B, Paris, 17/12/2016
Ce week-end, l'Espace B a proposé une programmation très rock, entre le classique, le garage et le psyché, avec trois groupes triés sur le volet, chacun très bon dans un univers en particulier : Niko Yoko, Os Noctambulos puis The Wave Pictures ont su guider cette soirée comme il fallait !

Niko Yoko

Il y a quelque chose d’addictif dans le rock rétro de Niko Yoko. Ils se sont formés il y a quelques mois seulement, et c’est peut-être justement ce qui leur confère encore cette naiveté, cette innocence, et cette fraicheur qu’on ne trouve finalement pas chez beaucoup de rockeurs aujourd’hui.

2016_12_17_niko-yoko
2016_12_17_niko-yoko
2016_12_17_niko-yoko
2016_12_17_niko-yoko
2016_12_17_niko-yoko
2016_12_17_niko-yoko

Ils aiment se définir comme un groupe composé à 70% d’eau, qui défend une vision rebelle et moderne de la musique qui leur plait, des Beatles aux Velvet Underground. Plus communicatifs que la plupart des chevelus du psyché à la Temples, ils ont cette fougue un peu pop, une batterie toujours bien placée, et un chanteur qui fait des blagues, c’est agréable.
Ils jouent à l’Alimentation Générale le 28 janvier prochain, et auront normalement un EP et un clip qui débarqueront au même moment ! À suivre de près.

https://www.youtube.com/watch?v=2_r2AaiSg2E

Discographie

Os Noctambulos

Os Noctambulos, plus garage que les autres groupes, contrastait un peu, toutes griffes dehors avec le reste d’une prog’ tout à fait rock, mais moins enervée. Il s’agit du projet parisien de Nick Wheeldon qui jouait à Sheffield en tant que The Jesus Loves Heroin Band. Ils s’inspirent des classiques du rock garage – psyché outre atlantique, pour un étrange mélange de surf, de country et de blues, sur lit de freakbeat.

2016_12_17_os-nocambulos
2016_12_17_os-nocambulos
2016_12_17_os-nocambulos

The Wave Pictures

Du bon rock classique, efficace, et un peu à l’ancienne, ça manque souvent à la scène parisienne. C’est sans compter sur les Anglais de The Wave Pictures qui depuis 2004 n’en finissent justement pas d’explorer un répertoire pop-rock authentique mixant garage, afro-pop ou country.

The Wave Pictures - Bamboo Diner in the Rain

Ils nous ont fait l’honneur d’être à l’Espace B pour leur seule date dans la capitale, et ont su tenir en haleine un public visiblement très contents d’être là (on a même entendu la foule crier au chanteur, « you look like Beyoncé » )

Leur nouvel album, Bamboo Diner in the Rain est sorti le 11 novembre dernier, toujours chez Moshi Moshi et abrite, comme toujours avec eux, de belles pépites bien classiques. Jamais de déception dans le jeu de The Wave Pictures, et un humour toujours de mise, voilà un groupe fidèle à lui même très chouette à écouter.
Mention spéciale pour le chant presque à capella du batteur sur la fin du concert, qui a une voix qui file encore plus de frissons que son jeu de batterie, pourtant déjà très bon.

2016_12_17_the-wave-pictures
2016_12_17_the-wave-pictures
2016_12_17_the-wave-pictures
2016_12_17_the-wave-pictures
The Wave Pictures en concert.
DateLieuTickets
21
Oct
2022

Elsewhere

Margate (United Kingdom)
TICKETS
22
Oct
2022

The Parish

Huddersfield (United Kingdom)
TICKETS
23
Oct
2022

The Hare and Hounds

Birmingham (United Kingdom)
TICKETS
24
Oct
2022

The Portland Arms

Cambridge (United Kingdom)
TICKETS
25
Oct
2022

Face Bar

Reading (United Kingdom)
TICKETS
26
Oct
2022

The Brunswick

Hove (United Kingdom)
TICKETS
27
Oct
2022

The Old Cold Store (next to the Vat & Fiddle)

Nottingham (United Kingdom)
TICKETS
28
Oct
2022

Bootleg Social

Blackpool (United Kingdom)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Date : 17 decembre 2016

Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Cela pourrait vous intéresser

The Wave Pictures – Flight From Destruction

Vidéo : The Wave Pictures – Flight From Destruction

Bain de jouvence. Même si The Wave Pictures a sorti régulièrement des albums dont deux en 2018, les retrouver c’est revenir en 2008 avec leur formidable Instant Coffee Baby, un temps où l’on croisait David Ivar, Stanley Brinks ou Coming Soon.
David Tattersall

Lockdown Boogies for David

David Tattersall des formidables Wave Pictures propose ses Lockdown Boogies, des enregistrements maison lo-fi dont il a le secret, illustrées sobrement par Nina.
waves-pictures-bamboo-diner-in-the-rain

The Wave Pictures – Bamboo Diner in the Rain

Malgré le temps qui passe, les The Wave Pictures ne baissent pas la garde et continuent de publier ce qui leur passe par la tête. Après avoir sorti via Wymeswold Records, A Season In Hull, ce trio de zozos revient nous donner des nouvelles cette année avec Bamboo Diner in the Rain via l’entremise du […]
The Wave Pictures

La déferlante Wave Pictures

Les très bourrins ont les Thee Oh Sees, les moins bourrins ont les Wave Pictures. Plus d’un archéologue s’est perdu dans la discographie respective de ces deux groupes plus que prolixes. En 2015, les Wave Pictures ont publié il y a quelques semaines leur millième album : Great Big Flamingo Burning Moon. Réalisé avec la […]

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.