On vous avait déjà parlé d’eux il n’y a pas longtemps, après leur jolie session acoustique, et c’est au Supersonic que l’on retrouve les Rouge Congo, prêts cette fois-ci à nous faire danser bien comme il faut.

Prestance intense

Synthés, pédales et fils dans tous les sens, de l’électronique cette fois-ci, il y en avait, et ce n’était pas pour nous déplaire, vue la force de frappe des quatre énergumènes sur scène.

Rouge Congo, ça balance dès les premiers instants, et ça ne s’arrête qu’à la dernière note, pas le temps de réfléchir, on est pris dans le tourbillon. Ils communiquent, ils partagent, ils vivent vraiment le truc avec nous, font des descentes dans le public et dansent en rythme, un remède anti-morosité des plus épiques.

Rouge Congo – Love Affair

En live, il y a quelque chose de vraiment rétro dans leur déferlante de synthés qui rappelle un peu la new wave, mais avec la gaité du disco et les couleurs d’une pop estivale, un régal. C’est d’ailleurs pour clôturer leur prestation dansante et agitée à souhait que Clément a décidé, selon ses propres mots d’ailleurs, de faire vraiment « zouker » la salle en envoyant Bamako (qu’on ne peut entendre que sur scène malheureusement puisqu’inédite). Ce titre aux influences exotiques a mis un joli point final à ce live chaud et coloré, avec des sonorités non sans rappeler les copains d’Amoure, un cocktail des plus efficaces !

Ils seront à la Cartonnerie de Reims le 17 mars avec Peter Peter et SK* vous les recommande chaudement.

Rouge Congo - White Stairz

Date : 11 février 2017
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Rouge Congo dans tous les sens

Le groupe pop très frais Rouge Congo revient cette année plus en forme que jamais avec un nouveau musicien et des textes en français !
The Rusty Bells

5 questions à … The Rusty Bells

SK* a demandé à une vingtaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Rusty Bells. Le duo toulousain a sorti son premier album, Infinity le 3 mars sur le label Dead Bees Records.
The Rusty Bells - Ghost

[exclu] Vidéo : The Rusty Bells – Ghost

Le duo toulousain The Rusty Bells sortira un premier album, Infinity le 3 mars sur le label Dead Bees Records. Ils avaient ensoleillé l’automne avec Red sun, Ils sortent en exclusivité sur SK* leur nouveau clip, Ghost.

L’acoustique accrocheuse de Rouge Congo

Hier Sofar Sounds nous a donné rendez-vous en plein cœur de Paris dans un chouette appartement à Saint-Michel, pour un live intimiste du groupe électro-pop coloré, Rouge Congo.

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…