Spinning Coin : Insert Coin & Play it Loud

Spinning Coin © Stephen McRobbie
Il se passe enfin quelque chose à Glasgow ! Les Spinning Coin et leur single Raining on Hope Street nous font le même effet que les Vaccines à leurs débuts. C'est dire le niveau de ces quatre là...

Chris White (ex Winning Sperm Party, tout un programme…), Sean Armstrong, Cal Donnelly, Jack Mellin ont été repérés et signés par Stephen McRobbie (The Pastels). L’écoute de leur nouveau single est une petite déflagration mélodique.
Entretien avec le batteur de ce quatuor aussi excitant que romantique.

Pourquoi vous appelez-vous Spinning Coin ?

Chris White : Notre nom nous a été inspiré par une chanson d’un groupe de Leeds qui s’appelle Beards.

Comment avez-vous rencontré The Pastels ?

Christ White : Nous avons eu la chance d’être approché par Stephen après la sortie de notre première cassette sur WSP Records. Stephen dans un chouette magasin de disques de Glasgow (Monorail) qui vendait cette cassette. Nous pouvions donc le croiser de temps en temps mais nous avons vraiment discuté quand il l’a écoutée.

Quelle est l’histoire de Raining On Hope Street ?

Christ White : La plupart de nos chansons sont écrites grâce à la technique du flux de conscience. Les sujets qu’elles évoquent ne sont jamais pré-établis. Idéalement, chacun a sa propre interprétation de nos chansons.

Spinning Coin – Raining On Hope Street

L’enregistrement de cette chanson a été facile ?

Chris White : Ça a été bien. Nous l’avons enregistrée dans le studio Green Door avec Stu Evans. Il rend l’ambiance de l’enregistrement très joyeuse et très détendue. On l’a enregistrée pendant une des journées les plus chaudes de l’année. Le soleil brillait sur Glasgow.

Quels sont vos projets pour 2017 ?

Chris White : Beaucoup de concerts.. Une tournée en dehors du Royaume-Unis avec Sacred Paws maintenant. Nous allons au SXSW en mars et cela nous excite beaucoup. Après ça, nous referons des concerts au Royaume-Uni et notre album pourrait sortir cette année. Si nous faisons tout cela, nous pourrons nous considérer comme très chanceux.

Les singles et le futur album des Spinning Coin sont publiés par Geographic Music/Domino Records. Raining On Hope Street sera disponible le 24 Mars 2017.

English text

What’s the reason behind your name « Spinning Coin » ?

We are named after a song by a band called Beards, from leeds, UK.

How did you meet The Pastels ?

We were fortunate enough to be approached by Stephen not long after our first tape release on WSP records. Stephen works in a really great record shop in glasgow called monorail and they stocked the tape so we would see him in there from to time to time but it wasn’t until he heard the tape that we started talking more.

What’s the story of Raining On Hope Street ?

Most of our songs lyrics are written stream of conscious. There is never much or any pre planning about what subjects they cover. Ideally everyone gets their own meaning from our songs.

How easy was the recording process of this song ?

It was great, we recorded at green door studio in glasgow with Stu Evans. He makes a very enjoyable and stress free recording environment! It was actually recorded on one of the Hottest days of the year! The sun was shining in Glasgow!

What are your projects for the next months ?

Lots of gigs, on tour of the UK with Sacred Paws right now. We are off to SXSW in March which is very exciting, then more UK gigs and our album should be out this year too! We feel very fortunate to do all of this !

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Spinning Coin

Les Spinning Coin nous en bouchent un coin

Il faut enquêter sur les Spinning Coin ! Quand un groupe arrive à être signé sur le label de Stephen Pastel tout en étant produit par Edwyn Collins, c’est qu’il y a quelque chose.
Spinning Coin - Permo

Spinning Coin – Permo

Enregistré aux studios AED avec Edwyn Collins et aux Green Door Studio avec Stu Evans, le premier album des Spinning Coin tient toute ses promesses.
Spinning Coin

Insert Spinning Coin

Certains groupes galèrent pendant des années, trimballant leurs chansons sous le bras avec leur amertume et leur chagrin. Et puis il y a les Spinning Coin à qui tout sourit. Et quand on écoute leurs chansons, on se dit que ce n’est pas un hasard.

Plus dans Découvertes

Johncanningyates

Quiet John Canning Yates

6 mois après la mort d’Elliott Smith sortait en 2004 l’unique album d’Ella Guru, le bien nommé The first album et cette cathédrale d’harmonies n’a pas pris une ride. Vingt ans plus tard John Canning Yates revient tranquillement en solitaire avec The Quiet Portraits chez Violette Records.
Shezlng2

Longue vie à Shezlöng !

Syncrétisme sensationnel. Shezlöng « chante et joue des musiques traditionnelles d’Anatolie réarrangées en funk psychédélique. » Bien sûr on connaît Altin Gün ou plus loin dans le temps, Selda Bağcan ou Nese Karabocek avec son Yali Yali remixé par Todd Terje. Voilà que déboule du massif central, l’Anadolu français, Shezlöng qui vous fera chalouper tout l’hiver.
20230624-img 6066

Pills ‘n’ Thrills avec Dirty Cloud

On pourrait les croire échappés du Kids de Larry Clark tendance Folk Implosion ou encore de Wayne’s World, le power trio Dirty Cloud vient de Rouen et n’atteint pas le demi siècle à eux trois. Il dégaine un premier titre, Psychotrope que l’on gobe avec gourmandise.
Armsarmourbandphoto

Au vent mauvais avec Arms & Armour

Gone with the winds. Le duo de Cleveland, Arms & Armour nous emmène loin en nous offrant en exclusivité son nouvel EP, The Winds ainsi que Last Trace of the World mis en images.