Encore des mots toujours des mots en 24 heures !

24h00 du mot © Fabrice Buffart© Fabrice Buffart
Guimauve - 23/03/2017

Qu’est qui fait l’essence d’une bonne soirée en chanson ? Une pluie d’artistes aux univers particuliers obligés de cohabiter, une reprise qui reste dans la tête le lendemain même si c’est du JJG, une création sous contrainte avec un thème : un futur à choisir et les Tic et Tac d’A Thou Bout d’Chant, Mathias et Lucas en maîtres de cérémonie et du power point, en manageur de la contrainte farfelue comme la contrainte ‘Jean Schultheis’ (qui n’est pas capillaire) où la dernière syllabe d’une phrase est la première syllabe de la phrase suivante.

Les 24 heures du mot se donnaient rendez-vous pour la deuxième fois dans le cadre du festival les chants de mars au Marché Gare à Lyon. 8 équipes de 3 artistes joutaient et comme à l’école des fans, tout le monde a gagné. Pourtant certaines rengaines continuent à nous vriller le cerveau comme ce titre du trio Melba Bertazon Bacchus, Jule et Jim 3.0 qui n’ont pas fait rimer Delerm avec sperme mais ont évoqué avec tendresse ces futures à choisir et ces ex à revendre pendant que Morikan, Navid et Vivares se changeaint en or pour se faire aimer encore.

EQUIPE 1 : Alexandre Castillon – Reno Bistan – Claudine Lebègue
EQUIPE 2 : Melba – Antoine Bertazzon – Nicolas Bacchus
ÉQUIPE 3 : Lily Luca – Pierrot Horla – Hélène Piris
EQUIPE 4 : Morikan – Navid Adfeliz – Pierrick Vivares

2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017

Céline Dion – Pour que tu m’aimes encore

Autre troïka musicale improbable, l’association (de malfaiteurs de la chanson) Auguste Wood, Gentianne Pierre et Noémie Lamour qui se sont habilement joués de la contrainte d’avoir toujours les deux mêmes rimes tout au long de la chanson et se sont attribués tous les satisfecits avec un refrain entêtant, « Ca va mal aller ! » dessinant un futur réjouissant. Mais le retour vers le passé fut tout autant jubilatoire avec une version décalée et survoltée de C’est toi que je t’aime qui a enfin dévoilé tout le potentiel poétique de ce texte avec un Kosh déchaîné à la beatbox.

EQUIPE 5 : Auguste Wood – Gentianne Pierre – Noémie Lamour
EQUIPE 6 : Martin Luminet – Claire Sabbagh – Garance
EQUIPE 7 : Gabie Gaby – Mickael Cointepas – Kosh
EQUIPE 8 : Juliette Bezin – Frédéric Bobin – Marie Daviet

2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis
2017_03_21_24hdumot_chantsdemars2017_bis

Les Inconnus – C’est toi que je t’aime

Date : 21 mars 2017
Photographe
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A voir dans “Photos de concert

Eagle_in_your_mind_08sk

Photos : Wintower @ Transbordeur, Lyon | 22.02.2020

Pour les retardataires, Winter + Woodstower = Wintower. C’était la deuxième édition du festival Wintower pour 3 jours bigarrés dont ce 22 février au Transbordeur à Lyon avec le punch de Kompromat, les envolées d’Isaac Delusion, l’onirisme d’An Eagle in your Mind, l’humour de Texas Menthol et l’envoûtant Zimmer sous l’œil bienveillant de Fabrice Buffart.

pomme_01sk

Photos : Black Lilys & Pomme @ Ninkasi Kao, Lyon | 12.02.2020

Un retour et une consécration lors de cette soirée qui a mis K.O d’émotion le Kao. Les Black Lilys revenaient sur scène la tête pleine de projets et de nouveaux titres comme le somptueux Yaläkta pendant que Pomme pas encore victorieuse exposait ses Failles, même les plus cachées.

Claire Diterzi © Fabrice Buffart

Photos : Claire Diterzi @ À Thou Bout d’Chant, Lyon | 07.02.2020

Claire Diterzi est adepte des concerts extra-ordinaires. Elle avait hypnotisé l’Odéon des nuits de Fourvière en juin dernier, elle a subjugué la balme enchantée d’A Thou Bout d’Chant avec ses deux concerts à table avec le bricolo-musicien, Stéphane Garin sous l’œil de fin gourmet de Fabrice Buffart.

Photos: Bigflo et Oli @ Halle Tony Garnier, 23-01-2019

Bigflo et Oli : ils sont !

Ils sont les rappeurs qui revendiquent fièrement leur accent chantant du sud ouest, le même que celui de mon amie Audrey, celle qui aurait été ma Big Flo si j’avais été Oli.

A ne pas rater dans Photos de concert !