Alt-J annonce, pour notre plus grand bonheur, la sortie de son troisième album qui s’intitulera Relaxer. Celui-ci sort le 2 juin via Infectious Music, il fait suite à An Ansome Wave et This Is All Yours, deux pépites qui s’apprécient toujours autant aujourd’hui.

Relaxer a été enregistré à Londres – entre Shoreditch, St John’s Wood, Croch Hill et Brixton – avec le producteur Charlie Andrew qui avait déjà collaboré avec eux sur leurs précédents albums 3WW et In Cold Blood, les premiers extraits de Relaxer sont déjà disponibles, plus que quelques jours pour la suite ! Bon, il n’y a pas à dire, avec tout cela Relaxer a un peu la pression ! Chez SK*, on a eu l’honneur de l’écouter en avant première, on vous raconte, sans jamais spoiler bien sûr.

Un « éclair de génie »

Il faut le dire, le terme correspond parfaitement à Relaxer. Oui, car si cet album est addictif et ingénieux, il a bien l’allure d’un éclair, avec seulement 8 chansons et 39 minutes de plaisir au compteur, qui ne se valent d’ailleurs pas toutes. Décryptage point par point :

3WW, qui ouvre l’album, est particulière et emprunte des variations inattendues quelques fois assez éloignées de l’univers qu’on connait du groupe. Elle reste néanmoins tout à fait intéressante et laisse place à beaucoup de questionnements sur la nature de ce qui suivra. Elle a ce quelque chose d’impénétrable qui fait que c’est tout à fait malin qu’elle soit le premier extrait de ce nouvel album. S’ensuit In Cold Blood, sans nul doute la plus efficace de cet ensemble qui démarre intensément et tambourine immédiatement façon Alt-J avec l’étoffe d’un Breezeblocks.

Alt–J – 3WW

La très rock Hit Me Like That Snare, à l’image de son titre, sonne comme un appel à la rébellion : rythmique cuivrée et intense, mélodie oppressante, riffs agressifs sur lesquels Joe Newman vocifère des « Fuck you » à la fois criards et étouffés. Dans le genre, Deadcrush se défend très bien aussi, une pérégrination de respirations haletantes et d’aigus doucereux, saupoudrée de frottis-frottas électroniques justement maitrisés, sur fond de beats lourds et de montées de guitares entre puissance déroutante et tension électrisante.

Ces titres diablement efficaces, contrastent pour moi avec une face plus posée de l’album, presque trop lente à mon goût, à l’image des ballades acoustiques lancinantes et évolutives que sont Last Year et Adeline, qui ternissent et ralentissent un peu la dynamique d’ensemble. L’étonnante reprise d’House of the Rising Sun et le final grandiose et théâtral de l’étrange Pleader accentué par ses tonalités hispanisantes rattrapent cependant très bien ces pauses longuettes et nous font regretter que l’album s’arrête déjà.

En conclusion, encore un album réussi pour Alt-J, même si le gout de « reviens-y » à la fin de l’écoute de celui-ci est peut-être moins présent que sur les deux précédents. A voir en live, on pourrait être surpris.

Pré-commandez l’album.

Tracklist : Alt-J - Relaxer
  1. 3WW
  2. In Cold Blood
  3. House of The Rising Sun
  4. Hit Me Like That Snare
  5. Deadcrush
  6. Adeline
  7. Last Year
  8. Pleader
Alt-J - Relaxer
3.5Note finale
Avis des lecteurs 6 Avis