Primavera Sound Barcelona 2017

Metronomy @ Primavera Sound 2017 © Eric Pamiesphotos © Eric Pamies
Noémie - 08/06/2017

Primavera Sound, c’est ce festival de grande ampleur à Barcelone qui, chaque année, réserve son lot de surprises et de folies. Cette édition n’a pas manqué à ses obligations : des découvertes aux têtes d’affiches, les apparitions et les révélations inattendues se sont succédées d’un bout à l’autre du festival, à ne plus savoir où regarder. Focus sur quelques prestations à travers l’oeil SK*.

Sur un festival comme celui-ci, on a constamment la sensation d’être en train de manquer quelque chose. Et en soi, c’est le cas, il se passe tellement de choses simultanément, on ne peut pas être partout à la fois. Alors le mieux c’est de se laisser porter, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber, et à défaut de pouvoir tout résumer, chez SK* on a choisi de vous raconter les quelques prestations qui nous ont particulièrement marqué, même si évidemment on aurait pu choisir de raconter cet évènement sous mille angles différents.

Rock and roll aiguisé

The Growlers @ Primavera 2017
The Growlers @ Primavera 2017 – photo © Eric Pamies

A Primavera, le rock, le vrai, sous toutes ses formes et dérivés, est bien présent dans la prog’ et, ça, ça fait plaisir, car c’est de plus en plus rare en festival.

Si le nom d’Arcade Fire est sur toutes les lèvres après qu’ils aient balancé un nouveau single inattendu et fait un live majestueux le samedi soir, la scène psychée a, quant à elle, été aussi très bien représentée. Entre la prestation de King Gizzard & The Lizard Wizard le jeudi soir, qui nous dévoilent en avant premiere des extraits de leur album à venir, Murder of The Universe, et le concert magique de Pond dans la chaleur du samedi en fin d’après midi, venus défendre leur tout nouveau The Weather, avec un Nick Albrook surexcité au micro, on peut le dire, à Primavera, les australiens étaient carrément chauds !

Pond @ Primavera 2017
Pond @ Primavera 2017 – photo © Eric Pamies

Difficile de parler de rock également sans évoquer The Growlers, qui ont fait trembler la scène Heineken à coup de riffs acérés, ainsi qu’Operators et Japandroids , mais quelques belles découvertes également du coté de la scène Night Pro où jouaient des groupes émergents, avec notamment « l’hybrid punk » coréen de PATIENTS, détonnant !

PATIENTS - Game Boy Game Girl

Indie pop enervée

Coté Indie et Electro Pop, de très beaux concerts également, avec notamment la surprise de voir apparaitre les soeurs HAIM, qui n’étaient même pas programmées, à 2h55 le samedi, après une notification surprise envoyée sur l’appli du festival : « Unexpected Primavera » a pris tout son sens à ce moment là !

Metronomy @ Primavera 2017
Metronomy @ Primavera 2017 – photo © Eric Pamies

Si lesThe XX ont été un peu soporifiques à mon goût, mention spéciale pour le concert de Metronomy sur la scène Mango, avec un Joseph Mount et une prestance aux allures de gourou, concurrençant presque un Mac DeMarco déchainé, qui, après avoir plutôt mal commencé, a terminé en slip aux grands cris du public !

 Mac DeMarco @ Primavera 2017
Mac DeMarco @ Primavera 2017

Joli live pour les Wild Beasts également, pourtant programmés très tard, qui ont su emmener bien loin leur public, surfant entre beats électroniques et envolées lyriques. Dans le genre indie folk chaloupée et guitares sucrées, le groupe à suivre c’est Whitney, un duo américain, inspiration The Woods dont le live était très frais !

https://www.youtube.com/watch?v=0doaUqO7mHM

Electrobeats puissants

 Flying Lotus @ Primavera 2017
Flying Lotus @ Primavera 2017 – photo © Eric Pamies

Grosse programmation electro également, aux confins du festival et aux abords de la plage, sur l’ile Primavera Bits, là où les festivaliers allaient se noyer dans les vapeurs alcoolisées du Dôme Desperados et de la Maison Bacardi, jusqu’au bout de la nuit.

D’un Flying Lotus poétique à un Dixon énervé en passant par Ame et Recondite, sans oublier le set disco de John Talabot, il y en avait pour tous les gouts !

Révélation selon moi dans cette catégorie : Lauer, dont le titre Antinat est diablement efficace !

Lauer - Tearsh

Une chose est sûre en tout cas, de son cadre idyllique à sa programmation qualitative et éclectique, Primavera, on y reviendra !

Primavera Sound - 2017
Dates : 1 – 4 juin 2017
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…

Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main…