The Drums, espoir de l’année 2009. Et avec un E.P. s’il vous plait.
Originaires de Floride, Jonathan Pierce et Jacob Graham viennent de foutre une mandale à tous les groupes de Brooklyn et on comprend pourquoi.

Il suffit pour cela d’ouvrir la boîte de pandore et d’écouter « Let’s go surfin ». Une basse importée de Manchester et qui nous rappelle les heures joyeuses de Curtis, une guitare qui nous transporte sur la côte califonienne, une voix relativement anodine et des sifflements sont les ingrédients d’une ritournelle magique qui nous fait remuer la tête. En temps de crise, ce genre de types est précieux. Pierce and co ont pondu un morceau parfait. Le genre de choses qui vous fait tout oublier.

Non contents de leur petit effet, les new-yorkais remettent le couvert assez rapidement. Cette fois-ci, ils font preuve de sérieux et cessent de siffler comme des gosses à la sortie de l’école : on tape des mains. Et on siffle. Quand même. Make you mine, comptine estivale, déconcerte par sa simplicité apparente et par sa bonhommie revendiquée. Mais la recette est diablement efficace.
La doublette de joyeux drilles est assez maligne pour ne pas la prolonger sur tout l’ep et change de ton avec le très romantique « Submarine ». Douche froide. Les voilà des héritiers crédibles d’Echo and the bunnymen. Et la pression monte avec le très élégant « Down by the water » : ces types se fichent de tout et nous balancent sans prévenir une oraison funèbre.
En 20 minutes montre en main, on passe de la soirée californienne à l’après midi pluvieux mancunien. Ces deux types n’ont aucun principe: Jonathan Richman, Morrissey, New Order… Tout est bon dans le cochon.
On attend l’album pour l’orgie.

Chronique CD : The Drums - Summertime

The Drums – Lets Go Surfing

The Drums – Summertime4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Drums © Louis Teyssedou

The Drums, sans tambour ni trompette

Miracle ! Le nouvel artwork du nouveau boulot de Jonny Pierce aka The Drums ne nous donne pas la nausée. Après les horribles pochettes (Brutalism & Abysmal Thoughts), Pierce se décide à enfin revenir à des choses plus jolies et plus méditatives.
Jonny Pierce. photo © Louis Teyssedou, SK

The Drums bat le rappel

En 2010 le label Moshi Moshi avait décroché le jackpot en signant les The Drums. A cette époque, le groupe de Jonny Pierce affolait la planète indie avec ses chansons qui devenaient instantanément des hymnes pour les clubs branchés ou pour les adolescents plus ou moins dépressifs. Le premier album de ce groupe fut une…
The Drums

The Drums se la jouent Lyrique

Désormais seul aux manettes de The Drums, Jonny Pierce semble avoir mangé du lion. Un nouveau label (ANTI), un nouvel album (Abysmal Thoughts), un nouveau clip (Blood Under My Belt) et une date de concert en France !
The Drums

On prend son pied avec The Drums !

Les Drums seront de retour cet été avec un nouvel album intitulé Abysmal Thoughts. Jonny Pierce, désormais seul aux commandes, arrête de se compliquer la vie et prône un retour aux sources.
The Drums

The Drums : le retour de baguettes

En 2009, la planète indé vivait au rythme des sorties des chansons de ce groupe de Brooklyn. Il faut dire que les pépères avaient frappé à la porte d’entrée avec Let’s Go Surfing sous le bras. Forcément, ça en impose.
The Drums - Encyclopedia

The drums : troisième tome

Les Drums reviennent fin septembre avec un troisième disque au nom universel et modeste : Encyclopedia. Après un deuxième album placé sous le signe de la gueule de bois et de la dépression, Jonathan Pierce semble retrouver ses esprits.

Festival Les Inrocks 2010

Scissor Sisters Le 23e festival des Inrocks approche à grand pas et la programmation est déjà dévoilée. Pour rappel, le festival a lieu à Paris mais également à Lille, Nantes, Toulouse. Cette année, le festival propose, comme à son habitude, une très belle affiche, la voici classée par ville.

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.