Photos : Birds on a Wire @ Chapelle de la Trinité, Lyon | 4.02.2018

Le duo Birds On A Wire porte bien son nom. Dom La Nena et Rosemary Standley sont deux oiseaux au chant mélodieux, deux oiseaux migrateurs qui virevoltent entre les continents musicaux et les langues dans l'écrin magique de la chapelle de la Trinité à Lyon.

Birds On A Wire

Quelle belle idée d’avoir réinvesti ce lieu pour des concerts autres que classiques grâce à Rain Dog Productions. Piers Faccini, Cocoon, Rover, Keren Ann ou déjà en 2013, Birds On A Wire offrent des moments de grâce, de sensibilité, de suspension grâce à une acoustique exceptionnelle et une mise en son délicate. En cette fin d’après-midi, dans l’attente d’une neige survenue le lendemain, les deux damoiselles rivalisent de finesse et d’élégance avec un répertoire qui fait voyager de la Réunion à la Russie, des Etats-Unis au Royaume-Uni, en passant par la France et bien sûr par le Brésil natal de Dom la Nena. Bien sûr on retrouve tous les titres de ce merveilleux disque paru en 2014 dont le blessed is the memory de Leonard Cohen en apesanteur ou l’une des plus belles déclarations d’amour, le Oh My love de Yoko et John. Un second disque est en préparation avec sans doute cette magnifique version de Wish You Were Here de Pink Floyd.
Une soirée haute en couleurs que SK* vous propose aussi en noir et blanc grâce aux photographies de Fabrice Buffart.

2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
2018_02_04_birds_on_a_wire_nb
Date : 4 février 2018
Photographe

Discographie

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Birds On A Wire - Sur la place

Vidéo : Birds On A Wire – Sur la place

En ce mardi jupitérien, nous avons grandement besoin de beauté. Mais Jeremiah, Rosemary Standley, Dom La Nena, Rana Gorgani et tous les participants à cette merveille de mise en images du classique de Brel, Sur la place nous envoient un tsunami d’harmonie, de grâce et de force pour survivre dans les arènes chaotiques de nos […]
BIRDS ON A WIRE - Ô SOLITUDE

Vidéo : Bird On A Wire – Ô Solitude

Ce n’est pas un son du jour, c’est une émotion et un envoûtement du jour, plus simplement une beauté sereine du jour avec le projet de Rosemary Standley et Dom La Nena, Bird On A Wire. On veut bien passer plus d’un jour avec ces deux oiseaux, même dans la morosité du métro parisien qui, […]
Birds On a Wire - Blessed is the memory

Vidéo : Birds On a Wire – Blessed is the memory

Songs of Leonard Cohen fête aujourd’hui ses 50 ans. Le premier disque du barde canadien est un monolithe musical, une fontaine de jouvence où l’on s’abreuve régulièrement avec des titres inoubliables comme Suzanne, Sisters of Mercy, So Long, Marianne, ou Hey, That’s No Way to Say Goodbye.

Plus dans Photos de concert

Louise Combier @ Bourse du Travail | 24.11.2022 © Fabrice Buffart

Photos : Louise Combier @ Bourse du Travail | 24.11.2022

Louise Combier fêtait son anniversaire ce soir là à la Bourse du Travail à Lyon en ouverture de Marc Lavoine mais pour le public, c’était elle le cadeau, une fleur en hiver dont les pétales ont été saisis par Fabrice Buffart.
Black Lilys @ Club Transbo, Lyon | 24.11.2022 © Stéphane THABOURET

Photos : Black Lilys @ Club Transbo, Lyon | 24.11.2022

Les Black Lilys ont rugi de plaisir de retour sur leurs terres lyonnaises après des concerts à Londres ou à Budapest. Ils viennent de sortir leur deuxième album, New Era sur le label La Ruche et Stéphane Thabouret était présent pour saisir les soubresauts de Störm ou la caresse de Gymnopédie.