Cascadeur revient avec un album, Camera le 30 mars et met une bonne claque à la production pop française.

“L’art lave notre âme de la poussière du quotidien.” écrivait Picasso. Il peut aussi magnifier l’humain avec la chorégraphie en apesanteur de Luc Bruyère et son super pouvoir d’être ‘bautre’, beau autrement comme il l’explique simplement ou faire réfléchir à notre société orwellienne où l’on accepte d’être surveillé sans même nous en rendre compte. Cascadeur a choisi de se cacher, d’éviter la surexposition pour mieux réfléchir à la notion d’hyper-surveillance.

Maylis de Kerangal écrit que « les morceaux de Camera évoquent des films hypnotiques, des mises en scènes brillantes avec fenêtres, portes, angles, perspectives, jeux de reflets. La voix de Cascadeur y circule comme un faisceau lumineux explorant un labyrinthe modulable et ductile, où les frontières entre le dehors et le dedans sont brouillées, où les écrans sont des miroirs, où les souvenirs se télescopent, où le temps fait des boucles. » Elle cite Antonioni, Coppola, de Palma, James Whale ou Peckinpah mais c’est entre L’homme à la Caméra et Black Mirror qu’il faut situer ce disque entre humanité et modernité, entre scoptophilie et exhibitionnisme.

Discographie

Il suffit de regarder la somptueuse mise en image de Turn To Dust par Akim Laouar Aronsen où l’on suit Cascadeur à la trace avec un drone tenu en laisse sur un petit gimmick de guitare totalement addictif. Turn To Dust fait mouche et l’on ne s’imaginait pas Big Bother aussi séduisant !

Camera sort le 30 mars chez Mercury Records
Cascadeur sera en concert à Vannes le 22 mars dans le cadre du festival Les Émancipées et le 27 avril à Lyon au Petit Bulletin Festival.

Cascadeur - Camera

Tracklist : Cascadeur - Camera
  1. Turn To dust
  2. Automaton
  3. Silent
  4. Time T
  5. On TV
  6. On A Wire
  7. Control Room
  8. I Am Not A Robot
  9. Bug
  10. Faces
  11. Fall
  12. I Am A Camera
  13. Fog
  14. V-O

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

PB #3

On vote oui pour le Petit Bulletin festival #3

Le Petit Bulletin festival #3 se déroulera les 26, 27 et 28 octobre à la Chapelle de la Trinité (Lycée Ampère) à Lyon avec Rain Dog Productions. A quelques jours de ces trois concerts exceptionnels avec L (Raphaële Lannadère), Stuart A. Staples, Yael Naim et Les Métaboles, Marc Cardonnel qui programme ces soirées uniques nous […]

Plus dans News

Yvesmariebellot-collecontremoi

A la colle

Yves marie belloT chante le temps qui passe et l’amour absolu et c’est bougrement beau.
Thehauntedyouth-intoyou

Roulez jeunesse !

Revoilà The Haunted Youth avec Into you, un titre qui entre bien dans notre tête. Nous non plus, nous ne voulons pas rester seuls.
Jimballon6

[EXCLU] Sensationnel Jim Ballon

Attention, Jim Ballon n’est pas seul. C’est un groupe psychédélique tourangeau dont tous les morceaux excèdent huit minutes, le temps de nous propulser dans un univers sonore barré, agréablement répétitif, propice aux sensations hallucinogènes et extatiques.
Orsojesenskaaveccabane-effacerlamer

Le bon moment

Il y a un peu moins de dix ans sortait un album merveilleux que nous réécoutons souvent. Effacer la mer d’Orso Jesenska est un bijou de caresses musicales, de temps heureux suspendu, de plongée dans une beauté qui tremble.