Soirée d’ouverture de la Flèche d’Or

Anoraak @ Flèche d'Or, Paris | 23.11.2009 © Alain G.
La Flèche d'Or ré ouvrait lundi dernier après quelques bons mois d'absence pour des hypothétiques travaux d'insonorisation et une reprise des clés de la maisonnée par Alias & Asterios Spectacles. Il était grand temps de voir le résultat. Pas de foule à l'entrée, pas mal d'invités pros et donc un public un peu différent que de coutume : la lolita surlookée vintage avec du rouge à lèvres a laissé place aux bons trentenaires et aux curieux, et ce n'est pas plus mal.


Mais qu’en est t-il du dit lieu ? Les gardes du corps de la Flèche d’Or sont toujours là mais en mode aimable, le vestiaire est toujours payant, l’entrée est elle passée à 8 euros avec une conso (votre gobelet sera consigné 1 euro, et oui à la Flèche rien ne se perd, rien ne se crée tout se transforme !), et puis la terrasse bondée fume entre et pendant les sets.

La salle a été entièrement refaite au plafond, plus de boule scintillante, ni de babioles mordorée certes, mais un merveilleux travail qui semble bien étanche aux bourrasques sonores en tout genre. La scène n’a pas gagné franchement en place, les piliers métalliques et leurs irréductibles stickers sont encore là. On est pas totalement dépaysé.

Beaucoup d’introduction vous me direz avant d’aborder les quatre sets de la soirée. Et à moi de vous répondre que pour une rentrée des classes, la progra nous a déçue, même si on connait les pépites qui arrivent dans la semaine (My Girlfriend is Better than your, Kids Bombardos…)

Discographies

Chris Brokaw

Auteur compositeur interprète qui joue donc seul sur scène. Avec sa guitare électrique et son lot de pédales à effets, Chris semble conjuguer la voix de Stephane Eicher avec des airs de Neil Young bien plus crados et simplifiés. Au final, on doit bien reconnaitre que ce type arrive à faire bien plus que certains groupes avec une batterie d’instruments. Cela dit, sur la longueur c’est un peu monotone.

2009_11_23_chris-brokaw
2009_11_23_chris-brokaw
2009_11_23_chris-brokaw
2009_11_23_chris-brokaw

The Two

Duo féminin masculin au chant. Elle au clavier et lui à la guitare. Les titres joués à la gratte électrique semblent légèrement plus pêchus que ceux à la folk mais cette pop langoureuse et fade s’effiloche et pourrait se résumer avec des titres beaucoup plus courts.

2009_11_09_the-two
2009_11_09_the-two
2009_11_09_the-two
2009_11_09_the-two
2009_11_09_the-two
2009_11_09_the-two

Evan Dando

Et on nous précise bien « from the Lemonheads », ce groupe de Boston qui a fait de l’effet sur les collégiennes dans les années 80… Vous ne vous en rappelez pas ? Alors vous avez perdu le dernier espoir de survivre au set qui battra en durée et à plat de couture les trois précédents. Nouvelle déception. Le chanteur solo au look grunge et aux yeux mis clos demande de baisser les lumières et aussi plus de reverb : l’homme a vieillit, sa pop aussi. Damn.

2009_11_09_evan-dando
2009_11_09_evan-dando
2009_11_09_evan-dando
2009_11_09_evan-dando
2009_11_09_evan-dando
2009_11_09_evan-dando
2009_11_09_evan-dando
2009_11_09_evan-dando

Anoraak

Duo pop éléctro : décidément ce soir on ne voulait pas faire monter plus de deux musiciens à la fois sur la scène de la Flèche D’or ! Le clavier-gratteux se cache derrière ses lunettes mouches et le batteur relégué au second plan transpire de toute sa chemise. La cravate semble de rigueur chez Anoraak, on ne peut pas en dire autant sur leurs mélodies. La batterie est réduite à son plus stricte appareil : une grosse caisse, une petite caisse claire et deux cymbales, mais on doit reconnaître qu’elle envoie une bonne dose de caféine dans l’assemblée à moitié endormie. Le set se ressemble un peu trop et on peut se lasser vite.

2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak
2009_11_23_Anoraak

Chers habitués de la Flèche d’Or, auscultez la programmation sur le site de la salle et trouvez votre jour pour reprendre votre 1/4 de m2 dans cette ancienne gare de la petite couronne, si parisienne et si chère à la scène indé. Prions qu’elle reste toujours à l’affut des découvertes musicales ! Amen !

Date : 23 novembre 2009
Photographe
Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe

1 réponse sur « Soirée d’ouverture de la Flèche d’Or »

Oui, idem, on attend un peu mieux dans le futur, mais le passage de The Popopopops & My Girlfriend is better than yours devrait ranimer un peu le tout.
Au fait, il y avait des flics à minuit devant la Flèche… tapage nocturne ? Déjà ?

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

The Lemonheads

L’Evan se lève

Dix ans après la sortie de Varshons, Evan Dando remet le couvert avec ses Lemonheads et s’apprête à publier Varshons 2 chez Fire Records.
Evan Dando - Baby I'm Bored

Evan Dando – Baby I’m Bored

Un jour de 2003, on fit un tour chez le disquaire du coin et on repartit avec le premier disque « solo » de Johnny Marr (et de ses Healers) et ce fameux disque d’Evan Dando. On attendait énormément de l’ex Smiths et un peu moins de l’ancien Lemonheads. Après tout, on connaissait assez mal Dando si […]
Evan Dando

Evan Dando, dandy réédité

Fire Records vient d’annoncer la réédition (conséquente) du dernier disque solo de l’ex-leader des Lemonheads. Quelle bonne nouvelle !
Anoraak - Behind Your Shades

Vidéo : Anoraak – Behind Your Shades

Anoraak quitte Paris pour un New York plein d’Animals tristes et se casse la tête dans un sépia chic. Behind Your Shades extrait de Chronotropic ressort avec 2 remix et un inédit, Torino Grande.

Plus dans Concerts (live reports)

Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.