Vidéo : Anthony Ruptak – Good Morning

On vous avait déjà parlé d'Anthony Ruptak avec son I'll go where you go qui nous emmenait déjà loin.

Avec Good morning, premier extrait du nouvel album d’Anthony Ruptak, A Place That Never Changes qui sort le 8 décembre, les matins sont comme souvent difficiles, les cheveux longs, les lunettes crades, et la tête dans le cul. Et pourtant… Quel titre ! On dit tak à Ruptak ! sosie de Mark Oliver Everett, même barbe, même passion pour les chiens avec un petit air de Wookie. Mais il lorgne plutôt du côté de la maison mère Granddady et courre vers une gloire assuré pour ceux qui ont des oreilles. Alors après, on peut se demander ce qu’est un bon matin… et répondre dans la simplicité, un réveil dans les bras de l’être aimé et préparer un bon petit déjeuner. « The future always is faceless » mais l’on y croit.

Anthony Ruptak - A Place That Never Changes

Anthony Ruptak - A Place That Never Changes

Tracklist : Anthony Ruptak - A Place That Never Changes
  1. Good Morning
  2. Real Man
  3. Animal Damages
  4. Take It Back (It's Disgusting)
  5. Poltergeist
  6. Black Water
  7. Sad Log
  8. Birthday Party Clown
  9. Acoma
  10. Streets of Gold
  11. Gol Das
  12. The Landlord's Dog

Discographie

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Anthony Ruptak - I'll Go Where You Go

Vidéo : Anthony Ruptak – I’ll Go Where You Go

Il y a des morceaux qui tombent du ciel, un morne dimanche de novembre. Une sweet song chantée dans la brise au milieu d’un champ, une chanson d’amour, une ode à l’espérance d’une histoire en devenir.

Plus dans Son du jour

Ohmadrid-doyouloveme

Vidéo : Oh ! Madrid – Do you love me

L’amour et ses questions existentielles. “Pourquoi faudrait-il aimer rarement pour aimer beaucoup ? » écrivait Albert Camus dans Le mythe de Sisyphe. Le duo Oh ! Madrid ne répond pas à cette question mais chante avec douceur les hésitations du cœur et de l’âme.
Brune-cesttouslesjours

[EXCLU] Vidéo : Brune – C’est tous les jours

On le sait depuis longtemps, les brunes ne comptent pas pour des prunes. Mais avec c’est tous les jours, Brune sort les (g)riff(e)s avec un nouveau titre puissant, un hymne à l’amour viscéral.
Automaticcity-lament

Vidéo : Automatic City – Lament

Attention, dinguerie visuelle pour le premier extrait du nouvel album d’Automatic City qui sort ce jour. Lament est un fantastique collage qui mêle Méliès à Jeff Koones signé Pauline Bricout.