Gaëtan Roussel : l’ADN musical des post-trentenaires que nous sommes.

Gaëtan RousselElsa
Elsa - 12/12/2018

Avant dernière chanson du concert. Quelques notes. Je pose l’appareil photo. Je vois dans la foule les portables qui se lèvent. Les gens qui filment. Je sais pourquoi.

J’avais 17 ans quand l’album éponyme de Louise Attaque est sorti. Avec Emilie, ma copine de classe, on chantait Léa pendant les heures de permanence, chacune un écouteur dans une oreille. Le disque tournait en boucle, on connaissait tous les titres par cœur. Ce soir, les spectateurs du transbordeur rentreront chez eux avec dans la mémoire de leur smartphone, un morceau de leur adolescence. Léa. Louise Attaque. Gaëtan Roussel.

Marchons ensemble jusqu’à demain

Un soir de Novembre 2017, après un concert de Lady Sir, le duo qu’il formait avec Rachida Brakni, j’avais eu la chance de partager un moment avec lui. Le documentaire de Didier Varrod sur Jean-Jacques Goldman venait d’être diffusé à la télévision. Gaëtan y reprenait Sache que Je. Dans l’interview de Goldman par Varrod, il y avait ce passage qui m’avait tellement marquée, quand JJG parle de cette « tumeur dans [son] cerveau », comme une allégorie de l’inspiration créatrice musicale. Cette tumeur, cette capacité à écrire et composer, expliquait il, vaut toutes les scènes du monde.

J’avais rappelé le passage à Gaëtan, l’auteur compositeur, écrivain (Dire au Revoir) mais aussi producteur et arrangeur (Alain Bashung, Raphaël). J’osais alors demander… « et t’en penses quoi toi ? tu ressens ça aussi ? à choisir tu préférerai garder ça, ce plaisir de créer, cette sensation… plutôt que la scène ? » sachant que Louise Attaque a fait toute sa « notoriété » sur scène. Et là il me dit…. « oui c’est vrai, ce moment là, en tant qu’auteur compositeur on l’a tous connu. Ce moment où tu te dit là je tiens quelque chose, je ressens quelque chose de fort que d’autres ressentiront aussi. il a raison » et il continue : « mais ce que Jean-Jacques aurait du rajouter, c’est qu’il a pu continuer à conserver cette tumeur comme il dit, ce plaisir parce qu’il remplissait les salles et qu’il était acclamé par des milliers de personnes ».

Alors Gaëtan n’a rien à craindre. Ce 7 novembre au Transbordeur à Lyon, le public l’attendait et l’a acclamé comme il le mérite. Son dernier album Trafic est une réussite.

Gaëtan Roussel – Hope

Sa place dans le Trafic

Écrit en collaboration et sous l’œil artistique de Clarisse Fieurgant, sa partenaire de toujours, aidé à la composition par le Suédois Jonas Myrin de l’Australien Justin Stanley et à la réalisation par Dimmi et Antoine Gaillet, Gaëtan a su se remettre en danger sans toutefois se couper de ses racines rock et pop qui ont fait son succès depuis Louise Attaque et sur chacun de ses albums solo. Il en ressort un album magnifique dont le duo avec Vanessa Paradis en est le couronnement.

C’est un type généreux Gaëtan. Ce sont ses mots qu’il chante mais ses émotions qu’il veut dire et partager. Il ne déroule pas seulement un spectacle, il explique, veut que chacun se retrouve dans l’émotion qu’il veut transmettre. Sur scène et dans la vie. Il dira en vous regardant dans les yeux qu’il a confiance en vous. Et cette confiance il la donne. À Nicolas Musset le jeune batteur qui l’avait accompagne sur la précédente tournée et qui se voit sur celle ci confier la responsabilité de la direction musicale. 

Gaëtan aime les gens. Il aime donner et partager. La scène il la partage avec son « band » : Gisela Razanajatovo et Mike Clinton aux chœurs, avec Paul Pavillon, Manu Vince à la guitare, Kenzo Zurzolo aux clavier et Nicolas Musset à la batterie. En rappel il chante « J’ai tellement peur ». Peur ? Allons Gaëtan, nous marcherons longtemps ensemble jusqu’à demain.

Gaëtan Roussel sera en concert à la salle Pleyel le 13 décembre avant une tournée des festivals au printemps et à l’été prochain.

Gaëtan Roussel - Trafic
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
Date : 7 novembre 2018
Réponses
  1. Bonjour,vrai Gaëtan que t’aime les gens, Ces gens, pas Moi,je ne les connais pas bien,et ce n’est pas grave… Merci pour tes douces mélodies et ton humour, quelquefois… j’aime bien la chanson »je prends ta douleur »,et j’ai eu souvent l’impression de prendre leurs douleurs a ces gens que je ne connais pas et d’oublier Celle « la douleur » des gens qui m’aime bien…. Navrée car tu le sais c’est le mot que je préfère comme,lorsque j’étais jeune, j’aimais bien le mot « illusion »…la encore je parle que de moi…. j’ai pigé, t’es réel un mec bien et je suis à côté de mes pompes quand mon Cœur s’ emmelle, Scuzi, je ferai gaffe à la place de Ceux qui ne font font font que les petites marionnettes »méchantes » quelquefois , mais on s’en fout, enfin fais gaffe à Toi et ceux qui thème…. Merci j’essaie.. . …….

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».