Gaëtan Roussel : l’ADN musical des post-trentenaires que nous sommes.

Gaëtan RousselElsa
Elsa 12/12/2018

Avant dernière chanson du concert. Quelques notes. Je pose l’appareil photo. Je vois dans la foule les portables qui se lèvent. Les gens qui filment. Je sais pourquoi.

J’avais 17 ans quand l’album éponyme de Louise Attaque est sorti. Avec Emilie, ma copine de classe, on chantait Léa pendant les heures de permanence, chacune un écouteur dans une oreille. Le disque tournait en boucle, on connaissait tous les titres par cœur. Ce soir, les spectateurs du transbordeur rentreront chez eux avec dans la mémoire de leur smartphone, un morceau de leur adolescence. Léa. Louise Attaque. Gaëtan Roussel.

Marchons ensemble jusqu’à demain

Un soir de Novembre 2017, après un concert de Lady Sir, le duo qu’il formait avec Rachida Brakni, j’avais eu la chance de partager un moment avec lui. Le documentaire de Didier Varrod sur Jean-Jacques Goldman venait d’être diffusé à la télévision. Gaëtan y reprenait Sache que Je. Dans l’interview de Goldman par Varrod, il y avait ce passage qui m’avait tellement marquée, quand JJG parle de cette « tumeur dans [son] cerveau », comme une allégorie de l’inspiration créatrice musicale. Cette tumeur, cette capacité à écrire et composer, expliquait il, vaut toutes les scènes du monde.

J’avais rappelé le passage à Gaëtan, l’auteur compositeur, écrivain (Dire au Revoir) mais aussi producteur et arrangeur (Alain Bashung, Raphaël). J’osais alors demander… « et t’en penses quoi toi ? tu ressens ça aussi ? à choisir tu préférerai garder ça, ce plaisir de créer, cette sensation… plutôt que la scène ? » sachant que Louise Attaque a fait toute sa « notoriété » sur scène. Et là il me dit…. « oui c’est vrai, ce moment là, en tant qu’auteur compositeur on l’a tous connu. Ce moment où tu te dit là je tiens quelque chose, je ressens quelque chose de fort que d’autres ressentiront aussi. il a raison » et il continue : « mais ce que Jean-Jacques aurait du rajouter, c’est qu’il a pu continuer à conserver cette tumeur comme il dit, ce plaisir parce qu’il remplissait les salles et qu’il était acclamé par des milliers de personnes ».

Alors Gaëtan n’a rien à craindre. Ce 7 novembre au Transbordeur à Lyon, le public l’attendait et l’a acclamé comme il le mérite. Son dernier album Trafic est une réussite.

Gaëtan Roussel – Hope

Sa place dans le Trafic

Écrit en collaboration et sous l’œil artistique de Clarisse Fieurgant, sa partenaire de toujours, aidé à la composition par le Suédois Jonas Myrin de l’Australien Justin Stanley et à la réalisation par Dimmi et Antoine Gaillet, Gaëtan a su se remettre en danger sans toutefois se couper de ses racines rock et pop qui ont fait son succès depuis Louise Attaque et sur chacun de ses albums solo. Il en ressort un album magnifique dont le duo avec Vanessa Paradis en est le couronnement.

C’est un type généreux Gaëtan. Ce sont ses mots qu’il chante mais ses émotions qu’il veut dire et partager. Il ne déroule pas seulement un spectacle, il explique, veut que chacun se retrouve dans l’émotion qu’il veut transmettre. Sur scène et dans la vie. Il dira en vous regardant dans les yeux qu’il a confiance en vous. Et cette confiance il la donne. À Nicolas Musset le jeune batteur qui l’avait accompagne sur la précédente tournée et qui se voit sur celle ci confier la responsabilité de la direction musicale. 

Gaëtan aime les gens. Il aime donner et partager. La scène il la partage avec son « band » : Gisela Razanajatovo et Mike Clinton aux chœurs, avec Paul Pavillon, Manu Vince à la guitare, Kenzo Zurzolo aux clavier et Nicolas Musset à la batterie. En rappel il chante « J’ai tellement peur ». Peur ? Allons Gaëtan, nous marcherons longtemps ensemble jusqu’à demain.

Gaëtan Roussel sera en concert à la salle Pleyel le 13 décembre avant une tournée des festivals au printemps et à l’été prochain.

Gaëtan Roussel - Trafic
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
20181207_GaetanRoussel
Date : 7 novembre 2018
Réponses
  1. Bonjour,vrai Gaëtan que t’aime les gens, Ces gens, pas Moi,je ne les connais pas bien,et ce n’est pas grave… Merci pour tes douces mélodies et ton humour, quelquefois… j’aime bien la chanson »je prends ta douleur »,et j’ai eu souvent l’impression de prendre leurs douleurs a ces gens que je ne connais pas et d’oublier Celle « la douleur » des gens qui m’aime bien…. Navrée car tu le sais c’est le mot que je préfère comme,lorsque j’étais jeune, j’aimais bien le mot « illusion »…la encore je parle que de moi…. j’ai pigé, t’es réel un mec bien et je suis à côté de mes pompes quand mon Cœur s’ emmelle, Scuzi, je ferai gaffe à la place de Ceux qui ne font font font que les petites marionnettes »méchantes » quelquefois , mais on s’en fout, enfin fais gaffe à Toi et ceux qui thème…. Merci j’essaie.. . …….

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…

Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main…

[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d’entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.

Jean-Louis Aubert

Aubert toujours vert !

Jean-Louis Aubert, solaire, seul mais pas solitaire, et surtout solidaire du monde, et de la vie. Une parenthèse enchantée d’un soir d’été, à Sète, un balcon sur la mer.

[MALN 2019] Balthazar nous a mis la fièvre !

« Il sort de nulle part, une frappe de bâtard, on a Benjamin Pavard ! » pouvait on entendre dans les rues d’Amiens en juillet 2019. Onze mois plus tard, résonnaient dans les rues d’Amiens plus ou moins les mêmes paroles : « Ils sortent de nulle part, une classe de bâtard, on a Balthazar ! »

[MALN 2019] Merveilleux Andrew Bird

Revenu avec My finest Work Yet l’un des albums de l’année, Andrew Bird a fait des merveilles pour le premier soir de Minuit Avant La Nuit.

[MALN 2019] Fondants Foxwarren !

Deux ans après sa venue à Amiens pour défendre et surtout jouer l’album The Party, Andy Shauf était de retour hier soir à La Lune des Pirates. Et avec Shauf, le changement c’est maintenant.

Cool as Wilco

Après un break de deux ans, Wilco remet la gomme avec une mini tournée française qui n’est qu’une étape vers la sortie dans les mois prochains mois d’un onzième album et d’un concert parisien au Trianon.

Angèle @ Zénith Amiens - 05 juin 2019

Balance ton concert

Avant d’être la tête d’affiche du Main Square et du Paléo Festival (pour ne citer qu’eux), Angèle posait ses enceintes dans un Zénith d’Amiens qui affichait complet (comme les autres) pour faire danser et chavirer les cœurs de plusieurs générations.

Le Souldier Tour de Jain fait étape à La Halle Tony Garnier

« C’est la plus grande salle que j’ai jamais faite ! » s’est exclamée Jain devant le public de la Halle Tony Garnier. L’artiste, pourtant déjà détentrice d’une double victoire de la musique, à laquelle s’est ajoutée une nomination aux prestigieux Grammy Award, tout cela dans le cadre d’une tournée mondiale n’a pourtant rien d’une débutante. Elle…

Add to Jeanne Added

Quasiment quatre ans après son passage à La Lune des Pirates, Jeanne Added revient à Amiens. Entre 2015 et 2019, elle est restée la même.

Balthazar © Fabrice Buffart

Fièvre à l’Epicerie avec Balthazar !

Belle fête d’anniversaire pour Michiel, batteur du groupe belge Balthazar qui avait invité plusieurs centaines d’auditeurs pour célébrer fiévreusement l’événement à l’Épicerie Moderne de Feyzin.

Bryan’s Magic Tears : It’s Kind of Magic

Les Bryan’s Magic Tears étaient de passage à Amiens pour deux missions éminemment dangereuses. Ouvrir pour Le Villejuif Underground le vendredi soir et faire un goûter-concert le lendemain après-midi. Missions impossibles pour le gang de Benjamin Dupont, le Ethan Hunt de l’affaire ? Du tout. Attention, cet article s’auto-détruira dans 20 secondes.

Shaka Ponk © Elsa SCHULHOF

Shaka’Lyon : Beautiful Freak

Il y avait quelque chose dans l’air, comme une réminiscence d’un air de Eels et du fabuleux Beautiful Freak.

P’tit Gibus & Grand Dando

Point final d’une tournée européenne (triomphale), le concert des Lemonheads au Gibus Club a tenu toutes ses promesses.

The Wombats @ le Trabendo, Paris, 05/02/2019

The Wombats au Trabendo

En ce début du mois de février le Trabendo accueillait Circa Waves et The Wombats pour un show rock des plus déjantés !

Ibeyi

Ibeyi gonna run the world

Lisa exubérante et fragile, Naomi discrète et forte. Deux caractères, deux facettes indissociables d’un même visage, forment depuis 2014, le duo Ibeyi. Elles présentaient pour la deuxième fois à Lyon les titres de leur album Ashes sorti en septembre 2017.