Minuit avant la nuit

Se prénommer Kyrie Kristmanson est déjà une invitation à l’introspection, au voyage intérieur. Début décembre elle avait cambriolé notre cœur en mettant en musique le spectacle de Julie Berès d’après un conte inédit de Joël Jouanneau, L’île Interdite. Après avoir étudié la musique médiévale à Lyon, les femmes troubadours du 12ème et 13ème siècles qui chantaient divinement l’amour, la canadienne se passionne pour la physique quantique, la théorie des multivers et de l’intrication quantique pour créer son univers où la science rejoint les rêves.

Kyrie Kristmanson bâtit un nouveau monde musical, c’est une architecte des mots, des sonorités pour une ambiance onirique qui vous transporte dans un monde mêlant passé et futur à la manière du final de 2001 de Kubrick, dans une nature guidant notre spiritualité à l’image du récent Rendez-vous en terre inconnue qui faisait se rencontrer le spationaute Thomas Pesquet et les Kogis en Colombie. Kyrie Kristmanson a le secret du syncrétisme avec un EP, Mon héroïne à paraître le 15 février et qui annonce un album à l’automne. Mon héroïne est une caresse musicale, parfaite pour admirer la pochette féerique du disque de Virginia Frances Sterrett, illustratrice américaine décédée de tuberculose en 1931. On change de braquet avec The garden of Mrs.Woolf et ses machines percutantes qui transforment un jardin bucolique en jardin des tarots ‘Saint Phallien’. A girl like you est une comptine des mille et une nuits qui vous enlace comme une sirène vous entraînerait dans les abîmes avec délice. Mais le cœur de cet EP est bien le Songe d’un ange en duo avec Brendan Perry qui nous propulse dans un autre monde avec un duel de troubadours du 21ème siècle et une incantation, philtre d’amour.

Kyrie Kristmanson évoque ce songe en ces termes : « C’était quelques jours avant Noël et Paris scintillait sous une neige fraîche. Je venais de faire un concert et une petit garçon qui était dans le public est venu me parler. Il avait cinq ans mais la profondeur de son regard témoignait d’une sagesse troublante. Il m’a dit que l’on se connaissait, j’étais pourtant sûre de ne l’avoir jamais vu. On s’est rencontré dans une autre vie m’a t-il dit, et dans une autre vie, on s’aimait. L’âge et le temps étant relatif, c’est Brendan Perry de Dead Can Dance qui m’a fait l’honneur, par sa voix, d’incarner le monde merveilleux du petit garçon à qui cette chanson est dédiée. »

Mon héroïne de Kyrie Kristmanson sort le 15 février chez |K| Records avant un album à l’automne. Elle sera en concert au Café de la Danse le 13 mars.

Kyrie Kristmanson – Soleil Blanc

Soleil Blanc - Les Chansons

Kyrie Kristmanson - Mon héroïne

Tracklist : Kyrie Kristmanson - Mon héroïne
  1. Mon héroïne
  2. The garden of Mrs.Woolf
  3. Songe d'un ange (avec Brendan Perry)
  4. Girl like you