Prélude des sombres et sensibles The Lioness (récemment réédité) et Ghost Tropic, Axxess & Ace est le disque trop souvent oublié de Jason Molina. Avant d’enrichir son propos avec Magnolia Electric Co., Molina se soigne en chantant. Sur Axxess & Ace, il est question de manière brutale d’amour. Enregistrées par Michael Krassner (Califone, Simon Joyner, Manishevitz), les chansons de ce disque font mouche dès les premières secondes (Hot Black Silk) ou infusent pendant des années (Champion).
Jason Molina aurait dû avoir 45 ans il y a quelques jours. Regrets éternels.


Comment as-tu rencontré Jason ?

Michael Krassner : J’ai rencontré Jason au milieu ou à la fin des années 90. À l’époque, j’enregistrais beaucoup de groupes pour le label Secretly Canaddian dans mon studio à Chicago qui avait pour nom Truckstop. Au cours de l’été 1995, nous avons construit ce studio dans un loft situé dans le centre-ville de Chicago. Ce studio fonctionne toujours sous le nom Chop Shop.

Songs: Ohia – Hot Black Silk

Ce fut un enregistrement facile ?

L’enregistrement a été assez simple. 99% de l’enregistrement a été réalisé via des prises live avec le groupe dans une salle et Jason et moi dans la « control room ». À la fin, nous avons passé quelques heures à superposer quelques éléments tels que le violon et les chœurs. Tout a été fait en deux jours, y compris le mixage. Quelques notes sur l’enregistrement. Nous avons en fait enregistré deux fois. Jason n’était pas très content de la première version. Il a alors dit au label que le studio avait été inondé et que toutes les cassettes avaient été détruites. Il est donc revenu à Chicago et nous avons recommencé l’enregistrement. La version finale du disque est en fait mon mix approximatif de la fin des deux jours. Nous avons réservé une journée pour mixer environ un mois après l’enregistrement et Jason, qui vivait à quelques heures de là à Bloomington dans l’Indiana, s’est retrouvé pris dans une immense tempête de neige. Jason s’est retrouvé coincé sur une autoroute pendant environ 9 heures et a finalement réussi à faire demi-tour pour rentrer chez lui. C’était avant l’époque des téléphones portables, nous étions donc tous très inquiets. Il ne s’est jamais rendu à Chicago pour faire le mix et a fini par utiliser simplement les premiers mixs. Ce disque a coûté 300 dollars. Tout comme la guitare qui a été utilisée pour ce disque. Je l’ai vendue à Jason pour 300 dollars. Il n’avait mis que 4 cordes dessus. La guitare a été volée plusieurs années plus tard.

Songs Ohia

C’était facile de travailler avec Jason ? Quels souvenirs gardes-tu de votre collaboration ?

C’est très facile de travailler avec Jason. C’était très facile et surtout très amusant. J’aime les choses brutes et qui sonnent du premier coup. C’est mon style de musique préféré. Je ne me souviens pas avoir pris plus de deux prises par session. Rien n’a été travaillé. Il y a tant de bons souvenirs de cette période de ma vie. Je commençais tout juste, comme Jason. Je pense que nous étions juste excités de faire ce que nous faisions, faire des disques, etc. Des années plus tard, la dernière fois que je l’ai vu peu de temps avant son décès, nous avons critiqué le disque et le fait que nous étions des amateurs. Je ne pense pas que Jason ou moi-même aimions particulièrement ce disque, pour différentes raisons.

Et le son ?

Le son de l’enregistrement est correct… J’aimerais avoir pu le mixer correctement. J’apprécie le son live et son esprit. Quelques années plus tard, je suis parti vivre à Los Angeles pour enregistrer un tas de disques sans aucun charisme.

Quelle est ta chanson préférée sur ce disque ?

Come Back To Your Man.

Songs : Ohia - Axxess & Ace

Axxess & Ace de Songs: Ohia est disponible via Secretly Canadian.

Tracklist

Songs: Ohia - Axxess & Ace
  1. Hot Black Silk
  2. Love & Work
  3. Love Leaves Its Abusers
  4. Redhead
  5. Captain Badass
  6. Come Back To Your Man
  7. Champion
  8. How To Be Perfect Men
  9. Goodnight Lover

English text

How did you meet Jason ?

I met Jason sometime in the mid to late 90’s. At the time I was recording a lot of Secretly Canadian bands at my studio in Chicago called Truckstop. We built Truckstop in the summer of 1995 in a 5000 sq ft loft in downtown Chicago. The studio space still functions under the name « Chop Shop »

How easy was this recording process ?

The Recording was fairly straightforward. 99% of the record was recorded live with the band in the live room and Jason in the control with me. We spent a few hours at the end overdubbing a few things like violin and backing vocals. Everything was done in two days, including mixing. A couple of notes on the recording..We actually recorded the record twice. Jason wasn’t very happy with the first go around so he told the label that the studio had a flood and all the tapes were destroyed so he came back to Chicago and we repeated the process all over again. The final version of the record is actually my rough mixes at the end of the two days, just roughs to cassette tape. We booked a day to mix a month or so after the recording and Jason who was living a few hours away in Bloomington Indiana got caught in a giant snowstorm. Jason ended up being stranded on a highway for about 9 hours and eventually was able to turn around to head home. This was before the days of cellphones so we were all pretty concerned. He never made it to Chicago to mix and ended up just using the rough mixes.
Record cost 300 bux to make. I sold this guitar to Jason durning the session for an additional 300 bux. He strung it up with 4 strings omitting the low and high E strings…The guitar was eventually stolen several years later

It was easy to work with Jason ? What were you best memories of this recording process ?

Jason was extremely easy to work with. Very easy going and fun to be around. Liked things raw and immediate sounding, my kind of music. I don’t remember taking more then two takes for either session. Nothing was labored over.
So many fond memories from that time in my life. I was just getting going as was Jason. I think we were just excited to be doing what we were doing, making records etc. Years later, the last time I saw him shortly before he passed away, we commiserated about the record and how we were amateurs at the time. I don’t think Jason or myself were particularly fond of that record, for different reasons.

How did you find the sound of this record ?

Record sounds ok…Wish i was able to mix it properly. I appreciate the live sound and the spirit. A few years later I would be living in Los Angeles spending months and months on terrible records with zero charisma.

What’s your favorite song of this record ?

Come Back To Your Man would be my favorite song on the record.