Catégories
Son du jour

Vidéo : Gianmaria Testa – Povero Tempo Nostro

Bouleversant. Presque deux ans après la mort de Gianmaria Testa, notre chef de gare préféré du Piémont, un disque d’inédits, Prezioso sort avec des chansons brutes, parfois brutales mais toujours pleine d’humanité.

Gianmaria Testa © Herbert Ejzemberg
Gianmaria Testa © Herbert Ejzemberg

Précieux. Gianmaria était précieux pour beaucoup d’entre nous qui aimons les histoires simples et les chansons épurées. Bien sûr, on se méfie toujours des albums posthumes mais celui-ci a été mis en oeuvre par Paola Farinetti, sa femme, et Roberto Barillari, son fidèle ingénieur du son à partir de prises directes en guitare / voix où l’émotion surgit à chaque note. Dans une de ses dernières interview, il confiait « J’espère que mes enfants, quand ils penseront à moi, n’auront jamais honte de mes chansons, même dans trente ans. Ce que j’aimerais, c’est que ma musique laisse une trace, tout simplement. » Et ce disque est plus qu’une trace, plus que des titres qui auraient pu être sortis de leur contexte. Ils sont la quintessence du travail de Gianmaria Testa, un miniaturiste humaniste de la chanson. Il suffit d’écouter Povero Tempo Nostro, sublime prière laïque pour aller dans le sens de son épouse qui affirme « il m’était devenu impossible de garder cette chanson pour moi seule » et qui la poussée à fouiller dans ses tiroirs.

Gianmaria-Testa-
« Certains titres ont été écrit pour d’autres (Paolo Rossi), Questa Pianura est son interprétation de l’adaptation en italien par Sergio Bardotti plat pays Brel, Merica Merica est une chanson popularisé par Caetano Veloso avec Battiston lisant quelques-unes des lettres pleines de nostalgie que les émigrés italiens écrivaient à leurs familles restées dans leur patrie. Post-moderno Rock Gianmaria se moque des réseaux sociaux, des selfies, du dernier modèle de smartphone, et décrit un monde du tout digital sans idéologie ni valeurs. X agosto est la mise en musique de la célèbre poésie populaire de Pascoli que tout italien a étudiée à l’école primaire. Les mêmes vers, sans aucun changement. Mais avec la voix et la musique de Gianmaria, ils acquièrent force et puissance, restituant à cette poésie toute sa dimension tragique.

La pochette de l’album est une œuvre originale de Valerio Berruti, ami de Gianmaria, célébré en Italie pour ses peintures qui reproduisent avec une certaine élégance de multiples moments simples de la vie quotidienne et de l’enfance, une petite fille qui regarde en arrière,un petit garçon vers l’avant comme si elle regardait Gianmaria au loin mais n’oublie pas non plus qu’il faut aller de l’avant, se nourrir du passé pour embrasser l’avenir. »

Alors suivons cette petite fille en bleu, peut être l’âme de Gianmaria, e la nave va pour 36′ de beauté apaisante.

Povero tempo nostro
povere fatiche
povera la Terra intera
che tutte intere le patisce
povero tempo nostro
e poveri questi giorni
di magra umanità
che passa i giorni e li sfinisce

lascia che torni il vento
e con il vento la tempesta
e fa che non sia per sempre
questo tempo che ci resta

lascia che torni il vento
e dentro al vento la stagione
di quando tutto appassirà
per chi bestemmia le parole

lascia che torni il vento
e con il vento la tempesta
e fa che non sia per sempre
il poco tempo che ci resta

lascia che torni il vento
e dentro al vento la stagione
di quando tutto appassirà
per chi bestemmia le parole

che tutto appassirà
a chi bestemmia le parole

Pauvre notre temps,
Et pauvres sont les peines,
Pauvre la Terre entière
Qui toutes entières les éprouve,
Pauvre notre temps,
Et pauvres sont ces jours de maigre humanité
Défilent les jours et les éreintent

Permets que revienne le vent
Et avec le vent la tempête
Et fasse que ne soit pas éternel
Ce temps qui nous reste

Permets que revienne le vent
Et en son sein la saison
Où tout fanera
Pour celui qui blasphème les mots

Permets que revienne le vent
Et avec le vent la tempête
Et fasse que ne soit pas éternel
Le peu de temps qui nous reste

Permets que revienne le vent
Et en son sein la saison
Où tout fanera
Pour celui qui blasphème les mots

Car tout fanera
Pour celui qui blasphème les mots

(Merci Marie Laure B.)

Gianmaria Testa - Prezioso

re Gianmaria Testa_Prezioso Légende

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Ondara - Isolation Boredom Syndrome (IBS)

Vidéo : J.S. Ondara – Isolation Boredom Syndrome (IBS)

Ondara à Bali. Notre reporter folk de l’intime cloîtré poursuit la déclinaison de son Tales of isolement avec la douceur d’un noir et blanc et les gestes délicats et gracieux du jeune chorégraphe Lalu Indra Jaya Pratama.
Jason Molina - Eight Gates

Jason Molina – Eight Gates

Secretly Canadian publie à titre posthume les ultimes enregistrements de Jason Molina. Les chansons d’Eight Gates ont été enregistrées en 2013, quelques mois avant la mort de son auteur. Sur ces neuf pistes, Molina oublie les guitares de Magnolia Electric et se projette dans les nuits sombres de The Lioness.
J.S. Ondara - Shower Song

Vidéo : J.S. Ondara – Shower Song

On poursuit notre voyage en visages avec J.S. Ondara avec un nouvel extrait de son album Tales Of Isolation qui passe cette fois-ci par Tokyo avec l’a cappella Shower Song, miroir de nos âmes tourmentées.
Théo Charaf

Vidéo : Théo Charaf – Going Down

Vous aimez les jeunes talents ? Les voix de l’outre-monde ? Découvrir dès aujourd’hui un futur grand de demain. Ne ratez pas les concerts de Théo Charaf comme celui ce jeudi 16 juillet dans le cadre du Bel Été au Fort de la Ville de Feyzin avec l’Épicerie Moderne.

Plus dans Son du jour

Throwing Muses - Frosting

Vidéo : Throwing Muses – Frosting

Tempête dans les cœurs. Les Throwing Muses reviennent-elles du paradis ou du purgatoire ? Kristin Hersh n’a en tout cas pas perdu son sens de la chanson couperet aux guitares tendues et à la voix aigrelette.
Ondara - Isolation Boredom Syndrome (IBS)

Vidéo : J.S. Ondara – Isolation Boredom Syndrome (IBS)

Ondara à Bali. Notre reporter folk de l’intime cloîtré poursuit la déclinaison de son Tales of isolement avec la douceur d’un noir et blanc et les gestes délicats et gracieux du jeune chorégraphe Lalu Indra Jaya Pratama.
Idles - Model Village

Vidéo : Idles – Model Village

When you’re growing up in a small town, you say, « No one famous ever came from here » chantait Lou & John. Joe Talbot a quitté son village pour rencontrer la gloire et Michel Gondry.
Helena Deland

Vidéo : Helena Deland – Someone New

Après une flopée d’EP, la montréalaise Helena Deland change de format avec Someone New son premier album chez Luminelle Records le 16 Octobre après avoir ouvert pour Weyes Blood, Connan Mockasin et Iggy Pop.
J.S. Ondara - From Six Feet Away

Vidéo : J.S. Ondara – From Six Feet Away

“La distance grappille le temps.” écrivait Eugène Guillevic. J.S. Ondara poursuit son voyage intérieur dans le Sussex en chantant cet écartèlement imposé durant ces mois suspendus où il était parfois impossible de serrer l’autre dans ses bras.
KACIMI - Il venait d'avoir 20 ans ft. Biche

Vidéo : Kacimi – Il venait d’avoir 20 ans ft. Biche

Après nous avoir illuminé avec son Gyrophare et sa pop élégiaque scintillante, titre de son prochain album chez Echo orange, Chante et Tais-Toi et Le Pop Club Records, Kacimi propose un morceau en suspension, hors du temps, une méditation poétique accompagnée d’une somptueuse animation par Peter The Moon.