Peaches a chauffé à blanc le Bataclan pour mieux déshabiller les chanceux présents ce soir pour un concert qui restera dans les mémoires de ces derniers.

Peaches

Pour ceux arrivés tôt, avant 19h, il faudra attendre deux bonnes heures pour que Peaches entre en scène. Je passe sur le DJ set qui ne m’a pas spécialement parut pointu pour passer au vif du sujet, Merrill Beth Nisker, alias Peaches.

Dense, intense, sexy, hot et puissant seraient les qualificatifs de Peaches sur scène auxquels on peut ajouter la présence, le charisme, l’inventivité, j’en oublie surement. Une chose est sure, on ne s’ennuie pas une seconde, il se passe toujours quelque chose. Changements de costumes, projections, effets visuels, lasers utilisés comme instruments à la « Jarre », poses provoc’, échanges avec le public, slams, sauts depuis la batterie, instruments bidouillés … au point que la musique pourrait passer au second plan, pour la bonne cause. Car voir un show de Peaches laisse des traces et le prochain concert que nous irons voir semblera bien fade devant cette débauche d’énergie et de créativité.

Une heure vingt de show, finissant par une tentative d’élection de concours de la meilleur ville d’Europe au nombre de t-shirts enlevés, mais je suis prêt à parier qu’Amsterdam a gagné devant Paris.

2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
2009_12_11_peaches
Tracklist : Peaches - live Bataclan, Paris, 11.12.2009
  1. Blade Runner
  2. Mud
  3. Talk To me
  4. Billionaire
  5. Serpentine
  6. Showstopper
  7. Shake Your Dicks
  8. I U She
  9. Tombstone
  10. More
  11. Slippery Dick
  12. Boys Wanna Be Her
  13. You Love It
  14. Lose You
  15. I Feel Cream
  16. Mommy Complex
  17. Fuck The Pain Away
  18. Operate
  19. Take You On
  20. Kick It
  21. Rock & Roll
  22. Set It Off

Peaches – Take You On

Date : vendredi 11 décembre 2009
Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe
Partager cet article
13 réponses sur « Peaches déshabille le Bataclan »

Concert énorme. Premier rang génial! Peaches a voir absolument..

ENJOY! & FUCK THE PAIN AWAY!!!!!!!

A toi de voir, excellent boulot en tout cas ! La qualité de ton travail égale celle de la fille !

Alors tout le monde a l’air de flasher exclusivement sur la chanteuse lead, eh bien moi, celle qui me fait vraiment triper, c’est la jolie blonde à sa gauche ! C’est bien peu de dire que je suis beaucoup + sensible à ses poses :) Je suppose que par dessus le marché, elle doit bien aimer la nature, vu son collant qui me rappelle de bons vieux cours de Biologie Végétale !!!!! Excellents clichés de ce concert en tout cas, ici comme au Hiboo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Peaches – I Feel Cream

Après Impeach my Bush en 2006, Peaches nous refait le coup de l’électro burnée dont elle est devenue la reine.

clip : Peaches – Relax

Peaches @ Bataclan, Paris | 11 décembre 2009 Réalisé par Peaches elle même, voici le clip de « Relax » assez étrange, enfin c’est du Peaches…
Route du rock 2009

La route du Rock 2009 : hissez haut !

Les grandes Marées sont pour bientôt mais le WE du 15 aout traditionnellement ce n’est pas la mer qui prend l’homme mais le rock qui prend la route.

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…