Vidéo – Sílvia Pérez Cruz – Plumita

Rêve éveillé avec la voix virevoltante et le rire malicieux de Sílvia Pérez Cruz. Elle a mis en voix et en musique Plumita, un poème de Mauricio Rosencof pour le film La noche de 12 años du réalisateur uruguayen Álvaro Brechner, sorti en France en mars 2019 sous le titre Compañeros.

Le film évoque les années de détention et de torture de trois Tupamaros dans les prisons uruguayennes sous la dictature militaire au pouvoir de 1973 à 1985. Ce poème simple et universel a été écrit en prison par Mauricio Rosencof quand il a remarqué une plume pénétrer sa cellule. Bien sûr, la symbolique de la liberté est évidente et les images du clip de Sílvia Pérez Cruz au marché aux oiseaux de Honk Kong que l’on « achète pour libérer » renforce la métaphore. Mais tout ceci depuis quelques semaines percute l’actualité et fait le pont entre les répressions d’hier et d’aujourd’hui. Il faut alors peut être revoir La noche de 12 años, apprendre du passé et surtout écouter la voix déchirante, généreuse, empathique de Sílvia Pérez Cruz que l’on avait déjà croisée au générique du formidable Blancanieves. Il faut écouter son incroyable version de The sound of silence, le bouleversant Tres locuras ou cette version minimale de Plumita. Il y a des voix qui transportent. Des voix qui brisent des chaines. Des voix qui font pleurer de joie ou de peine. Des voix qui arrivent à faire porter sa croix. Il y a de grande voix et Sílvia Pérez Cruz en est une à écouter dans notre playlist.

¿ Dónde está tu pájaro, plumita ?
Mi pájaro es un sueño.
Se ha volado.
¿Volverá?
Nunca se va; vuela y permanece
como vuela y permanece todo lo soñado.

Plumita, Mauricio Rosencof.

[…]

Petite plume, où est ton oiseau ?
Mon oiseau est un rêve.
Il s’est envolé.
Il reviendra ?
Il ne s’en va jamais ; il vole et demeure
comme demeure la matière des rêves.

Sílvia Pérez Cruz - Vestida de nit

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Elgruporenacimiento-lapolicia

La salsa du démon Eblis Alvarez !

Les Meridian Brothers font renaître El Grupo Renacimiento avec un onzième disque entre hommage et relecture endiablée qui vient de paraître chez Ansonia Records.
Star Feminine Band @ Opéra Underground 2021

Etoiles du Bénin !

Vent de fraicheur, tornade d’énergie ensoleillée, tsunami de convictions saines et joyeuses, le Star Feminine Band nous avait ébloui lors de son deuxième concert en France à l’Opéra Underground de Lyon.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.

Plus dans Son du jour

Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Willsheff-estrangementzone

Vidéo : Will Sheff – Estrangement Zone

Après avoir fermé la boutique Okkervil River avec la compilation en douze volumes A Dream In The Dark en 2019, Will Sheff, l’homme qui voulut être roi sort son premier album solo, Nothing Special et s’éloigne des addictions et des sonorités du passé pour trouver davantage de lumière.