Il y a neuf ans, l’ex The New Pornographers Dan Bejar publiait Kaputt un disque somptueux qui avait le mérite d’unir les fans irréconciliables de New Order et de Prefab Sprout. Au lieu de capitaliser sur ce succès, Bejar nous a plongé dans une pop magnifique mais dépressive pendant deux albums. Have We Met sonne la fin de ce cycle et nous fait reprendre une bouffée d’air.

Dan Bejar a toujours les mêmes marottes et jouent avec elles. Comme sur Kaputt, Bejar balance des synthés et des basses qui devraient faire rougir de plaisir les fanatiques de Jordan : The Comeback et de Substance. Sur les dix titres de ce douzième album, Bejar et sa voix si singulière mystifient les dérives actuelles de notre monde.

Destroyer – Cue Synthesizer

Et le miracle se produit au fil des morceaux. On se surprend à redécouvrir les sensations que l’on a eues quand on a écouté Kaputt pour la première fois. On regardera donc doublement dans le rétroviseur avec ce disque. Tout en ayant confiance dans le futur.

Destroyer - Have We Met


Have We Met de Destroyer est disponible chez Dead Oceans/PIAS.
Destroyer sera en concert le 4 mai 2020 au Café de la Danse (Paris).

Destroyer - Have We Met

Tracklist : Destoyer - Titre album
  1. Crimson Tide
  2. Kinda Dark
  3. It Just Doesn’t Happen
  4. The Television Music Supervisor
  5. The Raven
  6. Cue Synthesizer
  7. University Hill
  8. Have We Met
  9. The Man in Black’s Blues
  10. Foolssong

Les prochains concerts de Destroyer en France
DateSalleVilleTickets
02 Feb 2021Cafe de la DanseParisAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Destroyer – Have We Met4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Destroyer

Destroyer ne coule pas

Inspiré par Björk, Air et Massive Attack, Dan Bejar aka Destroyer sera de retour au mois de janvier 2020 avec un nouvel album.
Destroyer © Ted Bois

Destroyer de nouveau à flot

On est bien content de croiser à nouveau Destroyer qui annonce la mise à l’eau de son prochain album, Ken le 20 octobre chez Merge.
Franck Annese © Louis Teyssedou

Good Morning Vietnam !

En 2012, Franck Annese a lancé le label Vietnam pour publier un disque de H-Burns. En 2016, alors que l’industrie musicale peine à se remettre de son entrée dans l’ère numérique, le label Vietnam tient toujours debout et se porte bien. Il est passé d’une signature à huit et compte bien ne pas s’arrêter là.…

Plus dans Chroniques d'albums

Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…
Régina Demina - Hystérie

Régina Demina – Hystérie

On voudrait voir la dame blanche, en short serré, talons aiguilles et joli décolleté, on se trouverait probablement au bon endroit. On souhaiterait voir la Belle et la Bête monter une barre de pole dance, ou Atchoum se maquiller en princesse, on le serait probablement encore aussi. Car Régina Demina est un enchevêtrement de peut-être,…
Snowgoose - Making of you

Snowgoose – The Making Of You

Anna Sheard et Jim McCulloch ont enfin décidé de donner une suite à Harmony Springs, le premier album de Snowgoose sorti en 2012. Accompagné de la crème de la scène écossaise, ce duo rend une copie folk impeccable.