Humanist – Humanist

Il y a Rob Marshall et les autres. Pour son premier disque solo, l'ex Exit Calm réussit l'exploit de réunir une douzaine de chansons belles à tomber à la renverse avec un casting qui donne le tournis. Humanist est un coup de foudre. Et comme pour Lucien Leuwen de Stendhal, Humanist est un coup de foudre qui fait tomber à terre.


Soyons honnête, nous ne connaissions guère Exit Calm, le premier projet de Rob Marshall. Deux albums ont été publié au début des années 2010 et puis… Rob Marshall a écrit pour les autres. Il a en effet collaboré avec Mark Lanegan (Gargoyle) et offert une nouvelle voie pour l’ex Screaming Trees.
Le mort subite de Gavin Clarke a poussé Rob Marshall à prendre la décision d’enregistrer et de produire ce disque. Avec un casting cinq étoiles (Mark Lanegan, Dave Gahan, Ron Sexsmith, Mark Gardener, John Robb), Rob Marshall a créé un disque qui doit au rock industriel qu’à la pop et qui est à la croisée des chemins entre un disque d’Unkle et un best-of de NIN.
Les choses débutent sur les chapeaux de roue avec un Lanegan très en voix : I am the shark below the surface, I am the love that you forsake…riding through the kingdom, death is riding by my side…
Et les choses continuent sur ce rythme infernal. Que ce soit avec la danse sabbatique de John Robb des Membranes ou les mélodies dévolues à Ron Sexsmith, ce disque est une rencontre inopinée. L’hiver est censé se terminer dans quelques semaines… L’écoute d’Humanist donne envie que d’une chose : que l’hiver se poursuive à jamais avec comme bande-son ce disque.

Humanist – Shock Collar (feat. Dave Gahan)

Humanist

Tracklist : Humanist - Humanist
  1. Introduction
  2. Kingdom (feat. Mark Lanegan)
  3. Beast Of The Nation (feat. Mark Lanegan)
  4. Shock Collar (feat. Dave Gahan)
  5. Lie Down (feat. Madman Butterfly)
  6. Ring Of Truth (feat. Carl Hancock Rux)
  7. Skull (feat. Mark Lanegan)
  8. English Ghosts (feat. John Robb)
  9. In My Arms (feat. Joel Cadbury)
  10. When The Lights Go Out (feat. Mark Gardener)
  11. Truly Too Late (feat. Ilse Maria)
  12. How’re You Holding Up (feat. Ron Sexsmith)
  13. Mortal Eyes (feat. Carl Hancock Rux and Joel Cadbury)
  14. Shoot Kill (feat. Jim Jones)
  15. Gospel (feat. Mark Lanegan)

Discographie

Humanist – Humanist
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Dark Mark

Dark Mark vs. Skeleton Joe sont sur un bateau…

Et qui tombe à l’eau ? L’auditeur. Après avoir collaboré avec Josh Homme dans les Queens of The Stone Age et avoir exploré les chemins de traverse abandonnés par Johnny Cash, Mark Lanegan s’acoquine avec Joe Cardamone des Icarus Line.
Dark Mark

Dark Mark vs. Skeleton Joe

Derrière Dark Mark vs. Skeleton Joe se cache Mark Lanegan, ex Screaming Trees et Joe Cardamone des The Icarus Line.

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.