Catégories
Interviews

5 questions à … GRANDE

© Judith Florent-Lapara

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de GRANDE qui nous donne de la tension avec leur récent EP, Chasing the geant . Mais les démons et les fantômes s’éloigneront à force de prières, de discipline, d’intelligence et de solidarité. Mais GRANDE c’est aussi une invitation à la tolérance et à l’altérité que l’on découvre en filigrane dans leur playlist bigarrée.

GRANDE en cinq questions

Votre souvenir de concert ?

On en a plein. Mais il y a le dernier concert qu’on a fait 30 minutes après l’annonce de l’interdiction des rassemblements avec Bandit Bandit, où on avait l’impression d’être l’orchestre du Titanic ; on a aussi cette fois où le public s’est mis à gueuler « dépression » tous en chœur. Cette nana qui un peu bourrée entre deux morceaux à dit « putain je vais aller chialer dans mon camion » (ouais, on fait pas de la musique très joyeuse), cette fois où on s’est retrouvé à ‘boeufer’ à la fin avec une vielle à roue, des accordéons, des percussionnistes en veux tu en voilà au fin fond du Berry..

Votre rencontre en tournée ?

Et bien toutes les personnes qui nous entourent aujourd’hui on les a rencontrées en tournée. Et ça a été des fucking coups de cœur amicaux et artistiques avec qui on continue aujourd’hui à travailler.

Votre anecdote dans le van ?

Alors déjà on a pas de van. Mais on a longtemps tourné en Punto Grande (véridique) surnommée « la Poutepoute » avec un coffre qui s’ouvrait plus, qui montait pas à plus de 100km/h et sans antenne radio (toi petit voyou qui nous a chourré l’antenne, on veut bien la récupérer). Du coup on écoutait les mêmes cds en boucle : si tu nous lis ; Pomme on connaît ton album par cœur t’as vu. Ça c’était avant. Jusqu’à ce qu’on se fasse embarquer Poutepoute par la fourrière. Sombre histoire.

Votre EP en quelques mots ?

C’est un road trip musical, c’est un conte, une dystopie. c’est l’histoire d’un géant d’argile qui se nourrit des larmes des gens. Et pour pouvoir continuer à vivre, ils sont obligés de se cacher. (on savait pas à l’époque de l’écriture qu’on dirait pas « se cacher » mais « se confiner ».)

Votre prochain rêve ?

Refaire des concerts un jour ?

En écoute avec GRANDE

La playlist de GRANDE

Chloé

  1. San SalvadorLa Grande Folie
    C’est une polyphonie, c’est beau, c’est de la transe, c’est à la fois hyper épuré et en même temps il n’y a rien à rajouter.
  2. Adrianne LenkerSymbol
    Parce que la partie instrumentale au milieu me fait vibrer comme l’harmonica de la bande originale de Il était une fois dans l’Ouest.
  3. Mark LaneganBleeding Muddy Water
    c’est Romain Pasquier qui a mixé notre Ep qui nous l’a fait découvrir et pour moi ça a été un réel coup de cœur.
  4. Diamond Ringsit’s not my party
    J’écoutais ça il y a quelques années avant d’aller en soirée, ce qui me mettait dans un mood hyper particulier tu penses bien.
  5. Le Mystère des Voix BulgaresPritouritze Planinata
    Cela remue des choses dans le ventre !
  6. Gabriel

  7. Safia NolinTechnicolor
    Parce que c’est infiniment beau et infiniment émotionnel.
  8. Tegan And SaraCall It Off
    Parce que c’est des gouines canadiennes, alors on peut dire qu’elles ont tout pour me plaire. Et que j’aime la pop un peu niaise.
  9. System Of A DownAerials
    L’un des albums que j’ai le plus écouté de ma vie. J’adore cette rencontre du gros rock avec la musique arménienne.
  10. Ex:ReRomance
    Pour le pouvoir magique de la folk subtile.
  11. Big ThiefMasterpiece
    Pour la beauté de la mélodie et des nuances

GRANDE sera en concert le :

  • Samedi 6 Juin à Chartres (Festival L’Paille à Sons)
  • Dimanche 7 Juin à Noyelles sous Bellonne (Le chez Oim Festival)
  • GRANDE - Chasing the giant

    Grande

    Tracklist : GRANDE - Chasing the giant
    1. Yellow saturday
    2. Pray the lord
    3. The Giant
    4. La petite sirène
    5. The same ghost
    6. Demons

    Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
    Partager cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Cela pourrait vous intéresser

    GRANDE-2-@Judith Flotrnt-Lapara.jpg WEB

    GRANDE tension

    Elle a tout d’une GRANDE disait la publicité. Mais avec la sortie de leur EP, Chasing the giant, le duo a chaussé ses bottes de sept lieues pour un voyage fantastique entre sirène et démons.
    photo promo Grande - Elisabeth Froment

    Vidéo : GRANDE – Pray The Lord

    GRANDE s’apprête t-il à emprunter les autoroutes de la gloire ? Ce qui est sûr c’est qu’il faut absolument découvrir leurs chansons frissonnantes aux Bars En Trans le 6 décembre à la chapelle du conservatoire.

    Plus dans Interviews

    Karine Daviet

    Karine Daviet en toute indépendance

    Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
    Moli © Celeste Call

    5 questions à … Moli

    SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Moli , jeune belge de 21 ans qui pourrait suivre la trace de Mademoiselle Van Laeken. Installée à Berlin où elle…
    Klon

    L’ascension de Klon

    Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
    Maë Defays

    5 questions à … Maë Defays

    SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
    Bananagun

    5 questions à … Bananagun

    SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

    Passionnant Johan Asherton

    Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
    Codeine

    [1990-2020] Dix cachets de Codeine

    On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…