Catégories
Interviews

5 questions à … Goodbye Moscow

© Esther Genicot

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Goodbye Moscow, projet du néo lyonnais Benjamin Hutter marqué par son aventure russe. Il vient de sortir un premier album, L’Univers, douze polaroids pop personnels en français à découvrir lors d’un récent concert au salon de tatouages Sales gosses Ink à Lyon.

Goodbye Moscow en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

Dans une laverie, au milieu de grandes machines à laver orange, avec mon ami d’enfance à la batterie, je chantais et ma guitare criait, les gens finissaient leur marché et nous regardaient à travers la vitrine, interloqués, on se sentait rock et surréalistes. Il était midi place de la Banque à Dijon, c’était, en fait, un peu surréaliste. J’avais 16 ans.

Ta rencontre en tournée ?

Toutes les femmes et hommes qui font vivre des lieux de concert de qualité dans des villages, des régions reculées, c’est très romantique. Ca donne toujours des rencontres très humaines.

Goodbye Moscow – Concert confiné

Ton anecdote dans le van ?

Dans les vans, je me déconnecte et je rêve. Il a dû se passer des choses, mais je n’en ai aucun souvenir.

Ton dernier disque en quelques mots ?

C’est un instantané, la musique qui passait par moi au moment où je composais. Il y a des chansons d’amour mais aussi des questionnements sur l’Univers et le temps, une berceuse et des souvenirs.

Ton prochain rêve ?

Tourner un clip dans l’espace.

En écoute avec Goodbye Moscow

  1. Keith JarrettEncore from Tokyo
    J’aime les musiques tristes.
  2. Peter von PoehlThe Bell Tolls Five
    Parce que la partie instrumentale au milieu me fait vibrer comme l’harmonica de la bande originale de Il était une fois dans l’Ouest.
  3. Blood OrangeSutphin Boulevard
    Je suis un fan aveugle de Blood Orange depuis que je l’ai découvert avec cette chanson. Je pense qu’elle a beaucoup influencé mes premiers essais musicaux avec Goodbye Moscow.
  4. Billie EilishWhen the party’s over
    Partir dans le cosmos avec quelqu’un qui te chuchote dans l’oreille.
  5. Max RichterSpring 1 – Recomposed : Vivaldi’s Four Seasons
    J’adore cette idée de faire recomposer des musiques classiques par des compositeurs d’aujourd’hui ! Les Quatre saisons recomposées par Max Richter, c’est du pur cinéma intérieur.
  6. LomepalLe vrai moi (live acoustique)
    J’adore son interprétation de cette chanson, tirée de la vidéo « 3 jours à Motorbass » sur Arte, on voit le poids de ce qu’il dit dans tout son corps.
  7. LissomLimbo
    J’aime les musiques tristes, bis.
  8. ApparatUseless Information
    Enivré par la mer, seul avec mes écouteurs devant l’océan en Bretagne, j’ai dansé. J’avais 14 ans, un moment qui restera toujours, déclenché par une musique incroyable !
  9. Udit Narayan & Mahalakshmi IyerAe Ajnabi
    Cette musique fait partie du spectacle Venezuela de Ohad Naharin, qui a été mon électrochoc pour recommencer à danser, il y a deux ans.
  10. Gavin GreenawayGod Yu Tekem Laef Blong Mi
    Je crois que je n’ai jamais vu le film The Thin Red Line, mais cette musique est l’une de celles qui me traversent l’esprit le plus souvent.

Goodbye Moscow - L'univers

GOODBYE MOSCOW - L'univers

Tracklist : Goodbye Moscow - L'univers
  1. La danse (intro)
  2. La danse
  3. L'univers (si le temps n'était qu'un point)
  4. Agatha
  5. Chanson d'amour
  6. L'étincelle
  7. La fin du monde
  8. L'océan
  9. La famille
  10. Aujourd'hui et toujours
  11. Propaganda
  12. Désolé

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

KACIMI - Il venait d'avoir 20 ans ft. Biche

Vidéo : Kacimi – Il venait d’avoir 20 ans ft. Biche

Après nous avoir illuminé avec son Gyrophare et sa pop élégiaque scintillante, titre de son prochain album chez Echo orange, Chante et Tais-Toi et Le Pop Club Records, Kacimi propose un morceau en suspension, hors du temps, une méditation poétique accompagnée d’une somptueuse animation par Peter The Moon.
Pierre Vassiliu

En vadrouille avec Pierre Vassiliu

Les anges ont été cruels avec Pierre Vassiliu. Un titre, Qui c’est celui-là ? adaptation en français du titre Partido alto de Chico Buarque, numéro un en 1973 éclipsera une carrière riche en expérimentations sonores, en voyages musicaux, en rencontres amicales.
Grand Palladium - J'aime

Vidéo : Grand Palladium – J’aime

Grand Palladium est un duo brestois qui transforme les Monts d’Arrée en Appalaches avec un premier album de chansons en français dont est extrait ce J’aime où il se tapent l’incruste dans des toiles de maîtres.
Karine Daviet

Karine Daviet en toute indépendance

Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
Facteurs Chevaux - Je te dessine

Vidéo : Facteurs Chevaux – Je te dessine

Cela commence avec des arpèges comme un vieux Cohen puis le titre déploie avec majesté ses harmonies vocales enchanteresses quasi magiques écrites au Palais Idéal du Facteur Cheval.

Plus dans Interviews

Karine Daviet

Karine Daviet en toute indépendance

Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
Moli © Celeste Call

5 questions à … Moli

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Moli , jeune belge de 21 ans qui pourrait suivre la trace de Mademoiselle Van Laeken. Installée à Berlin où elle…
Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…