Catégories
Chroniques d'albums

The Coral – Move Through The Dawn

The Coral reviennent à leur meilleur niveau avec Move Through The Dawn, un disque qui les replace au centre de la pop et qui rassurera tous les amoureux du Merseyside.

Malheureusement pour lui, James Skelly a eu tout bon dès le début. Âgé d’une vingtaine années, il a décroché avec son groupe le jackpot. Grâce à Dreaming Of You, les mômes de Liverpool (enfin de Hoylake pour être précis) se retrouvèrent en première partie d’Oasis et casèrent ce single dans des séries à la mode (Scrubs). De 2002 à 2007, le groupe enchaîna les disques et frôla le chef-d’oeuvre absolu avec Roots & Echoes. Et puis Bill Ryder-Jones claqua la porte. Lee Southall, si essentiel sur Butterfly House suivit. Les deux derniers albums du groupe, désormais accompagné de l’ex-Zutons Paul Molloy n’étaient pas des plus inspirés. On savait le groupe amateur de kraut-rock et de séries japonaises… Avec Distance Inbetween, l’affaire tournée à la série Z nippone frelatée.

The Coral – Eyes Like Pearls

Du pays du Soleil Levant, il n’en sera question que sur la pochette de Move Through The Dawn. Avec ce nouvel album, The Coral renouent avec les belles journées d’automne des rives de la Mersey et oublient les excès psychédéliques passés. Nos petits anglais ont repris leur radeau et ont pris la mer pour jeter des fleurs sur la tombe de Tom Petty et pour écouter les disques du Boss. James Skelly est de nouveau capable de nous faire tomber des larmes dans notre pinte de bière. Le bougre chante parfaitement. Il n’a peut-être jamais aussi bien chanté. Sur Undercover Of The Night et She’s A Runaway, il fait des merveilles. Mieux, ils font des merveilles. Nick Power et Ian Skelly se seront remis à écrire des chansons et les nourrissent enfin de leurs escapades solos. Le résultat est bluffant. A chaque piste, The Coral font le boulot parfaitement en écrivant un des meilleurs disques de leur (longue) carrière. Le défit était de taille.

Move Through The Dawn de The Coral sera publié le 10 août 2018 chez Ignition / PIAS.

The Coral - Move Through The Dawn

Tracklist : The Coral - Move Through The Dawn
  1. Eyes Like Pearls
  2. Reaching Out For A Friend
  3. Sweet Release
  4. She's A Runaway
  5. Strangers In The Hollow
  6. Love Or Solution
  7. Eyes Of The Moon
  8. Undercover Of The Night
  9. Outside My Window
  10. Stormbreaker
  11. After The Fair

The Coral – Move Through The Dawn4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Paul Molloy is like a virgin

Liverpool continue de nous enchanter en cet été étouffant. La rasade de fraîcheur est aujourd’hui assurée par Paul Molloy, ex- The Zutons et actuel The Coral avec son clip My Madonna.

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.

La pop selon Paul Molloy

Il y a du mouvement à Liverpool. Michael Head ressort un disque ? Du tout. L’affaire se joue au niveau de la génération suivante. Paul Molloy, guitariste des Coral, s’apprête à publier un premier album solo.
The Coral - Live At Skeleton Key

The Coral – Live At Skeleton Coast

En attendant de reprendre les chamailleries habituelles du 1er mai, on peut écouter, confiné, l’album live des Coral qui vient de débarquer sans prévenir sur les Internet.

La bonne humeur des Lathums

Les Lathums ne s’arrêtent plus ! Les revoilà avec un nouveau single, produit par James Skelly (The Coral) et une plantureuse tournée anglaise. A quand la France ?

Ian Broudie – Tales Told

En 2004, Ian Broudie laisse The Lightning Seeds au repos et décide d’enregistrer un disque solo avec la jeune garde de Liverpool. L’idée fut évidemment géniale car Tales Told est son plus beau disque.

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.