Vidéo : Ojos – Huracán

Dans les yeux d'Elodie et d'Hadrien, le grain grossit. Ojos est un duo lyonnais qui sort un premier titre, Huracán pour une tempête électro pop en espagnol avec une pincée de français.

Oubliez l’ouragan de qui vous savez et gouttez aux tumultes et tourments amoureux d’Ojos, à leur corrida du cœur où l’on se jette les fleurs à la figure, point de mots bleus, plutôt des maux douloureux, « Cualquier cosa te hiere mi amor, no soporto ser fuente de conflicto y de dolor ». Et Baudelaire comme souvent resurgit des abîmes : « Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, – Dans son œil, ciel livide où germe l’ouragan, – La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. »

Ojos – Huracán

Como un huracán llegaste a mi
Yo impasible te espere inmóvil
Con mucha paciencia j’te le dis
Lo mejor de mi ya te lo di
No me importa como empezó
Lo mejor de mi ya te lo di
En los cambios yo no creo
Tes silences parfois me terrifient

No siento pena
Pero tampoco siento amor
Y no volveré nunca olvidame por favor
Que quieres que diga
Cualquier cosa te hiere mi amor
No soporto ser fuente de conflicto y de dolor

Y entre las luces te lleve
Huracán no llores, te avisé
Ya seguiste igual et t’as gagné
Fui yo quien pago el precio y no alegué
No me importa como empezó
Lo mejor de mi ya te lo di
Y si al final te perdono
Mes nuits sont scellées je t’en bannis

No siento pena
Pero tampoco siento amor
Y no volveré nunca olvidame por favor
Que quieres que diga
Cualquier cosa te hiere mi amor
No soporto ser fuente de conflicto y de dolor

Ay penita
Pa qué venir si ni me dueles
Sin herida
Esa vida no se merece
Mira mira
Penita mia ni me dueles
J’peux plus rien sentir, je te maudis

No siento pena
Pero tampoco siento amor
Y no volveré nunca olvidame por favor
Que quieres que diga
Cualquier cosa te hiere mi amor
No soporto ser fuente de conflicto y de dolor

Ojos - Huracán

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Willsheff-estrangementzone

Vidéo : Will Sheff – Estrangement Zone

Après avoir fermé la boutique Okkervil River avec la compilation en douze volumes A Dream In The Dark en 2019, Will Sheff, l’homme qui voulut être roi sort son premier album solo, Nothing Special et s’éloigne des addictions et des sonorités du passé pour trouver davantage de lumière.

Plus dans Son du jour

Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Willsheff-estrangementzone

Vidéo : Will Sheff – Estrangement Zone

Après avoir fermé la boutique Okkervil River avec la compilation en douze volumes A Dream In The Dark en 2019, Will Sheff, l’homme qui voulut être roi sort son premier album solo, Nothing Special et s’éloigne des addictions et des sonorités du passé pour trouver davantage de lumière.