Gil Scott-Heron, I’m New Here

Gil Scott-Heron a fortement influencé l’univers du rap avec ses morceaux façons spoken word, teintés de revendications sociales en décrivant la misère des ghettos, la violence et la drogue et en critiquant largement la politique du gouvernement américain. Il revient 12 ans après son dernier album (on ne compte pas les divers Best-of et compilations sortis dans le laps de temps) avec I’m new Here (Tu parles).


Ça valait le coup d’attendre plus de dix ans pour cet album qui mêle morceaux aux instrumentations acoustiques et électro. Me and the Devil frôle la perfection, I’m New Here lorgne du coté de la folk, lorsqu’il chante sur I’ll take care of you, c’est pour offrir un morceau soul dans les règles de l’art, New York is Killing me, très épurée rappelle ce que devait être les work songs. L’album entrecoupé de quatre interludes s’ouvre et se clôt avec On Coming From a Broken Home (part 1&2) qui sent bon le bitume humide.

Gil Scott – Heron – Me and The Devil

Les morceaux électro sont probablement les plus réussis, mais rien n’est à jeter dans cet album. Et même en février je peux dire qu’il risque d’être un des meilleurs de cette année.

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
2 réponses sur « Gil Scott-Heron, I’m New Here »

Merci pour la découverte, je ne connaissais pas du tout…. J’ai ajouté le player (de guardian.co.uk) avec l’album en écoute intégrale….

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.