Catégories
Chroniques d'albums

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.

Nadine Shah a commis un sans-faute depuis la parution de son premier album en 2013, l’excellent Love Your Dum And Mad. Fille spirituelle de Nick Cave et de PJ Harvey, Shah a un vrai talent d’écriture. Et quand on dit un vrai talent, c’est un vrai talent. Elle ne fait pas partie du club des auteurs qui vous vendent un disque avec deux chansons correctes et du plâtre pour combler les trous. Non… Quand Shah propose dix titres, c’est dix titres. C’est simple et bête à écrire, mais il faut le souligner.

Nadine Shah – Club Cougar

Sur ce nouveau disque, Nadine Shah prend ses distances avec les deux figures tutélaires de sa discothèque (les deux bruns cités plus haut) et préfère se la jouer Jarvis Cocker. Avec Kitchen Sink, Shah passe à la moulinette le patriarcat, l’infantilisation des femmes, le mariage ou la perversion dans son ensemble. Produites par Ben Hillier (Blur, The Magic Numbers, etc.), les chansons de Kitchen Sink sont des vignettes autonomes où leur auteure s’épanche sur la société anglaise de 2020. On se laissera porter par cette voix profonde et angulaire qui nous emmène par la main dans des chansons formidablement écrites qui vont faire rougir de plaisir les amoureux de No More Shall We Part ou de This Is Hardcore. Nadine Shah a fait le premier pasle ; le public doit faire désormais le sien. Il en effet étonnant que cette artiste n’obtienne pas plus de succès. On conclura ainsi : Shah n’est plus possible.

Nadine Shah - Kitchen Sink

Kitchen Sink de Nadine Shah est disponible chez Infectious.

Nadine Shah - Kitchen Sink

Tracklist : Nadine Shah - Kitchen Sink
  1. Club cougar
  2. Ladies for babies (goats for love)
  3. Buckfast
  4. Dilldally
  5. Trad
  6. Kitchen sink
  7. Kite
  8. Ukrainian wine
  9. Wasps net
  10. Walk
  11. Prayer mat

Nadine Shah – Kitchen Sink4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Chroniques d'albums

Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…
Régina Demina - Hystérie

Régina Demina – Hystérie

On voudrait voir la dame blanche, en short serré, talons aiguilles et joli décolleté, on se trouverait probablement au bon endroit. On souhaiterait voir la Belle et la Bête monter une barre de pole dance, ou Atchoum se maquiller en princesse, on le serait probablement encore aussi. Car Régina Demina est un enchevêtrement de peut-être,…
Snowgoose - Making of you

Snowgoose – The Making Of You

Anna Sheard et Jim McCulloch ont enfin décidé de donner une suite à Harmony Springs, le premier album de Snowgoose sorti en 2012. Accompagné de la crème de la scène écossaise, ce duo rend une copie folk impeccable.