LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l'année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l'est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et inondent notre discothèque.


Il y avait eu un premier EP en 2018 qui ressemblait à un premier coup de semonce. LANE a eu le chic de ne pas faire les deux suivants et est passé directement aux choses sérieuses (très sérieuses même) avec ce premier album. Enregistré en dix jours par l’artificier en chef Michel Toledo (The Psychotic Monks, Lysistrata) au studio Véga à Carpentras avec une console analogique, Pictures of a century joue dans la même cour que les disques de Bad Religion et donne du relief à l’héritage des Hüsker Dü.

Lane – Voices

Les LANE sont des funambules du son. La recette mise en place est foutrement difficile. Tomber dans le son assourdissant est aisé avec cette formule. Tout comme s’effondrer dans une mièvrerie inoffensive. C’est tout le contraire de ces treize titres qui donnent tout aux amoureux des belles mélodies sans rien prendre aux fanatiques de rock en acier trempé.

Lane - Pictures of a Century

Pictures of a Century de Lane est disponible chez Vicious Cirle.

Lane - Pictures of a Century

Tracklist : Lane - Pictures of a Century
  1. Discovery None
  2. Voices
  3. So Many Loves
  4. Electric Thrills
  5. Homicide
  6. Life as a Sentence
  7. Sing to the Last
  8. Family Life
  9. Black Gloves
  10. Last Generation
  11. It's Only Love
  12. Lollipop and Candy Cane
  13. Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Whitneyk

Whitney roustons

Whitney K est un joyeux bastringue entre Lou Reed et Jeffrey Lewis que l’on avait découvert et apprécié avec un premier album titubant et personnel, Two Years. Le K canadien revient avec un EP cinq titres sobrement intitulé, Hard To Be A God. Et s’il avait raison ?
Wilco

No reservations for Yankee Hotel Foxtrot !

Il y a des chansons qui nous parlent instantanément. Reservations en est une, elle figure sur le classique de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot paru en avril 2002 et réédité en version Deluxe et Super Deluxe le 16 septembre.
Emiliezo-thefield

Vidéo : Emilie Zoé – The Field

Avec son troisième album, Hello Future Me, Emilie Zoé s’adresse à son moi dans le futur. On peut le faire par mail que l’on recevra à une date que l’on fixe à l’avance mais la sublime suissesse préfère tout voir dans ses chansons, franchir les frontières temporelles avec douceur et détermination.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.