Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads, Fire Records s’adonne à son péché mignon : rééditer des disques de Giant Sand. Coup de chance, Ramp est un des piliers de la discographie de Gelb.

S’intéresser à la discographie de l’Américain Howe Gelb peut s’apparenter à vouloir gravir l’Everest. Il y a beaucoup de disques. Et quand on écrit beaucoup, c’est beaucoup. Jamais mauvais, les disques de ce natif de Tucson ont besoin d’être rangés pour être appréhendés. Tout ne se vaut pas. Il y a la tête de pont (Chore of enchantment publié chez V2 en 1999 et Long Stem Rant publié chez Demon Records et déjà réédité chez Fire Records en 2010) et la colonne vertébrale. Ramp, publié initialement en 1991, fait partie des disques importants de Gelb.

Giant Sand – Ramp

Enregistrées par Michael Dumas (un proche de Lucinda Williams), les chansons de Ramp sont jouées impeccablement par Howe Gelb et les deux futurs Calexico, Joey Burns et John Convertino. Aidés par Papy Allen, Paula Jean Brown et Victoria Williams, les trois Giant Sand déroulent le tapis à des chansons qui feraient passer Calexico pour un orchestre de cornemuses originaire des Highlands. Du banjo, de la pedal steel et des chansons formidablement écrites ont permis à ce disque de ne pas vieillir. Evidemment en 1991, on attendait autre chose des Etats-Unis et ce disque n’eut pas le succès escompté. Il est donc temps de rattraper son retard. Après le retour en fanfare des Black Crowes, on se doit d’écouter ce disque impeccablement réédité par Fire Records. Avec un nouvel artwork, des bonus (les fameuses Mad Dog Sessions de 1991) et un livret repensé, vous devriez en avoir pour votre argent.

Ramp de Giant Sand sera disponible le 17 juillet 2020 chez Fire Records.

Giant Sand - Ramp

Giant Sand - Ramp

Tracklist : Giant Sand - Ramp
  1. Warm Storm
  2. Romance Of Falling
  3. Wonder
  4. Welcome To My World
  5. Anti-Shadow
  6. Jazzer Snipe
  7. Z.Z. Quicker Foot
  8. Neon Filler
  9. Seldom Matters
  10. Resolver
  11. Nowhere
  12. Always Horses Coming
  13. Patsy's Blues

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

[EXCLU] Géants Giant Sand

Quelques mois après avoir publié Gathered, Howe Gelb remonte Giant Sand et enregistre Recounting The Ballads Of The Thin Line Men. SK* est fier de vous présenter en exclusivité A Hard Man To Get To Know, le premier extrait de ce disque électrique !

Grant-Lee Phillips émeut

Grant-Lee Phillips sera de retour en 2016 avec un nouvel album solo intitulé The Narrows. Enregistré dans le studio Easy Eye de Dan Auerbach (The Black Keys) à Nashville, The Narrows a été produit par Grant-Lee en personne et enregistré avec Jerry Roe (Emmylou Harris & K.D. Lang) et Lex Price (Peter Bradley Adams &…
TINALS 2015

Huge TINALS 2015 !

Troisième édition pour le festival This is not a love song et l’on s’écrie, Cucurrucucu en parcourant la programmation !

Plus dans Chroniques d'albums

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.
StrawberrySeas_LP_Cover

Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.
idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.