Catégories
Son du jour

Vidéo : The Phoenix Foundation – Landline

Allo maman bobo avec The Phoenix Foundation. Attention cela va couper. Landline ne tient qu’à un fil même si c’est un peu téléphoné avec ce nouveau titre de The Phoenix Foundation.

Si l’Australie vous ennuie, gouttez à la pop scintillante et sautillante du sextet néo-zélandais The Phoenix Foundation qui lâche les chiens.

« Landline est une chanson tellement ridicule », dit le co-fondateur du groupe, Samuel Scott Flynn, « avec son imagerie archaïque et ses crochets de synthétiseur moussants, donc la vidéo devait être à la hauteur de cette énergie. La collaboration avec Ezra et Gussie (Larkin – styliste) a été parfaite. Ezra a fait un excellent travail sur le concept, un peu comme la rencontre entre Magical Mystery Tour et un court métrage surréaliste de Peter Greenaway. Et le fait de le tourner en 16 mm ne fait qu’ajouter à l’intemporalité de l’ensemble. Les costumes et les accessoires de Gussie sont merveilleusement bizarres. Et ensemble, ils forment Earth Tongue, l’un de nos groupes préférés », poursuit Scott. « La chanson évoque le fait d’essayer de garder de vrais liens avec ses amis en cette période de conneries de l’histoire de l’humanité, mais dans la vidéo, je suis un téléphone humain qui essaie de poignarder une version de Luke en Spy Vs Spy. C’est logique ».

« Friend Ship » est disponible en précommande sur un vinyle rose néon limité, ainsi qu’une édition vinyle exclusive de Dinked comprenant une pochette unique et deux flexi-disques de deux titres hors album.

Friend Ship de The Phoenix Foundation sort le 16 octobre chez Memphis Industries, en précommande sur un vinyle rose néon limité, ainsi qu’une édition vinyle exclusive de Dinked comprenant une pochette unique et deux flexi-disques de deux titres hors album.

The Phoenix Foundation – Landline

When the city falls
I will take your calls
I can feel your voice
Buzzing through the walls
I’ll give you the number to dial
And I’ll be here a while
I will answer when you call me
On the landline
Call me on the landline
In the blue light
You dial “1-800 R U ALRIGHT?”
We could float away
Off to All Day Bay
But when I’m in the blue
I fear you can’t get through
We need a connection to make it
And I’ll never break it,
I will answer when you call me
On the landline
You call me On the Landline
In the blue light
You dial “1-800 R U ALRIGHT?”
(ring ring ring ring)
Is this the real world?
What it’s like to be a human being
I want to hear something new
Ringing in my ears
Coming down the line
You live in the clouds
I’m still on the ground
So call me on the landline,
you call me on the landline
In the blue light
You dial “1-800 R U ALRIGHT?”
(ring ring ring ring)

Is this the real world? (is this real?)
What it’s like to be a human being
I want to hear something new
Ringing in my ears
Coming down the line

Landline
Why don’t you call me on the
Landline?
Yeah on the
Landline
You call me on the
Landline, landline

Memphis Industries

Tracklist : The Phoenix Foundation - Friend Ship
  1. Guru
  2. Miserable Meal (with the NZSO)
  3. Hounds Of Hell (with Nadia Reid)
  4. Decision Dollars (with Hollie Fullbrook)
  5. Transit Of Venus. Feat NZSO
  6. Tranquility (with Hollie Fullbrook)
  7. Landline
  8. Former Glory (with Anita Clarke)
  9. My Kitchen Rules
  10. Trem Sketch

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article
1 réponse sur « Vidéo : The Phoenix Foundation – Landline »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Field Music - Making A New World

Field Music – Making A New World

Si Oasis et Radiohead n’avaient pas existé…. Si les Foals et les Coral n’avaient pas existé… Les Field Music seraient sûrement le groupe anglais le plus influent et le plus médiatisé de ces quinze dernières années.

Jolis Mush

Ils ont des chapeaux ronds, vive les bretons, ils aiment le post punk, vive les Mush !
Field Music - Open Here

Field Music – Open Here

C’est amusant, en changeant deux lettres à Brexit on obtient Brewis. En gommant le X et le T, on passe donc du repli sur soi à la culture et l’ouverture musicale.
Field Music

Le Flow des Field Music

David Brewis et Peter Brewis sont déjà de retour ! Un après la parution de Commontime, Field Music annonce la sortie d’un nouvel album et des dates européennes.
Field Music - Commontime

Field Music – Commontime

Notre histoire d’amour avec Peter et David Brewis a commencé dès leurs débuts en 2005. Le premier disque des Field Music fut une belle surprise pop, le suivant (Tones of Town en 2007) fit encore plus fort et fut une véritable idylle. En plus d’être des surdoués de la pop, les frères Brewis sont des…

Les jours heureux des Field Music

La fratrie Brewis, qui n’est pas un chef d’œuvre près, revient aux affaires en février 2016 avec un nouvel album intitulé Commontime On espère que le titre de ce sixième album porte chance à nos habitants préférés de Sunderland.

Plus dans Son du jour

Matt Berninger - One More Second

Vidéo : Matt Berninger – One More Second

Il est libre Matt. En solo, on quitte la nationale pour le suivre sur les chemins de traverse à émotions et à désillusions. One More Second sonne l’heure des adieux à jamais, des regrets mâtinés d’espoir.
Neptune - Stella

Vidéo : Neptune – Stella

On a tous rencontré une Stella, une pour qui le dernier verre est de trop, celui qui au choix fait perdre un peu de dignité ou gagner un peu d’humanité.
Rosemarie - Nuit d'été

Vidéo : Rosemarie – Nuit d’été

Hier c’était notre dernière Nuit d’été, et c’est un renouveau pour Rosemarie qui a rangé les Paillette et l’anglais pour chanter enfin en français.
Laura Veirs

Vidéo : Laura Veirs – Turquoise Walls

Vous ne connaissez pas Laura Veirs ? Elle sort pourtant son onzième album (!), My Echo le 23 octobre chez Bella Union / Pias avec la participation de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau, Matt Ward et d’autres.