Catégories
Son du jour

[EXCLU] Vidéo : Martin Luminet – Cœur

On sait depuis longtemps que Martin Luminet est un garçon qui vit le cinéma. Normal car le cinéma c’est la vie. Bon, ok, petit Jean premier sinistre de la forêt de Vic-Fezensac empêche les pelotages du dernier rang, mais Martin Luminet renoue pour la bonne cause sanitaire avec le drive-in en solitaire. Cœur d’artichaut Martin ?

A cœur vaillant rien d’impossible ? Pas sûr. Martin Luminet a beau faire le joli cœur avec son cœur sur la main, il en a gros sur le cœur. Avec ce nouveau titre, il nous parle à cœur ouvert car cela lui tient à cœur quitte à avoir mal au cœur. Avec son cœur d’or, il nous balance un cri du cœur peut-être à contre cœur pour mieux réchauffer le notre et en avoir le cœur net car comme l’écrivait Paul Éluard, « un cœur n’est juste que s’il bat au rythme des autres cœurs ».

Discographie

Martin Luminet – Cœur

« J’ai grandi dans une ville sans cinéma.
Une ville où on s’ennuie paisiblement, un peu loin des sensations fortes.
D’ailleurs les émotions, plus globalement, étaient rangées en périphérie de mon éducation.

Je sais pourtant que j’avais un rapport assez intense avec les films du grand écran qui se retrouvaient dans le petit, je jouais à refaire certains d’entre eux dans ma chambre avec mes figurines, Batman, Star Wars, Jurassic Park en suivant scrupuleusement le scénario. J’avais beaucoup de mal à jouer avec d’autres personnes car j’avais un rapport assez strict avec le déroulé de l’histoire, j’ennuyais tout le monde à vouloir tout scénariser.

MARTIN LUMINET EP
© Chloé Nicosia

Quand j’ai eu l’âge, je me suis mis à prendre le car pour aller dans le cinéma de la ville d’à côté. Je crois que cet endroit a beaucoup joué dans mon éducation sentimentale. C’était un cinéma d’art et d’essai donc j’allais voir ce qui était à l’affiche sans me poser de questions. J’y ai eu mes premiers frissons, mes premières larmes intimes et mes premiers rendez-vous amoureux, j’aimais ces grandes histoires mais je décortiquais aussi chaque plan, je pensais à tout ce qui se passait hors champ et cela me fascinait d’autant plus.

Et puis un jour j’ai vu Les Chansons d’amour de Christophe Honoré, ça a été une vraie secousse.
Un film qui parle d’amour, en chansons.
Un film qui, lui même, est l’adaptation d’un disque.
Et je crois que ce film me permet aujourd’hui de m’autoriser à adapter mes chansons en film.

Aujourd’hui le cinéma s’est logé un peu partout, dans ma façon d’écrire des chansons comme des travellings où l’on doit tout comprendre en très peu de mots, mon rapport à l’image, la production de mes clips, je vois le cinéma comme une langue qui complète mes chansons avec un vocabulaire plus vaste.
Avec le temps, mon rapport au cinéma s’est amplifié si bien que je serais aujourd’hui incapable de répondre à la question « qu’est ce qu’il y a de plus beau, la vie ou le cinéma ? »

Mon cœur est un sale type, un sale con
C’est lui qui frime à ma place dans les chansons
Mon cœur et moi ça marche pas droit
J’sais pas pourquoi on s’entend plus on s’entend pas.

Mon cœur est un truc périmé.
Mon cœur est bien mal baisé.
« Écoute ton cœur » tout le monde disait
« Écoute ton cœur » tout le monde disait.

Mais comment fait-on quand ton cœur
Est un faux cul, un faux jeton, un faux frère, un vrai con
Qui change jamais de position.
Un foutu, un vendu, une vermine, une sale peste
Qui aime tout ce que moi je déteste.

Un traître, un faux maladroit
Un mélange entre un sourire et un connard bien droit.
Un petit cœur-terroriste
J’ai peur qu’il se fasse péter en moi.

Mon cœur est pâle, mon cœur est sale, mon cœur est un crevard
Qui ne se souvient plus avec qui il est rentré hier soir.
Mon cœur est écœurant, je le sens frapper sous ma peau.
Et crois moi c’est douloureux quand ton propre cœur te tourne le dos.

« Écoute ton cœur » tout le monde disait
« Écoute ton cœur » tout le monde disait
Mais mon cœur ne m’écoute plus
Après tout ce qu’on a vécu.

Rappelle toi
Quand on était fou
Que tu battais jusque dans mes genoux
Qu’on avait encore les mêmes goûts

Rappelle toi comme on était ivre
Quand on aimait
Les mêmes films
Les mêmes filles.

Mon cœur est cet oncle gênant en soirée
Mon cœur est cette voiture de famille qui sort de la chaussée
Mon cœur est cette porte qui te claque à la gueule
Mon cœur te fera de grands bras ouverts mais te laissera tout seul

Mon cœur est un enfant gâté
Bref t’as compris un enfant raté
Mon cœur est cette course poursuite qui finira dans un platane.
Mon cœur est cette fille qui se jette sur les rails.

Mon cœur est une sortie de boite.
Merde, j’ai trop peur que mon cœur soit un truc de droite
Mon cœur est un bras d’honneur
Il s’est même permis un jour d’faire du mal à ma sœur.

Écoute ton cœur tout l’monde disait
Écoute ton cœur tout l’monde disait
Mais mon cœur ne m’écoute plus
Après tout ce qu’on a vécu.

Rappelle toi
Quand on était fou
Que tu battais jusque dans mes genoux
Qu’on avait encore les mêmes goûts.

Rappelle toi
Comme on était ivre.
Quand on aimait
Les mêmes films
Les mêmes filles.

Mon cœur,
Je pensais être plus fort que toi un jour.
Je pensais être plus fort que moi un jour.
Mais mon cœur me bat toujours
Mon cœur me bat toujours.

Rappelle toi
Quand on était fou
Que tu battais jusque dans mes genoux
Qu’on avait encore les mêmes goûts

Rappelle toi
Comme on était ivre
Quand on aimait
Les mêmes films
La même fille.

Martin Luminet en concert.
DateLieuTickets
05/11/2021
THEATRE PECOUT
Châteaurenard (FR)
Tickets
14/01/2022
Le Ferrailleur
Nantes (FR)
Tickets
16/05/2022
LA COMETE / Le Panassa
Saint-étienne (FR)
Tickets

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

nouvelles-voix-beaujolais-2019

Voix Nouvelles, Nouvelles voix !

Déjà la 15ème édition pour le festival Nouvelles Voix en Beaujolais à Villefranche sur Saône et dans son agglomération, le meilleur endroit pour découvrir les talents de demain dans tous les genres de pop à la samba, du hip hop à la chanson frissonnante, de l’indé au psyché du 19 au 23 novembre.
Fishbach

Fishbach – La vie dans le mille

Il est des évidences comme il est des histoires d’équilibristes, de solistes pyromanes, de grands brûlés. Les écorchés, et leurs sublimes flammes. Fishbach est sûrement tout ça. La beauté d’un sourire triste. Une élégance tragique. Une pasionaria dénudée, et la grâce d’un cœur encombrant.
Martin Luminet © Fabrice Buffart

Martin Luminet – Bruit rose sur canapé bleu

Un message et quelques mots. 19h22, je préviens Martin. «Suis dans la salle. Pantalon beige, pull vert. Blouson en faux cuir blanc. Voilà, tu sais tout.» Ce que l’on savait alors surtout, c’est que de faux, dans cette soirée, il n’y aurait sûrement que ça, le synthétique de mon blouson clair. Une soirée entre garçons […]
Chants de Mars 2019

Les chants de Mars attaquent !

Déjà la 13ème édition du festival les Chants de Mars à Lyon et ce chiffre ne procurera que du bonheur avec une fois de plus une programmation de qualité axée sur la chanson en français sous toutes ses formes.

Plus dans Son du jour

Léonie Pernet - Hard Billy

Vidéo : Léonie Pernet – Hard Billy

Voyager. Vers l’infini et au delà. Il y a des musiques, des sons, des images qui vous transportent instantanément vers l’ailleurs. Un ailleurs qui serait l’acceptation de la différence, de l’autre. C’est pour nous cela, le hard billy de Léonie Pernet mis incroyablement en images par Jean-Gabriel Périot (200 000 fantômes, The Devil, De la […]
Cyril Mokaiesh & Dominique A

Vidéo : Cyril Mokaiesh & Dominique A – Pas simple

Une dyade, en sciences sociales, est un groupe de deux personnes, le plus petit groupe social possible. Cyril Mokaiesh réunit sur son nouvel album des duos avec un casting en or, Clara Ysé, Pierre Guénard, Alma Forrer ou encore ici Dominique A.