Catégories
Son du jour

Vidéo : Isaac & Nora – Mis Noches Sin Ti

Isaac & Nora chantent l’Amérique du sud et ici reprennent Mis Noches Sin Ti le classique paraguayen et l’une des plus belles chansons du monde interprétée entre autre par Luis Mariano, Nino Bravo, Claudia de Colombia, ou encore cette version étonnante à la télévision dans l’émission Terere Jere et bien sûr plus récemment par Berta Rojas et Gilberto Gil.

Ce titre composé par Demetrio Ortiz (El condor pasa, Recuerdos de Ypacaraí) est une chanson déchirante de rupture amoureuse mais aussi de déracinement à Buenos Aires pendant la guerre civile au Paraguay en 1947. Mais Isaac & Nora s’approprient ces paroles d’une mélancolie infinie pour un pur moment de bonheur et de grâce. Un instant en suspens, hors du temps, d’une violente douceur, un baume au cœur, un pansement pour l’âme. Alors on peut bien sûr préférer la cavalcade amoureuse du vieux cheval vénézuélien qui n’est pas à blâmer quand l’amour vient, comme ça, porque después de esta vida no hay otra oportunidad.

Isaac & Nora – Mis Noches Sin Ti (Demetrio Ortiz)

Sufro al pensar que el destino
Logró separarnos
Guardo tan bellos recuerdos
Que no olvidaré

Sueños que juntos forjaron
Tu alma y la mía
Y en las horas
De dicha infinita
Que añoro en mi canto
Y no han de volver

Hoy, que en mi vida tan sólo
Queda tu recuerdo
Guardo en mis labios tus besos
Dulce Ibaború

Tu cabellera sedosa
Acaricia mis sueños
Y me estrechan tus brazos
Amantes al arrullo
Del cucurrucú

Sueños que juntos forjaron
Tu alma y la mía
Y en las horas
De dicha infinita
Que añoro en mi canto
Y no han de volver

Mi corazón en tinieblas
Te busca con ansias
Paso las noches pidiendo
Que vuelvas a mí

Porque sin ti ya ni el sol
Ilumina mis días
Y al llegar la aurora
Me encuentra llorando

Mis noches sin ti
Mis noches sin ti

Isaac et Nora – A la maison

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Vidéo : Mesparrow – Différente

Trop c’est trop. Et pourtant, on a besoin de ce trop plein d’émotions qui rend les âmes sensibles. Même si nous sommes encore plus en ces temps confus, citoyens de la Jungle contemporaine, on espère atteindre ce monde sensible qui vient de sortir chez Yotanka.
LAETITIA SHERIFF

Se lever avec Laetitia Shériff

Power to the trio. Laetitia Shériff revient enfin avec les essentiels Thomas Poli (Dominique A) et Nicolas Courret (Eiffel). Stillness est une claque magistrale comme on en fait peu en France rance. Un brûlot qui ravive la flamme et rassure (un peu) sur l’avenir qui fait culbuter The Mamas and the Papas et PJ Harvey.…
Ocatvio Noire - photocall

Lost in Tokyo

Pas de festival de Cannes cette année mais Octave Noire nous fait danser avec son photocall mélancolique.

5 questions à … TV Party

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de TV Party qui sort un premier EP, Dark Heart ce 17 avril. Joshua Spacek (ex Monarques) a quitté l’Oregon pour la…
Octave Noire

Supernature par la fenêtre

En 1977 sortait le Supernature de Cerrone qui transformait le bloc opératoire en dancefloor et était visionnaire dans sa thématique à la Frankenstein. En 2020 Octave Noire rêve aussi d’Un nouveau monde où il aurait pu jouer ce soir au Café De la Danse. Mais ça, c’était avant.

Plus dans Son du jour

Roger Waters - The Gunner's Dream

Vidéo : Roger Waters – The Gunner’s Dream

Les vrais savent. Que n’a t-on dégoisé sur cet ultime album du Floyd pourtant classé numéro 1 chez les brit’ comme il était de bon ton de pisser sur le mur. Alors si le Waters prend peut être l’eau avec son gigantisme sur scène par rapport au Mason qui lui fait la nique, Roger dans…
Joao Selva - Navegar

Vidéo : Joao Selva – Navegar

João Selva est un garçon d’Ipanema qui a atterri à Lyon et à rencontré son Phil Spector, le sorcier multi-instrumentiste Bruno Patchworks pour un deuxième album intitulé Navegar, titre qui ouvre le disque et fait le grand écart entre les deux continents qui savent ambiancer le reste du monde.
BBCC — Human Capital2

[EXCLU] Vidéo : BBCC — Human Capital

Non, BBCC ne signifie pas barbecue même si l’on se damnerait pour une merguez party. BBCC, c’est BangBangCockCock et leur Human Capital fout la trique autant que leur clip en exclusivité fout la migraine.
Cocoon - Blue Night

Vidéo : Cocoon – Blue Night

Croiser l’amour dans un palace décrépi, vivre un temps suspendu, une parenthèse enchantée avec la fille aux yeux les plus solitaires, plonger dans une piscine et avoir du mal à remonter à la surface.
Lily Luca - Matthieu

[EXCLU] Vidéo : Lily Luca – Matthieu

On est open pour Lily Luca et ses chansons plus efficaces qu’un Lexomil. Elle nous offre en exclusivité son clip qu’elle a entièrement réalisé en stop-motion pour aller à la rencontre de Matthieu.