Catégories
Son du jour

Vidéo : Maxwell Farrington & Le SuperHomard – We’ll Meet Again

Vera, what has become of you, does anybody else in here feel the way I do ? mélancolisait Roger Waters dans son album sur l’enfermement que les exégètes 3.0 moquent dans leurs salons virtuels.

Qui vivra Vera semblait chanter avec We’ll Meet Again l’icône de la RAF, ‘The Forces Sweetheart’, quand l’Angleterre demeurait la seule Europe et Vera Lynn rappelée un 18 juin à 103 ans. Ce titre, chanté par les plus grands (Frank Sinatra, The Byrds, The Turtles, She & Him bien sûr Johnny Cash) a été enregistré en 1939 avec le novateur Novachord, un des premiers synthétiseurs inventé par Laurens Hammond et résonne de multiples façons en ces temps de ruptures. Pendant qu’ici la guerre était déclarée dans de pompeux discours jupisertàrien avec une armée de tristes sires, The Queen en seulement 4 minutes apportait davantage de compassion, d’honnêteté et d’espoirs en des jours ensoleillés. Avec Maxwell Farrington & Le SuperHomard et les images de Cyril Cucūmber (Woom Studio), on espère que les anglais continueront à débarquer au moins musicalement sur nos côtes, que l’on se reverra on sait pas où, on ne sais pas quand…

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – We’ll Meet Again (Vera Lynn Cover)

We’ll meet again
Don’t know where
Don’t know when
But I know we’ll meet again
Some sunny day
Keep smiling through
Just like you always do
‘Till the blue skies
Drive the dark clouds far away

So, will you please say hello
To the folks that I know
Tell them I won’t be long
They’ll be happy to know
That as you saw me go
I was singing this song

We’ll meet again
Don’t know where
Don’t know when
But I know we’ll meet again
Some sunny day

We’ll meet again
Don’t know where
Don’t know when
But I know we’ll meet again
Some sunny day
Keep smiling through
Just like you always do
‘Till the blue skies
Drive the dark clouds far away

So, will you please say hello
To the folks that I know
Tell them I won’t be long
They’ll be happy to know
That as you saw me go
I was singing this song

We’ll meet again
Don’t know where
Don’t know when
But I know we’ll meet again
Some sunny day…

Vera Lynn – We’ll Meet Again (1943)

Meadow Lane Park du SuperHomard est disponible chez Elefant Records.

Le SuperHomard - Meadow Lane Park

Tracklist : Le SuperHomard - Meadow Lane Park
  1. In The Park
  2. Springtime
  3. Door After Door
  4. Paper Girl
  5. Karaoking
  6. Snowflakes
  7. Meadow Lane Park
  8. Elephant In The Room
  9. SDVB
  10. Black Diamond
  11. Refuel
  12. Back To Meadow Lane

Les prochains concerts de Le SuperHomard en France
DateSalleVilleTickets
29 Jan 2021Les ÉtoilesParisAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…

Le SuperHomard : qui s’y Crofts s’y pique

Confiné dans son aquarium, Le SuperHomard enregistre des morceaux. Quand il ne fait pas des reprises avec des australiens, il joue avec des anglais. Et c’est Andy Crofts (The Moons, Paul Weller) qui a décidé de jouer avec lui.
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Bonne nouvelle. On est confiné mais on peut quand même déguster du SuperHomard. Le Français Christophe Vaillant s’associe avec l’Australien Maxwell Farrington pour reprendre Cass Elliot.
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Le SuperHomard a la tête dans les Etoiles !

On en pince toujours pour Le SuperHomard ! Et nous ne sommes plus les seuls. Paul Weller (The Jam, The Style Council) vient de le recruter pour assurer les premières parties de sa prochaine tournée européenne.
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

RDV avec SDVB

En plus d’ouvrir pour les Stranglers le 26 novembre 2019 à Lille, Le SuperHomard fait un détour par Rennes avec un concert et un nouveau clip sous le bras. Elle est pas belle la vie ?
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Le SuperHomard sur un plateau !

La montée des eaux liée au réchauffement climatique n’a pas que des effets négatifs. Elle a un effet positif… Un seul : la montée du Superhomard dans le Nord de la France !

Plus dans Son du jour

Roger Waters - The Gunner's Dream

Vidéo : Roger Waters – The Gunner’s Dream

Les vrais savent. Que n’a t-on dégoisé sur cet ultime album du Floyd pourtant classé numéro 1 chez les brit’ comme il était de bon ton de pisser sur le mur. Alors si le Waters prend peut être l’eau avec son gigantisme sur scène par rapport au Mason qui lui fait la nique, Roger dans…
Joao Selva - Navegar

Vidéo : Joao Selva – Navegar

João Selva est un garçon d’Ipanema qui a atterri à Lyon et à rencontré son Phil Spector, le sorcier multi-instrumentiste Bruno Patchworks pour un deuxième album intitulé Navegar, titre qui ouvre le disque et fait le grand écart entre les deux continents qui savent ambiancer le reste du monde.
BBCC — Human Capital2

[EXCLU] Vidéo : BBCC — Human Capital

Non, BBCC ne signifie pas barbecue même si l’on se damnerait pour une merguez party. BBCC, c’est BangBangCockCock et leur Human Capital fout la trique autant que leur clip en exclusivité fout la migraine.
Cocoon - Blue Night

Vidéo : Cocoon – Blue Night

Croiser l’amour dans un palace décrépi, vivre un temps suspendu, une parenthèse enchantée avec la fille aux yeux les plus solitaires, plonger dans une piscine et avoir du mal à remonter à la surface.
Lily Luca - Matthieu

[EXCLU] Vidéo : Lily Luca – Matthieu

On est open pour Lily Luca et ses chansons plus efficaces qu’un Lexomil. Elle nous offre en exclusivité son clip qu’elle a entièrement réalisé en stop-motion pour aller à la rencontre de Matthieu.