Vidéo : Amelie McCandless – Skipping Stones

Into the wild. Y-a-t-il un monstre qui se cache en chacun de nous que seule la musique peut contenir ? Amelie McCandless n'est plus tout à fait une inconnue avec son album The Stranger, elle nous emmène découvrir un noir secret sous son grand arbre.

To forget the dreams I had about you. Amelie McCandless rêve peut-être d’Alaska ou de Californie du nord, patrie d’Alela Diane dont elle partage le timbre de voix. Mais avec Skipping Stones, c’est une maison hantée par des ombres qu’elle nous fait visiter pour mieux effacer certains souvenirs même si « le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé ».

Amelie McCandless – Skipping Stones

Here is an old wooden lodge
At the heart of a deep dark forest
Full of tears I’ve cried for you my love
Full of dreams I’ve had about you my love

Taking this track for one last time
I won’t come back, not again
With one’s arms folded I go barefoot my love
To forget the dreams I had about you my love

​When I go for a walk beside the lake
The skipping stones I make sound like hearts beating
Faster and stronger; like hearts beating
When you come next
All the things I’ve built for you
All the things you meant for me
All the things I did for you
Lost in dark blue

​I feel so scared without you
You were the only one who knew
In my glass I can see you
You’re fading, moving away

My memories are going in the air
I dry my tears and start smiling
One last skipping stone
One last skipping stone to say goodbye
And start forgetting my past

When I go for a walk beside the lake
The skipping stones I make sound like hearts beating
Faster and stronger; like hearts beating
When you come next
All the things I’ve built for you
All the things you meant for me
All the things I did for you
Lost in dark blue

​Here was an old wooden lodge
At the heart of a deep dark forest
Full of tears I forgot, my friend
Full of dreams I lost, my friend…

Amelie McCandless - The Stranger

Amelie McCandless - The Stranger

Tracklist : Amelie McCandless - The Stranger
  1. Neil in Boredomland
  2. Skipping Stones
  3. A Dark Secret
  4. The Stranger
  5. Lost Falling Leaf
  6. Sleepless Night
  7. Beyond Your Wildest Dreams
  8. Foggy Song
  9. Breaking Bad
  10. Under the Big Tree

Amelie McCandless en concert.
DateLieuTickets
07
Avr
2023

1ère partie de Stéphane

Tinqueux (FR)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

The Tallest Man On Earth

Toujours plus grand

Sixième album pour le suédois Kristian Matsson alias The Tallest Man On Earth, Henry St. sort le 14 avril 2023 chez Anti et l’on peut écouter un premier extrait, Every Little Heart.
Matt Elliott – January’s Song

Vidéo : Matt Elliott – January’s Song

En Janvier, on voudrait du repos. Oublier les amours défuntes, les décès prématurés, les vœux hypocrites, les réformes iniques. Alors on écoute l’immense Matt Elliott avec désormais un saxophone envoûtant.
Richard-dawson---pc-kuba-ryniewicz--13---300-dpi

Dawson craque

Notre peasant préféré de Newcastle Richard Dawson chevauche une monture imaginaire pour mieux nous dépayser avec Horse and Rider extrait de son génial dernier album, The Ruby Chord.

Plus dans Son du jour

Timdup-lesimmortelles2

Vidéo : Tim Dup – Les immortelles

Tim Dup fait petit à petit sa place dans la chanson en français. Avec Les immortelles, déjà son quatrième album depuis 2017, il touche par sa simplicité.
Lauraclauzel-minuit

Vidéo : Laura Clauzel – Minuit

On a besoin d’amour, quelle que soit l’heure. Mais à Minuit, les corps s’éveillent et Laura Clauzel nous propose de nous « perdre encore un peu dans des volutes d’amour, ivres de vie et d’envie. »
Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.