New Order – Education Entertainment Recreation

Sans Hookie mais avec les décors d'Ally Pally, New Order montre qu'il faut toujours compter sur lui.


New Order publie donc Education Entertainment Recreation, un album live qui met à l’honneur sa tournée en 2018 avec le concert donné à l’Alexandra Palace (Londres).
La set-list confirme tout le bien qu’on pense des disques de Joy Division (euphémisme) et de New Order (euphémisme) et surtout tout le mal qu’on pense de Music Complete (euphémisme). Car exception de Tutti Frutti (on garde Plastic), la liste des morceaux chantée par Bernard Sumner donne le vertige. Et beaucoup de plaisir.
Tout a été déjà écrit sur Crystal ou True Faith… On ne reviendra pas dessus. On se contentera d’écouter ce disque et de danser dans son salon.

New Order – Sub-culture

 

Discographie

I like walking in the park
When it gets late at night
I move round in the dark
And leave when it gets light
I sit around by day
Tied up in chains so tight
These crazy words of mine
So wrong they could be right

[Chorus]
What do I get out of this
I always try, I always miss
One of these days you’ll go back to your home
You won’t even notice that you are alone
One of these days when you sit by yourself
You’ll realize you can’t shaft without someone else
In the end you will submit
It’s got to hurt you a little bit

I like talking in my sleep
When people work so hard
They need what they can keep
A choice that leaves them scarred
A view without a room
Unveils the truth so soon
And when the sun goes down
You’ve lost what you had found

[Chorus: x3]

What do I get out of this
I always try, I always miss
One of these days you’ll go back to your home
You won’t even notice that you are alone

New Order - Education Entertainment Recreation

Education Entertainment Recreation de New Order est disponible chez Warner.

New Order - Education

Tracklist : New Order - Education Entertainment Recreation
  1. Das Rheingold: Vorspiel” (intro music)
  2. Singularity
  3. Regret
  4. Love Vigilantes
  5. Ultraviolence
  6. Disorder
  7. Crystal
  8. Academic
  9. Your Silent Face
  10. Tutti Frutti
  11. Sub-Culture
  12. BLT
  13. Vanishing Point
  14. Waiting for the Sirens Call
  15. Plastic
  16. The Perfect Kiss
  17. True Faith
  18. Blue Monday
  19. Temptation
  20. Atmosphere
  21. Decades
  22. Love Will Tear Us Apart

New Order – Education Entertainment Recreation
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

New Order @ Nuits de Fourvière 2019 | 28.06.2019

New Order se la joue Rebel

New Order revient prolonger l’été et commencer l’automne avec Be A Rebel, un morceau qui remplit son contrat. A savoir nous toucher en plein coeur tout en évitant de viser juste.
Primal Scream - Chaosmosis

Primal Scream – Chaosmosis

On ne pourra pas dire que Bobby Gillepsie n’aime pas le risque. Bobby, c’est le genre de type à jouer Patte Cassée dans la cinquième à Auteuil à 1000 contre un. Et cela fait 25 ans que les paris fous de Gillepsie fonctionnent plus ou moins. Le Scream remporte la mise une fois sur deux. […]

Grant-Lee Phillips émeut

Grant-Lee Phillips sera de retour en 2016 avec un nouvel album solo intitulé The Narrows. Enregistré dans le studio Easy Eye de Dan Auerbach (The Black Keys) à Nashville, The Narrows a été produit par Grant-Lee en personne et enregistré avec Jerry Roe (Emmylou Harris & K.D. Lang) et Lex Price (Peter Bradley Adams & […]

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.