Catégories
Chroniques d'albums

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – Once

Ceci sera une chronique basique d’un disque né grâce à une rencontre autour d’une reprise a cappella de Burt Bacharach et qui doit autant à Scott Walker qu’à Lee Hazelwood.

Christophe Vaillant porte bien son nom. Le SuperHomard, c’est lui. Et comme Michel, Vaillant a le coeur battant. Une pandémie ? Des confinements ? Cet avignonnais, qui n’a peur de rien, ne déprime pas et se met à écrire ce disque très référencé.

Maxwell Farrington porte lui aussi bien son nom. Ce chanteur Australien installé en Bretagne aime les belles choses. IL permet à Talitres, le label bordelais qui publie Once, de faire raisonner en France un petit peu d’Australie. Il y a un an, Talitres aurait dû faire jouer Peter Milton Walsh et ses Apartments. Un virus en a décidé autrement. On découvre donc une voix profonde qui se joue de tout et qui joue avec ses références comme un môme de 10 ans qui jouerait avec ses Lego.

Once est donc le titre de ce disque. C’est aussi le titre de la meilleure chanson de Liam Gallagher (période solo). Chanson portée par un clip où on peut voir Éric Cantona danser en peignoir et jouer du piano. Ces quatre lettres portent chance ou sont tout simplement le choix préféré des gens qui ont la bonne définition du mot chanson.

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – We’ll Meet Again (Vera Lynn Cover)

We’ll meet again
Don’t know where
Don’t know when
But I know we’ll meet again
Some sunny day
Keep smiling through
Just like you always do
‘Till the blue skies
Drive the dark clouds far away

So, will you please say hello
To the folks that I know
Tell them I won’t be long
They’ll be happy to know
That as you saw me go
I was singing this song

We’ll meet again
Don’t know where
Don’t know when
But I know we’ll meet again
Some sunny day

We’ll meet again
Don’t know where
Don’t know when
But I know we’ll meet again
Some sunny day
Keep smiling through
Just like you always do
‘Till the blue skies
Drive the dark clouds far away

So, will you please say hello
To the folks that I know
Tell them I won’t be long
They’ll be happy to know
That as you saw me go
I was singing this song

We’ll meet again
Don’t know where
Don’t know when
But I know we’ll meet again
Some sunny day…

Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once

Once de Maxwell Farrington & Le SuperHomard est disponible chez Talitres. Pour le commander, c’est par ici.

Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once

Tracklist : Maxwell Farrington & Le SuperHomard - Once
  1. We; Us The Pharaohs
  2. North Pole
  3. Free Again
  4. Lights & Seasons
  5. Love
  6. La Mesa Motel (Feat. Max Meser)
  7. Good Start
  8. Oysters
  9. Hips
  10. Happening Again
  11. Big Ben (Feat. Evelyn Ida Morris)
  12. Tonight

Maxwell Farrington & Le SuperHomard – Once
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Maxwell Farrington & Le SuperHomard

L’avenir radieux de Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Réunis autour de passions communes très seines (à savoir Lee Hazlewood, Scott Walker & Frank Sinatra), Maxwell Farrington & Le SuperHomard rejoignent l’écurie bordelaise Talitres pour un disque qui devrait séduire les amoureux des trois rois mages précédemment cités.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est […]

Le SuperHomard : qui s’y Crofts s’y pique

Confiné dans son aquarium, Le SuperHomard enregistre des morceaux. Quand il ne fait pas des reprises avec des australiens, il joue avec des anglais. Et c’est Andy Crofts (The Moons, Paul Weller) qui a décidé de jouer avec lui.
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Bonne nouvelle. On est confiné mais on peut quand même déguster du SuperHomard. Le Français Christophe Vaillant s’associe avec l’Australien Maxwell Farrington pour reprendre Cass Elliot.
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Le SuperHomard a la tête dans les Etoiles !

On en pince toujours pour Le SuperHomard ! Et nous ne sommes plus les seuls. Paul Weller (The Jam, The Style Council) vient de le recruter pour assurer les premières parties de sa prochaine tournée européenne.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout […]
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.