Vidéo : Turner Cody & The Soldiers of Love – Lonely Days In Hollywood

© Charles Paulicevich

Album parfait pour les abimés de l’âme, Friends in High Places convoque un spleen qui panse nos maux et qui rassure. On n’a peut être pas le chapeau de Turner Cody mais on possède les mêmes fêlures que ses soldats de l’amour.

Turner Cody raconte des histoires d’amours déçus, de regrets noyés dans l’alcool, de solitude dans la foule. Il pourrait errer dans un film de Cimino à la recherche comme beaucoup d’une porte menant à un utopique paradis. Et comme dit le proverbe, “la solitude, c’est pire quand on est seul. »

Discographie

Turner Cody and The Soldiers of Love – Lonely Days In Hollywood

Lonely days in Hollywood, all the windows closed
I’m lost but in the neighborhood, following my nose
I’m always misunderstood and everybody knows
Lonely days in Hollywood
Lonely days in Hollywood

Swollen dreams and discontent keep me up all night
I’d risk any accident just to get it right
They bleed me of every cent but say my future’s bright
Lonely days in Hollywood
Lonely days in Hollywood

I took all your bad advice, you took all of mine
Everyone is always nice and everything is fine
But every tongue is cold as ice and caught up in a bind
Lonely days in Hollywood
Lonely days in Hollywood

If this is what the future holds, are you reconciled
To be the one who fit the mold,
To be the one who smiled ?
And if you’re caught out in the cold,
To be the one beguiled ?
Lonely days in Hollywood
Lonely days in Hollywood

Turner Cody & The Soldiers of Love - Friends in High Places

TC-TSOL_Friends-in-High-Places_COVE

Tracklist : Turner Cody & The Soldiers of Love - Friends in High Places
  1. Boozing And Losing
  2. Leave a comment
  3. Boozing And Losing
  4. The Four Thousand Dollar Days
  5. Lonely Days In Hollywood
  6. The Beginning
  7. Mr. Wrong
  8. Telling Stories
  9. Friends In High Places
  10. What I Tell You
  11. Love In Vain
  12. Nothing But Regrets
  13. Drink A Toast In Heaven

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Turner Cody

Vidéo : Turner Cody – Deep In The Heart of Brooklyn

Turner Cody est unique, c’est un troubadour moderne qui aime bourlinguer à travers l’Europe dans une vieille caisse pourrie pour des concerts improbables avinés en apesanteur ou traîne dans ce Brooklyn qu’il aime tant entre Cendrars et Kerouac.

Plus dans Son du jour

Lonny - Comme la fin du monde

Vidéo : Lonny – Comme la fin du monde

« La fin du monde n’est pas encore pour demain. » affirmait Tite-Live il y a un peu plus de deux mille ans et on ne peut lui donner tort malgré tous les efforts de l’humanité pour le foutre en l’air.
turfu-poneyclub

[EXCLU] Vidéo : Turfu – Poney club

Turfu vous invite à leur Astrale Nouba le 19 mars chez Airfono. Mais avant cela, on fait un tour au Poney Club en exclusivité et la bride est lâchée.
La Féline – Tant que tu respires

Vidéo : La Féline – Tant que tu respires

Il y a des âges où le rapport à la mort se fait plus prégnant. La Féline réussit le tour de force d’évoquer un sujet grave qui nous touche tous un jour avec pudeur et sans gravité.
blacklips

Vidéo : Black Lips – Gentleman

Robin Williams affirmait, « adolescent, j’étais pyromane. On m’a placé dans un foyer. » Les Black Lips brûlent toujours même en vieillissant.