Catégories
Son du jour

Vidéo : Turner Cody & The Soldiers of Love – Boozing and Losing

Turner Cody is just boozing and losing [his] mind et il n’est pas le seul. Notre cow-boy préféré revient en bonne compagnie, The Soldiers of Love avec entre autres, Nicolas Michaux et Clément Nourry.

Yesterday’s gone up in smoke Tomorrow’s hard to find. Turner Cody chronique le cafard et noie son vague à l’âme dans le bourbon. Il ne reste parfois plus que cela quand le mépris a entraîné déception et tristesse. Il ne reste plus que des souvenirs qui s’effacent comme la brise emporte la poussière dans les westerns classiques. Boozing and Losing pourrait être la bande son d’un tableau de Hopper où l’on lève le coude pour masquer l’horizon. « On a tous les droits quand on a le spleen » écrit Topor dans son Journal in time, alors buvons et perdons la tête.

Turner Cody & The Soldiers of Love – Boozing and Losing

I’m bleeding through my eyes and doing all I can
Trying to divise a simple plan
Last nights repose is breathing through my clothes
As a bitter wind blows through out the land

Yesterday’s gone up in smoke
Tomorrow’s hard to find
I’m just boozing and losing my mind
I’m just boozing and losing my mind.

A bolt out of the blue turned me on to you
But I don’t know what to do to be your man
So I bury all my days in dead end alleyways
Infinite delays and empty cans

That same thing is broke in me
That’s broke in all mankind
I’m just boozing and losing my mind
I’m just boozing and losing my mind.

Yesterday’s gone up in smoke
Tomorrow’s hard to find
I’m just boozing and losing my mind.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Turner Cody

Vidéo : Turner Cody – Deep In The Heart of Brooklyn

Turner Cody est unique, c’est un troubadour moderne qui aime bourlinguer à travers l’Europe dans une vieille caisse pourrie pour des concerts improbables avinés en apesanteur ou traîne dans ce Brooklyn qu’il aime tant entre Cendrars et Kerouac. Turner Cody
Le Caravage - Les musiciens

Viens voir les musiciens…

L’été s’étiole mollement, la reprise n’est pas loin et plutôt que de gloser sur les lieux de villégiatures de nos artistes, façon Closer, SK a préféré leur demander qu’elle avait été la bande son de leurs vacances parfois studieuses. Et l’on découvre d’autres passions que la musique…

Concerts du 15 au 21 novembre 2010

La sélection tant attendue des concerts parisiens de la semaine à venir. J’espère que vous avez fait des économies, parce qu’il y a de quoi se faire plaisir aux oreilles ! On attend vos impressions et suggestions ;)

Clues ou the ultimate purpose of Art !

Le festival Les Nuits de l’Alligator essaye, en pleine mutation saisonnière, de nous faire replonger aux sources du rock avec le blues né sur les rives du Mississipi. La Maroquinerie accueille l’édition parisienne avec pour clôturer une semaine chargée : les brooklyniens de She Keeps Bees, le countryman Turner Cody accompagné d’Herman Dune, et le…

Plus dans Son du jour

Odezenne - Géranium

Vidéo : Odezenne – Géranium

Chez Vian, un nénuphar poussait dans le poumon droit de Chloé et la maladie était repoussée un temps par traitement florale. Odezenne « fait pousser bien les géraniums » avec peut-être les larmes tirées à chaque écoute d’Une danse de mauvais goût, l’une des grandes chansons de cette année avec Mansfield.TYA.
Les Louanges - Pigeons

Vidéo : Les Louanges – Pigeons

Avec son nouveau titre Pigeons, Vincent Roberge alias Les Louanges semble être le dindon de la farce avec une chanson introspective après les excès, la fatigue, les aléas et peut-être la lassitude de deux ans de tournée.

Vidéo : John Moods – Talk To Me

The return of the Mullet. C’est le Daily Star qui l’annonce, 2021 sera l’année du retour de la coupe ramasse miettes façon Patrick Swayze dans Ghost ou Chris Waddle au Vélodrome de Marseille. Jonathan Jarzyna (Fenster) prend les devants capillaires avec son projet John Moods et son titre Talk To Me.
Mogwai - Ceiling Granny

Vidéo : Mogwai – Ceiling Granny

C’est sans doute le morceau le plus efficace du dernier album de Mogwai, As The Love Continues. Ceiling Granny est comme un ride en skate, plein de soif de vivre, de liberté, d’insouciance : un paradis perdu où l’on ne craint plus Satan et où l’on survit à sa jeunesse.
Snuts

Vidéo : The Snuts – Glasgow

The Snuts est the next big thing venue d’Ecosse avant la suivante. Ils viennent de sortir un premier album, W.L. chez Parlophone dont est extrait ce Glasgow pétaradant.