Catégories
Son du jour

Vidéo : Low Roar – David

Si vous aimez la pop ouatée introspective, les doux rugissements de Low Roar vous caresseront l’échine et rendront peut être les lendemains plus acceptables.

On avait découvert Low Roar il y a … 10 ans et il demeure toujours aussi confidentiel. A défaut de trouver la voie du succès, Low Roar nous saisit par cette voix cristalline, geyser à émotions. Bourrés d’arrangements somptueux, son cinquième album Maybe Tomorrow… renverse par son audace vocale et cette sensation pour l’auditeur de se fondre dans chaque titre comme dans les troublantes photos flous de Saul Leiter. Low Roar chante la douleur quand on a tout à perdre, l’atrophie des sentiments, les affres de la rupture comme sur l’élégiaque David confident au refrain entêtant : « David my old friend I just need to know, is it time to pack things up, say goodbyes, kiss the wife one last time ? » Maybe Tomorrow… est une thérapie qui s’écoute en solitaire, au sommet de nos nuages sombres pour enfin entrapercevoir la lumière.

Discographie

Low Roar sera en concert au Petit Bain à Paris le mardi 19 octobre 2021.

Low Roar – David

It’s wonderful to see you tell me where you’ve been
Spying from above, I’m just guessing
You look a little taller and you lost your smile
Well that shit happens with time and it’s been awhile
Are you here just to meet me or to ask me up ?
I’ve been sitting boiling in my half filled cup

David my old friend I just need to know
Is it time to pack things up, say goodbyes
Kiss the wife one last time ?

I’ve got a bone to pick
Sinking in the mud pig head on a stick
Clouded by the mind you can’t see too far
Even long sally in her push up bra
Comes smothering the voices you hear too much
Everything’s forgotten even human touch
Am I wrong ?
Am I wrong ?

David my old friend I just need to know
Is it time to pack things up, say goodbyes
Kiss the wife one last time ?

Am I wrong ?
Am I wrong ?
Am I wrong ?
Am I wrong ?

Low Roar - Maybe Tomorrow...

 

Low Roar - Maybe Tomorrow...

Tracklist : Low Roar - Maybe Tomorrow...
  1. David
  2. Sleep Peacefully
  3. Fucked Up
  4. Hummingbird
  5. Fade Away
  6. Burial Ground
  7. Stay Calm Keep Quiet
  8. Everything To Lose
  9. Captain
  10. Bye Bye
  11. Clareland

Low Roar en concert.
DateLieuTickets
10/10/2021
Louisiana
Bristol (United Kingdom)
Tickets
11/10/2021
Night & Day Cafe
Manchester (United Kingdom)
Tickets
12/10/2021
Nice N Sleazy
Glasgow (United Kingdom)
Tickets
15/10/2021
Patterns
Brighton (United Kingdom)
Tickets
16/10/2021
EartH
London (United Kingdom)
Tickets
29/10/2021
Bahnhof Pauli
Hamburg (Germany)
Tickets
01/11/2021
Hotel Cecil
København K (Denmark)
Tickets
24/12/2021
Hotel Cecil
København K (Denmark)
Tickets

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez :

Cela pourrait vous intéresser

Low Roar © Pascal Küng

L’urgence Low Roar

« Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. » affirmait le rhéteur antique Isocrate. Il faut prendre son temps pour écouter 0 le deuxième album de Low Roar sorti chez Tonequake Records pour goûter à cette sérénité, ce calme qui cache pourtant une âme tempétueuse. Et l’on a alors envie d’écouter prestement le trio néo-islandais sur…
Low Roar

Low Roar (of applause ?)

Il se nomme Ryan Karazija alias Low Roar, il a migré sur l’île aux milles groupes géniaux et souvent inconnus, l’Islande, ce caillou volcanique qui infuse les talents.

Plus dans Son du jour

Villagers - Circles In The Firing Line

Vidéo : Villagers – Circles In The Firing Line

Non, Conor J. O’Brien n’a pas pris la grosse tête. Au contraire, il est pétri de doutes comme beaucoup d’entre nous. On traverse avec lui ces cercles de feu en espérant que notre monde est un mauvais rêve.
Obi Bora - Light 'n' Darkness

Vidéo : Obi Bora – Light ‘n’ Darkness

Obi Bora a vu la lumière dans ce désert traversé depuis le Biafra, épopée incroyable sous un soleil de plomb, sauvé par ses propres fluides et une extraordinaire volonté.