Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c'est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c'est une évocation, ou peut être un souvenir d'école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, "je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le soir." Et nous savons que ce Grand Ressac va et vient, brisant parfois des rêves, en bâtissant d'autres.

Qu’est ce qui nous reste ? La beauté sans doute, celle de ce titre simple, Le merveilleux. Car il est partout, le merveilleux, si on veut bien se donner la peine de regarder. Et comme disait Frédéric Dard dans ses Réflexions jubilatoires sur l’existence « le merveilleux, on s’y habitue plus vite qu’à des godasses trop courtes. » Alors il faut parcourir les grands espaces de Margeride, admirer ses paysages et l’humanité de ses habitants pour découvrir où se niche le merveilleux. Oublier les vociférations du monde, croiser la jolie Anca et boire de la vodka.

Grand Ressac sera en concert au Fil à Saint-Etienne avec Mustang le 3 décembre.

Grand Ressac – Le merveilleux

« Le merveilleux est le premier morceau que j’ai écrit en m’installant en Margeride, après une décennie passé à Berlin. Je suis parti de ce riff de guitare acoustique et voulait en faire un morceau un peu blues, avec des paroles rappelant les musiques traditionnelles d’ici. Comme toujours la musique m’a emmené ailleurs… Le texte est une réflexion sur le fait de prendre de l’âge, le travail dans le monde rural (des thèmes rappelant les textes des musiques populaires), ce qui nous fait avancer dans notre époque. Et cette fameuse recherche du merveilleux, qui peut prendre différentes formes, pour chacun ! J’espère qu’il vous plaira. »

Grand Ressac – Anca

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
2 réponses sur « Ecouter (le) Grand Ressac »

En réalité, il s’agit d’une citation de Kaput La foire au asticots (1955) pseudo de Frédéric Dard « A mon âge, on ne se casse pas le chou longtemps. Le merveilleux, on s’y habitue plus vite qu’à des godasses trop courtes. Ça faisait pas si longtemps, après tout, que je ne croyais plus au père Noël… »

C’est quand même une réflexion jubilatoire sur l’existence n’est ce pas ? ;-)

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Martinluminet

Martin lumineux !

C’est l’une des success story de cette année avec Zaho de Sagazan. Martin Luminet a lui aussi vécu une année folle depuis la sortie de son album Deuil(s) en février 2023. Celui-ci ressort le 7 juin avec quatre inédits et d’autres surprises et se nomme Après Deuil(s) et la route est belle jusqu’ici.
Irninimons-unehabitantetouch Eparunem T Orite

Irnini Mons et merveille

Alors que le Vercors ce jour est une zone quasi interdite par la venue de Jupiter à Vassieux, Irnini Mons nous promène en forêt avec Toi Là, extrait de leur premier album Une habitante touchée par une météorite qui sort le 26 avril.
Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.

Plus dans Découvertes

Johncanningyates

Quiet John Canning Yates

6 mois après la mort d’Elliott Smith sortait en 2004 l’unique album d’Ella Guru, le bien nommé The first album et cette cathédrale d’harmonies n’a pas pris une ride. Vingt ans plus tard John Canning Yates revient tranquillement en solitaire avec The Quiet Portraits chez Violette Records.
Shezlng2

Longue vie à Shezlöng !

Syncrétisme sensationnel. Shezlöng « chante et joue des musiques traditionnelles d’Anatolie réarrangées en funk psychédélique. » Bien sûr on connaît Altin Gün ou plus loin dans le temps, Selda Bağcan ou Nese Karabocek avec son Yali Yali remixé par Todd Terje. Voilà que déboule du massif central, l’Anadolu français, Shezlöng qui vous fera chalouper tout l’hiver.
20230624-img 6066

Pills ‘n’ Thrills avec Dirty Cloud

On pourrait les croire échappés du Kids de Larry Clark tendance Folk Implosion ou encore de Wayne’s World, le power trio Dirty Cloud vient de Rouen et n’atteint pas le demi siècle à eux trois. Il dégaine un premier titre, Psychotrope que l’on gobe avec gourmandise.
Armsarmourbandphoto

Au vent mauvais avec Arms & Armour

Gone with the winds. Le duo de Cleveland, Arms & Armour nous emmène loin en nous offrant en exclusivité son nouvel EP, The Winds ainsi que Last Trace of the World mis en images.