Vidéo : Glauque – Rance

La claque de la rentrée, c'est Glauque avec ce Rance acrimonieux et impétueux.

Glauque vient de Namur en Belgique et balance un hip hop racé rageur. Avec Rance, extrait de leur premier album coup de boule, Les gens passent, le temps reste, on pense en vrac à Fauve, La Rumeur, Aphex Twin, ou encore Alain Damasio. C’est noir, sans concession, impulsif, impitoyable. Cette logorrhée torrentielle nous emporte ici sur un sujet rarement abordé, le refus d’être parent. Faire ou pas faire, la chair de ma chair
Je te cache cet enfer, tu naîtras jamais. J’suis pas aussi égoïste qu’on le pense
. Point de dystopie ici, juste de la lucidité intense malgré le noir dans la tête.

Les gens passent, le temps reste de Glauque est disponible chez Écluse, Auguri Labels, Idol.
Glauque sera en concert à la Cave aux Poètes de Roubaix le 12 octobre, à l’Echosystem à Scey-sur-Saône le 10 novembre et à Paris au Trabendo le 13 décembre 2023.

Glauque – Rance

J’ai jamais voulu faire rêver personne
J’suis plus drôle dans la vie pas de bol, là t’es dans ma tête
Pour en sortir coupe le son, moi je peux pas le faire
Si ça va mal, je passe le Kärcher
Je me connais par cœur ; que des choix par peur
Peur du moment où j’arrête, je manque d’épaisseur
En vrai je me demande quelle peut bien être ma place ?
D’abord je me mets dans de beaux draps puis j’vais laver mon linge
M’force à ce que tout ce que j’écrive devienne vrai
J’aurai jamais mon âge
J’ai fait sacrément le ménage
Du coup je la quitte pour de vrai
Puis je me creuse les méninges
Me rends compte que je prends ma vie trop à la légère
Et la musique au sérieux, en vrai c’est juste ce que je fais de mieux
Ma vie c’est un « j’aurais pu » qui a fini en « je fais ce que je veux »
Déjà psychopathe, toujours 0 sur le Psycho Pass
Bientôt 0 sur le pèse-personne
J’excelle que dans ce que je perfectionne
Les vices c’est nuit et jour
La vie c’est nuire et jouir
La vie c’est nuit et jour
Entre les deux il faut fuir proche de l’Errance comme Inio Asano
C’est inhérent comme la cause à la conséquence
Chacun son innocence
Chacun son but: même si tu croiseras quelques fils de pute
Qui voudront toujours te dire ce qu’il faut dire ou pas dire
Faire ou pas faire, la chair de ma chair
Je te cache cet enfer, tu naîtras jamais
J’suis pas aussi égoïste qu’on le pense

J’veux pas de malentendu, j’ai rien contre toi mais
Tu n’étais pas attendu, tu ne seras jamais
J’veux pas de malentendu, j’ai rien contre toi mais
Tu n’étais pas attendu, tu ne seras jamais

Si tu viens quand même au jour
Sache que j’exagère la taille des détails
Que mes relations servent à écrire
Que mes relations sont qu’un prétexte
Un prétexte de taille certes
Si t’es là c’est que papa a pris quelqu’un par la taille
Ou bien par les fesses
J’espère qu’il l’aura pas traité comme du simple bétail
Je veux pas t’apprendre que la famille
Ce sera toujours la première source de déceptions
Et que très souvent en prenant le risque d’être père
On devient le contre-exemple de sa conception
J’sais ce que ça fait
J’prendrai jamais le risque pour toi, enfin, plutôt pour moi
Pas de descendance, il y aura pas d’acte de naissance
C’est tout ce que j’ai pour ma défense
Moi j’ai eu de la chance mais faut la prendre
Ça rend pas plus heureux de pas être cancre
J’étais formé pour les carcans
Donc il y avait toujours quelqu’un qui avait des attentes
T’sais quoi j’crois qu’ils attendent toujours
Depuis que j’suis tout jeune j’ai jamais rendu les gens fiers
J’ai toujours voulu devenir mon grand frère
J’ai toujours grandi dans des parallèles
J’ai toujours contrôlé les paramètres
Vécu dans ce qui était sûr
Jamais dans ce qui était potentiel ou hypothétique
J’suis déjà trop paternaliste
C’est une mauvaise idée que j’aie un gosse
Parce que plus je réfléchis, plus j’analyse
Plus je dramatise
Plus je me rends compte que j’ai des problèmes d’éthique
De grandes chances que tu te dises que j’suis pathétique
Et puis j’ai des tocs, je veux pas te transmettre mon mal de l’époque
Te dire que c’est pas bien l’école, que tu garderas pas tous tes potes
Qu’on part avec plus dans les poches
Que même si c’est injuste, on l’oubliera vite
Que la vie c’est pas beau ou moche, ni noir ou blanc
Souvent on s’embrouille pour la teinte de la couleur
Mais on peut pas comprendre toutes les douleurs

J’veux pas de malentendu, j’ai rien contre toi mais
Tu n’étais pas attendu, tu ne seras jamais
J’veux pas de malentendu, j’ai rien contre toi mais
Tu n’étais pas attendu

Je peux pas te faire accepter l’inacceptable
Les trucs qui dépendent pas que de toi qui foirent
Ou bien quand t’as trop de poids sur les épaules
Trop d’égratignures qui deviennent des nécroses
Y a rien de pire que croire que t’as toujours le choix
Que t’as tout le temps devant toi, que y a toujours deux rôles
Le bon et le mauvais, et que si t’as le second, c’est jamais ta faute
Y a de quoi être aphone
En vrai je crois tout le monde a le vécu de rappeur
Mais personne parle, y a plus d’orateur
Y’a aucun raté on a juste pas eu le droit d’avoir un effaceur
Parce qu’en plus le pire c’est peut être de réussir
A coup de sacrifices, en tout cas se convaincre
T’facon en vrai, c’est quoi réussir si c’est pas s’en convaincre ?
J’attends pas de réponse
Si c’est pas sans contrainte, y a aucun plaisir
J’dis ça parce qu’en fait j’ai toujours préféré être à 100 contre 1
Les contrats de parole aux contrats de Paris
Les promesses débiles aux promesses toutes faites
Tu vaux combien ?
C’est facile d’estimer le prix d’un humain
Je troquerais bien la vie de certains contre un paquet de Lucky
Beaucoup trop ne valent rien
Qu’est-ce que je pourrais faire de bien avec un bambin ?
En voilà une bonne
Tu pourrais peut-être reconstruire Babylone, obtenir 3 ballons d’or
Trouver le remède contre la mort
Ou bien découvrir comment être un homme
Tu pourrais changer les normes
Tu pourrais devenir le meilleur
Le mieux ça reste encore que je t’abandonne
Je crois que je t’évite le pire
J’serai jamais un bon père

J’veux pas de malentendu
J’veux pas de malentendu, j’ai rien contre toi mais
Tu n’étais pas attendu, tu ne seras jamais
J’veux pas de malentendu, j’ai rien contre toi mais
Tu n’étais pas attendu, tu ne seras jamais

Glauque - Les Gens Passent, Le Temps Reste
Glauque - Les Gens Passent, Le Temps Reste
  1. Plusieurs moi
  2. Plan large
  3. Pas le choix
  4. Ego
  5. Bleu.e
  6. Noir
  7. Plan serré
  8. Friable
  9. On oublie et on recommence
  10. J'te promets rien
  11. Rance
  12. Deuil
Glauque en concert.
DateLieuTickets
18
Juil
2024

Les Francofolies de Spa 2024

Spa (Belgium)
TICKETS
14
Sept
2024

Odessa 5 Years Festival 2024

Bruxelles (Belgium)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Piche-ohmapiche

Piche net !

On était déjà allés à confesse avec Piche, l’OMNI découvert dans la saison 2 de Drag Race France. Avec Oh ma piche, il bouscule les codes et notre fondement et s’il n’ouvre pas les jeux, on lui décerne la médaille du déhanchement.
Ff-quelquepartfeat-luiza

Vidéo : Féfé – Quelque part feat. Luiza

Féfé saute en parachute depuis son récent Hélicoptère. On rêve tous de ce quelque part mais l’on se contente d’un quotidien où l’on a plus qu’a être amoureux comme des cons.
Roxaane-horsligne

Vidéo : Roxaane – Hors Ligne

On avait pris une bonne claque aux iNOUïS du Printemps de Bourges en 2019, Roxaane poursuit sa route intime et universelle avec un deuxième EP, Hors ligne ce soir, entre errances nocturnes et amours déçus.

Plus dans Son du jour

Humhum-a

[EXCLU] Vidéo : Hum Hum – A

Faire d’un drame une chanson ondoyante comme une vague, c’est ce que réussit Hum Hum, de retour avec un nouvel album, Le Prince de Cendres le 13 septembre 2024 chez Dragon Accel et Modulor.
Johncanningyates-untilyoufindme

Vidéo : John Canning Yates – Until You Find Me

Fondus enchaînés. La vie défile, ondule, serpente. John Canning Yates crée un paysage sentimental en esquissant le portrait aimant d’un couple qui s’est aimé et qui était passionné de photographie.